AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Derniers sujets
    » [Simple] Tahn Celhán.
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  EmptyVen 16 Aoû - 18:38 par Invité

    » Votre demande.
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  EmptyDim 4 Aoû - 13:45 par Invité

    » [SIMPLE] Magi the labyrinth of magic
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  EmptyVen 19 Juil - 0:06 par Invité

    » Départ pour Regrets
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  EmptyDim 14 Juil - 22:38 par Invité

    » [SIMPLE] Nano Roleplay
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  EmptyLun 1 Juil - 17:32 par Invité

    » [Simple] Chicago's Pulsion.
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  EmptyDim 30 Juin - 23:46 par Invité

    » [SIMPLE] Peek a boo
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  EmptyDim 30 Juin - 14:28 par Invité

    » [SIMPLE] Chronos rep
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  EmptyDim 23 Juin - 20:57 par Invité

    » [Simple] Reload.
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  EmptyMer 12 Juin - 15:12 par Invité


    Prêtre
    Stygian Des-Eaux-Noires
    le Lun 17 Déc - 10:57
    https://kurkigal.forumactif.com/t598-stygian-des-eaux-noires-naviguer-a-contre-courant-n-est-pas-aise#5479 https://kurkigal.forumactif.com/t600-stygian-des-eaux-noires-album-photos
    Prêtre
    avatar
    Stygian du Clan du Crâne
    Les larmes qui coulent sont amères mais plus amères encore sont celles qui ne coulent pas.
    Bonjour à vous ! Comme vous le savez je suis Stygian (ou Sty pour les intimes) mais j'ai été affublé du "nom honorifique" Des-Eaux-Noires... Sentez mon mépris ! J'ai 24 années de vie sur cette terre et je suis Kigallus mais ça vous l'aviez deviné ! Je fais partie des Prêtres bien malgré moi encore une fois. Dans la vie, je suis opposé à tout ce qui ne me plaît pas et côté cœur et orientation sexuelle, sachez que je suis pas très difficile là encore le choix ne m'appartient pas vraiment donc je n'ai pas d'avis sur ma sexualité, je laisse les autres en juger. Je suis également défini(e) comme de genre Hundra... et oui mauvaise pioche mais j'ai appris à faire avec.


    Caractère

    Stygian est entre deux états qui se disputent toujours le devant de la scène ! Mais ils s'adaptent aux situations, aux rencontres, à la vie de tout les jours. Bébé et jeune enfant c'était un petit être rayonnant, souriant, joyeux, qui se laissait prendre par n'importe quel bras tendu vers lui... au fond il est toujours comme ça ! Il peut bavarder avec n'importe qui, n'importe quand et n'importe où, il ne prête pas attention à qui se trouve en face de lui, il accepte tout le monde sans distinction et prend du plaisir à s'enrichir par les échanges quel-qu’ils soient ! Il est une bouffée d'air frais en globalité, toujours enjoué et plein d'entrain... mais cela peut amener à avoir une personne un peu trop survolté. Il faut avoir le coeur accroché pour le suivre quand il part dans ses idées, dans ses désirs, dans sa quête continue de la liberté ! Il aime les belles choses, on pourrait même dire qu'il est sybarite en quelque sorte mais en même temps il peut se vautrer dans la boue, marcher pieds nus, ne pas être regardant d'où il se trouve, la beauté est partout à ses yeux ! Il est très joueur, il adore taquiner, se faufiler dans des endroits où il ne devrait pas être, faire des farces à ceux qui ont tendance à l'agacer, il sait comment s'y prendre, rusé et malin il est rare de réussir à l'attraper mais ne se sépare jamais de son sourire et son air audacieux quand on finit par l'arrêter. Car il sait qu'il recommencera quand les autres auront le dos tourné. Plein d'énergie et de détermination, il se donne toujours à fond pour ce qui le passionne, grand curieux dans l'âme il ne se lasse jamais d'apprendre et de découvrir ce que le monde a lui offrir !

    Bien entendu ça serait bien trop beau si cela s'arrêtait là mais en grandissant, l'Hundra insouciant se transforma en une bête bien plus féroce que ces mèches blondes laissent apercevoir. Il ne retient pas ses mots ni son coeur tout bonnement ! Il va là où il veut aller peu importe ce que ça lui coûte et il sait se débattre comme un beau diable quand il le faut. Crier, griffer, même mordre il ne se gênera pas et plus on l'énerve plus il laisse cette fureur se dépeindre sur son visage. Il ne se laisse jamais faire et n'a pas peur d'intervenir ! Il peut passer du tout au tout en un claquement de doigt que ça soit par caprice, jalousie ou même orgueil, il se rebelle à tout va si ça ne lui convient pas. Et on fond il aime bien ça, pimenter la vie trop facile de sa condition... ne serait-ce pas fade s'il faisait tout ce qu'on lui disait et que chacun lui mange dans la main ?! Il a un petit côté sournois voir sombre qui ne fait surface quand des situations particulières. Il n'a pas peur de la mort, du sale, du répugnant, cela fait parti de la vie et il ne veut pas perdre de temps à se lamenter et encore moins se cacher les yeux... au contraire il préfère si son coeur le lui dicte se révolter bruyamment pour faire entendre ce qu'il a à dire ! Mais une chose est certaine, il ne fera jamais rien dans le dos des gens qui l'entourent, il assurera ses arrières rarement, et foncera toujours tête baissé. Il a encore beaucoup à apprendre et il ne doute pas que viendra un âge où cette passion se calmera... alors autant en profiter tant qu'il le peut ! Si vous voulez lui faire plaisir il y a pleins de moyens... que ça soit un fruit sucré, une promenade ou un bain... il n'est pas très matériel, mais apprécie quand même les belles étoles, les plumes, et les bijoux raffinés.

    Qualités : Audacieux Aventureux Beau Captivant Courageux Curieux Critique Déterminé Éblouissant Énergique Enjoué Imaginatif Infatigable Malin Rusé Sociable Souriant
    Défauts : Bruyant Capricieux Coléreux Désinvolte Désobéissant Entêté Impulsif Irresponsable Jaloux Joueur Orgueilleux Rebelle Revêche Révolté Sombre Sournois Tempétueux
    Physique

    Son visage se dessine comme un ovale au menton pointant vers l'avant et aux joues légèrement creusées, le tout surmonté d'un nez Grec, long et droit. Ceci lui donne un port altier et une finesse délicate, agrémenté d'un petit côté sensuel par les deux grains de beautés qui ornent sa peau laiteuse. L'un gracieusement posé sur le haut de sa joue gauche, l'autre s'affichant en bas à droite de sa bouche... Une bouche d'ailleurs en forme de coeur, aux lèvres très ourlées, donnant un côté voluptueux à ce visage anguleux. Des prunelles couleur de l'azur, d'un ciel d'été lumineux et intense, frangés d'un éventail de cil élégants, longs et recourbés d'un noir sombre. Le tout surmonté de fins sourcils clairs, accentuant les grands yeux de l'Hundra pour lui donner un côté juvénile et faussement innocent. Stygian est très expressif, depuis sa naissance il exprime par des sourires et des yeux rieurs tout son charme et sa malice... mais aussi son caractère changeant et impulsif ! Mais il n'est pas non plus évident de lire en lui comme dans un livre ouvert, car s'il ne retient pas sa colère, ou n'est pas avare de sourire, il n'en reste pas moins difficile de saisir les nuances de sa personnalité. C'est son petit côté joueur qui s'exprime d'un regard en coin, d'un petit rictus appuyé, d'un geste désinvolte et qui laisse libre l'interprétation. C'est tout dans sa façon d'être qui porte le doute sur ce qu'il pense, bien plus que sur ce qu'il est... mais cela n'aide pas ! Il est grand, pas le plus grand mais pas petit ça c'est certain. Son corps est fin et élancé, des épaules bien dessinées, des hanches voluptueuse, de longues jambes qui donnent une impression de ne jamais se terminer. Il a un petit côté maigrichon, ses os étant saillant par endroit mais ce n'est pas désagréable à regarder... enfin tout dépend des goûts de chacun. Enfin ce qui donne une certaine délicatesse à sa façon d'être se sont ses mains... de longs doigts qui pianotent dans le vent, sur le plat d'une table ou contre sa joue quand il s'ennuie. Il est très gestuel ça c'est indéniable !

    Il aime surprendre par sa vivacité et son agilité, n'ayant pas peur de courir pieds nus si l'occasion se présente ou se prélasser des heures à l'ombre d'un arbre. Malgré la blancheur de sa peau il ne craint pas la brûlure du soleil... il y fait attention, surtout que la chaleur l'atteint malgré tout, mais aime ressentir ses rayons lécher son corps lactée. D'ailleurs il a porté un temps la chevelure longue, ses boucles plus lourdes couvrant sa peau comme un voile épais et brillant. Seulement c'était encore plus insoutenable avec la chaleur et il préfère maintenant les avoir mi-long voir court sur les côtés en été pour atténuer les gouttes perlant de sa nuque, sensation qu'il trouve désagréable. C'est aussi pour cela que c'est un amateur de bains, aimant faire trempette et surtout se sentir propre et sec une fois terminé. Il n'est pas en conflit avec son corps, il n'a pas ce problème de savoir s'il est plus homme ou femme car si il y a une chose qu'il a compris depuis très jeune c'est que d'être Hundra le rend singulier. Il est plus que ça, il est les deux mais ni l'un ni l'autre à la fois... il est autre chose et ça lui convient très bien. Peut-être que ça aurait été plus simple d'être Shamshu, Inanna ou même Shu'aru... mais il ne trouve pas ça difficile d'être Hundra en tout cas physiquement. Ce qu'il répugne c'est l'image qu'on a de lui, ou de son genre, car il a l'impression que sa personnalité, la personne qu'il est n'est pas considéré à sa juste valeur. Il souhaite au plus profond échapper au carcan des obligations qui pèsent sur ses épaules.
    Mon Histoire

    Ibeyi - River:

    Une vie pour une autre, voilà comment est né ce petit être Hundra dans le Clan du Crâne, mêlant un premier cri avec un dernier soupire. Une mère offrant sa vie pour celle de son enfant... un bonheur incommensurable mais pas une surprise pour autant, ici les Hundra sont plus récurrent qu'ailleurs ! Mais c'est toujours une aubaine malgré tout. La beauté blonde morte en couche, trop faible depuis le début de son dernier mois de grossesse a pu malgré tout embrasser dans une pluie de larme la tête de l'enfant divin et chuchoter son nom avant de rejoindre en paix la déesse qu'elle vénérait. La mort n'est pas une fin en soi, ici elle est une bénédiction pour l'enfant couvert du sang et des entrailles de la défunte, acclamé par les siens, c'est dans cette nuit noire et ténébreuse, où l'eau coule à flot, où les ténèbres atténues la lumière des bougies que Stygian (ténèbres, obscure, sombre) pris place en ce monde. Pourtant, sous la couche épaisse du sang se cachait un bébé éblouissant, d'un blanc laiteux, aux premières mèches reflétant la lumière, plus on le nettoyait plus il brillait d'une vie pure et immaculé. Respectant le dernier murmure de la mère on le nomma ainsi avant l'heure. Mais son prénom était le versant de son apparence, la nature profonde de ce moment intangible et gravé à tout jamais, c'était le début d'une vie qui ne serait pas malheureuse, mais pas heureuse pour autant... enfin jusqu'au jour où cet enfant saurait que lui aussi mérite le bonheur, peu importe sous quelle forme il se présentera à lui.

    Il grandit d'un bras à l'autre des membres du clan, chacun s'occupant de lui comme un parent à part entière. Son père était présent mais ne se distinguait pas réellement de toutes ces mains qui prenaient soin de lui. Le plus important c'est que chaque visages austères et solennels se paraient d'un sourire quand l'enfant se retrouvait serré contre le coeur battant de l'individu, comment ne pas se dérider face à un petit être si enchanteur. Gazouillant, gencives apparentes dans de nombreux sourires, il adorait attraper un doigt pour le mordiller dans des succions baveuses de bébé innocent. Cherchant à téter le premier venu qui le poserait contre sa poitrine, c'était un enfant lumineux offrant le bonheur de ceux qui le gardaient précieusement. Car oui Stygian était aimé, choyé, mais sur-protégé... on parlait de lui, de ce qu'il deviendrait, du chemin tout tracé que les uns et les autres espéraient pour lui. On le voyait faire de grandes et belles choses, se distinguer des autres Hundra comme si cela pouvait être possible. Il était comme un joyau qu'on n'avait besoin de polir, des rêves qui malheureusement ne prendraient pas vie. Baser ses espoirs sur une apparence et un genre ne pouvait mener à du concret ! Et très tôt cela commença...

    Au début bien évidemment, l'enfant en âge à peine de comprendre qui il est et surtout ce qu'il est, ne pouvait qu'être émerveillé par les histoires qu'on lui contait ! Il aimait le regard qu'on posait sur lui, l'amour qui lui était transmit aux travers de ces mains qui se tendaient vers lui... mais n'y avait-il que ça ? Il voyait sans comprendre vraiment la différence entre les uns et les autres. Pourquoi ne pouvait-il pas être comme son père ? Pourquoi ne pouvait-il pas devenir comme sa tante ? Pourquoi n'avait-il pas le droit de voir autre chose que les murs de là où il vivait ? A chaque fois les réponses étaient les mêmes, immuables comme gravées dans la pierre... mais il ne tirait pas de satisfaction, oui c'était agréable et il aurait pu se contenter de cet amour inconditionnel mais lui était-il réellement destiné ? Etre Hundra voulait dire qu'il serait ceci et cela une fois grand... mais lui aurait aimé être comme sa cousine, moins choyé il en était triste mais tellement plus libre qu'il en était envieux. La différence était totale, marquée au fer rouge, il ne pouvait pas faire autre chose que ce qui était prévu pour lui, tout cela parce qu'il était un être rare et divin et non pas parce qu'il était lui. Au final cet amour n'était pas pour lui mais pour ce qu'il est, il était égoïste, délavé, impropre, dénué de sens... l'enfant ne pouvait se résoudre à se plier à tout ceci... ainsi commença l'âge difficile et de ses quatre cent coups !
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  200x2010
    Il refusa les bras tendus, s'échappant des étreintes, rejetant les phrases toutes faites et répétées inlassablement comme un mantras infatigable. Il s'échappa. Sty connaissait les recoins de cette demeure comme sa poche, il savait qui était là à quel moment de la journée et qui ne l'était pas, il profitait de la baisse de vigilance des uns et autres pour passer entre les mailles du filet. Sortir était comme une libération et une renaissance ! Voir le peuple était quelque chose d'indéfinissable pour le jeune être... ils étaient tous différents, chacun s'attelant à sa tâche et il n'avait pas l'impression qu'une obligation pèsent sur leurs épaules. C'était une liberté revigorante et plaisante... caché sous une toge simple, il se fondait dans les rues, souillant ses pieds nus, la poussière recouvrant sa peau blanche pour l'assombrir, une crasse qu'il ne connaissait pas et qu'il ne trouvait pas effrayante, c'était comme être lui Stygian, peu importe son genre. Il multiplia ses petites escapades, rencontra d'autres enfants avec qui il jouait innocemment, inconsciemment, son coeur battant la chamade, son esprit s'imprégnant d'odeurs, de couleurs, de voix, de goûts divers, de chanson, de façon de faire, de tenues, de visages et de genres si différents ! Bien entendu ces petits plaisirs interdits furent bien vite découverts et interdits. S'il était assez grand pour se rebeller, il était donc assez grand pour commencer son apprentissage auprès des prêtres.

    Ô ce fut une danse endiablé qui s'en suivi, l'Hundra se démena comme un étalon fou et enragé, il n'hésita ni à mordre, ni à griffer pour qu'on le relâche, c'était quoi cette injustice ? Lui devait apprendre, savoir lire et écrire alors que sa propre cousine et certains autres du clan n'avaient jamais reçu la moindre éducation de ce genre ! Oui il connaît la chanson, en tant qu'Hundra il n'avait pas le choix... il les voyait, les sentait peser, les menottes en fer pesant à ses poignets et ses chevilles, lui labourant la peau... peut-être que ça aurait été même mieux d'ailleurs ? Peut-être qu'être traité ainsi aurait donné un sens à tout ça, une raison de se rebeller. Mais ô grand jamais on ne lui ferait un tel mal, il était toujours choyé et enfermé. Pas de menottes de métal, seulement des mots, des bijoux, des tissus délicats, des choses qui ne soulageraient la peine de son coeur. Il avait vu, il savait ce qu'il y avait dehors et il voulait en voir encore plus !! Il ne renie pas sa famille, ceux de son clan et bien évidemment qu'il aime ces personnes mais cet amour n'est pas libre, il n'est pas épanoui, il est régit par des règles célestes qui le torturent à petit feu. Il décida de faire une trêve, se débattre n'avait rien apporté de positif à part plus de travail et de rigueur... il se plia donc pour un temps au savoir et à la connaissance qu'on lui inculquait, il n'y mettait pas du sien mais ne se débattait plus. Au fond ce n'était pas des choses en lesquelles il ne croit pas, ce n'était pas désagréable d'apprendre seulement il aurait aimé avoir le choix.

    Il se souvient de ce moment comme un songe d'été brûlant et flou... il ne lui restait que quelques années avant son quinzième et fatidique anniversaire... il ne craignait pas le rite de la Nuit Voilée mais seulement ce qui se passerait après. Devoir sceller sa vie à jamais, déjà qu'elle était bien trop étriquée ne le faisait pas rêve. Alors comme une vielle amie, il prit la main la poudre d'escampette s'échappant de la ville même ! Comment avait-il fait son coup ? Du hasard, un soupçon de chance et de vivacité d'esprit, il avait filé entre les doigts des prêtres avant de se cacher dans une charrette prête à partir. Où ? Il n'en avait aucune idée, mais peu lui importait, le voyage, la liberté l'appelaient comme une comptine belliqueuse à ses oreilles. Il sorti de sa cachette quand la chaleur suffocante fut trop insoutenable sous la bâche qui le cachait. Cela faisait plusieurs heures qu'il voyageait et il découvre que le propriétaire de la charrette était un Tunguz qui se rendait à Lelag-Leng pour affaire. Trop loin de la ville pour faire demi-tour il décida de continuer sa route avec l'enfant qu'il ramènerait la semaine d'après. Ce fut une libération salvatrice que de s'installer à l'avant de la charrette et de voir le paysage changer sous ses yeux, ne voyant déjà plus la ville et ne voyant pas la destination. Il profita de tout ce temps pour parler avec Quilin qu'il vénéra dès les premiers instants... car la gifle qu'il se prit, la première de sa vie, lui retourna la tête sans le défaire du sourire qui était scotché à ses lèvres. La deuxième lui apprit le vouvoiement, un concept qui lui était inconnu mais qu'il apprit par la parole sage de cet homme droit et fier. Et il aima ça, le vouvoyer car il était ainsi à sa juste place, un enfant comme un autre, devant respecter plus ancien que lui.

    Quilin n'était pas forcément un grand bavard mais il prenait malgré tout plaisir à parler de ses coutumes, ses traditions, d'où il venait, ce qu'il faisait, comment il voyait le monde à travers son regard, quel était sa vie et ses espérances. Stygian ne se lassait pas de l'écouter, de l'interroger et d'apprendre... oh oui que c'était délicieux de se cultiver quand on y mettait son coeur ! Il fallut un peu plus de trois jours pour rejoindre la ville côtière, un voyage exceptionnel pour l'être qu'il était ! C'était tellement beau, tellement vrai, c'était la vie et pour ça elle méritait tellement d'être vécue. Trouver un sens à son existence ! Il était encore trop jeune pour savoir comment faire et ce qu'il voulait mais bien assez mature pour savoir ce qu'il ne voulait pas ! Arrivés tôt le matin, ils repartiraient dans l'après-midi, Quilin devant ramener l'enfant ne voulait pas traîner plus longtemps qu'il ne l'aurait fait en d'autres circonstances. Cela laissait malgré tout à Sty le temps de découvrir ces nouveaux paysages... après un tour dans la ville, à la rencontre des habitants le temps que le Tunguz face ses affaires, le jeune être parti en direction des falaises pour observer l'eau infinie et sombre. C'était magnifique, effrayant mais excitant à la fois... qu'est-ce qu'il pouvait bien y avoir de l'autre côté de l'horizon ?! L'air iodé était tellement fort qu'il avait l'impression de sentir pour la première fois l'air aller dans ses poumons... c'était enivrant d'inspirer profondément avant d'expirer au rythme du roulis des vagues s'écrasant contre la roche blanchâtre.

    Sur le plateau en tout cas, l'Hundra joua avec les ovins présents courant dans le vent, ses pieds nus s'enfonçant dans l'herbe tendre et se cachant derrière les petits bosquets tout en grignotant leurs baies juteuses. Le temps clair se met à tourner, se couvre, comme si le brouillard se levait et à cet instant dans cette luminosité trouble et voilé il arrête sa course pour l'observe... une jeune fille, où en tout cas ce qui y ressemble, pas plus âgé que lui... sa peau brille, des reflets d'argent bleuté, c'est magnifique et hypnotique, hors du commun et attirant. Alors quand ce bras se tendit, quand une main aux doigts reliés se présenta paume vers le ciel il la prit sans réaliser qu'il était tout à côté d'elle. Sans réfléchir comme si c'était évident, il sauta de la falaise pour plonger dans l'eau infini en serrant cette main qui n'en était pas vraiment une. L'excitation supplantait la peur, il vit la jeune fille se fondre dans l'eau, comme si elle ne faisait qu'un avec la mer, elle tournait autour de lui avec aisance et grâce, c'était magnifique, un spectacle comme il n'en avait vu ! Sty voulut remonter pour reprendre de l'air avant de replonger, mais au moment d'atteindre la surface une main palmée, lisse et forte s'accrocha à sa cheville l'empêchant d'atteindre l'air essentiel à sa survie. Il vit la lumière s'éloigner alors qu'il ruait ses bras et ses jambes comme un fou pour s'écarter des profondeurs qui commençaient à l'engloutir. Sa gorge se rempli dans un cri muet par l'eau qu'il savait salée, l'empêchant de respirer, ses yeux se voilèrent petit à petit jusqu'à ce que la nuit s'empare de lui. Le bruit n'existait pas sous l'eau, et pourtant il entendait le bourdonnement dans ses oreilles, de plus en plus fort, étouffé puis cacophonique la seconde d'après. Un mot se répétait en boucle, de plus en plus fort, de plus en plus proche, juste voilé par le tonnerre et la pluie infernale tout autour de lui. L'éclair traversa le ciel au moment où sa gorge se vida enfin de l'encombrement étouffant, rien à voir avec de l'eau dans ses poumons. Il se redressa en vomissant, le corps trempé, la pluie qui se déversait sur son visage comme des larmes noires en effaçant les traces sombres autour de sa bouche.

    - C'est bien gamin, recrache les baies que tu as mangé...

    Ses doigts étaient noirs tout comme le contour de ses lèvres, les petites baies de la falaise n'avaient rien de digeste bien au contraire elles pouvaient être mortelles en trop grande quantité. L'orage battait son plein au-dessus d'eux, mais une fois qu'il eut terminé de rendre tout ce qu'il avait dans l'estomac le tonnerre s'arrêta ne laissant que la pluie froide faire trembler son corps trempé. Quilin le porta jusqu'au abords de la ville pour le mettre à l'abri et le sécher près d'un foyer qui venait d'être allumé. Stygian était épuisé, barbouillé, et encore perturbé par cette sensation douloureuse qui persistait dans sa gorge et ses poumons... il c'était cru mort, noyé et pourtant il ressentait la chaleur du feu atténuant ses tremblements, et les mains grandes et chaudes de Quilin retirant sa toge trempé... Dans un bond le jeune Hundra attrapa le tissus qui l'enveloppait pour s'en protéger surprenant le Tunguz mais ce dernier n'insista pas, il lui laissa de quoi se changer avant de le laisser seul. Ce n'était pas de la pudeur, non, c'était la peur que ce beau rêve se transforme en cauchemar si on apprenait qui il était, ou plutôt ce qu'il était. Mais c'était sans savoir que le Tunguz le savait déjà... une fois l'orage passé et le jeune être réchauffé ils reprirent la route en sens inverse. Le silence était pesant mais pas forcément dérangeant, il était propice à l'épanchement et ce fut au tour de Stygian de parler. De lui, de ses questionnements, de sa vie, de son avenir... il évitait le sujet, mais quand il croisa le regard de Quilin il comprit que ça ne servait à rien de cacher ce qui était si visible.

    Il fut heureux de trouver une oreille attentive, à l'écoute, qui ne le jugeait pas, qui prenait le temps de le comprendre et qui lui donnait un avis personnel par rapport à qui il était et non pas ce qu'il était. Il comprenait qu'il ne pouvait pas aller à l'encontre de son destin, que ça serait douloureux mais il apprit qu'il pouvait, de par ce qu'il était, prendre le pas dessus. C'était assez nébuleux pour lui mais il avait l'impression de comprendre que sa route n'était pas aussi bien tracée qu'il le pensait. Aucun mur ne lui serait infranchissable, ils l'étaient s'il baissait les bras mais à le voir dans sa charrette, Quilin lui affirma qu'il n'avait pas sous les yeux quelqu'un qui refusait de se battre pour vivre. Un peu de tempérance, des compromis, et on finit toujours par trouver des solutions, rien ne sera jamais à cent pour cent satisfaisant mais ça pourrait venir. En tout cas il ferait de son mieux pour trouver le juste équilibre... c'est sur ces pensées qu'il s'endormit au rythme cahotant de gauche à droite de la charrette. Si l'endormissement avait été doux, le réveil fut terrible et brûlant. Il se sentait assoiffé, en feu, et humide à la fois. Plus rien ne bougeait et lui même ne pouvait bouger le petit doigt, son regard n'arrivait à se fixer nulle part et la voix résonnant au-dessus de lui était comme lointaine.

    - Bois, ça va faire redescendre ta fièvre...

    Il ne sait pas combien de temps cela prit, mais petite gorgée, par petite gorgée il ingurgita un liquide tout aussi bouillant que son corps, au goût herbacé et épicé à la fois, une décoction étrange dont seul le Tunguz avait la recette. Il se réveilla plusieurs fois de ce sommeil de nébuleux par la voix grave de l'homme, l'obligeant à boire avant qu'il ne retombe dans les vapes. Le retour à Kur-Kigall il ne le vit pas passer, c'est aux bruits de la ville qu'il comprit qu'ils étaient de retour... il réussit à se redresser de sous les couvertures et la première chose qu'il croisa fut le sourire soulagé de Quilin qui lui dit qu'il avait meilleure mine mais qu'il lui faudrait encore du repos avant d'être totalement rétabli. Il fut ramené à sa demeure où les siens l'avaient attendus avec inquiétudes... et pourtant quand ils apprirent -dans les grandes lignes- ce qui s'était passé il ne fut ni réprimandé, ni puni, ni châtié. Son regard fut désespéré en voyant Quilin s'éloigner de lui alors qu'on l'emmenait à l'intérieur. L'adieu fut silencieux mais son regard azur fut compris par les prunelles brunes de l'homme qui l'avait sauvé. On s'inquiéta pour lui, on le serra dans des bras qui se voulaient protecteur, on lui promis toutes les meilleures choses possibles et imaginables mais était-ce ça le véritable amour ? Tout ce qui comptait c'était qu'en tant qu'Hundra il avait survécu à la colère de Dingir, le dieu du ciel et avait échappé à la mort de Derketo ! De ce fait il se devait sans aucun doute devenir prêtre pour Notre-Dames-des-Profondeurs chose qui lui fit tout bonnement froid dans le dos. Ce voyage avait été merveilleux, il avait vécu pleins de choses et oui il avait failli mourir de la fièvre mais pourquoi les siens devaient y voir une raison divine de le pousser toujours plus sur un chemin qui ne lui convenait pas ?!

    C'est à cet instant qu'il décida de suivre les conseils de l'homme et de prendre à revers grâce à ce qu'il possédait et qui il était, il fit des demandes pour avoir ceci ou cela, il acceptait d'étudier mais ne voulait pas se limiter à un seul savoir, il voulait apprendre beaucoup plus, découvrir les cultures de tous les peuples du pays... il s'intéressait aux autres et si son statut ne lui permettait pas de se mêler à la foule il arrivait de par sa bonne conduite à s’éclipser de temps à autre. Au fond c'est une personne qui à l'opposé de ceux de son clan et de l'image que les autres en ont, est joyeux, souriant, lumineux, il sait partager sa bonne humeur -comme la mauvaise d'ailleurs- mais il est vivant ! Il ne veut pas être une poupée que l'on manipule ou que l'on adule pour des mauvaises raisons pré-dictées, il veut mériter et même si personne ne s'en rend compte lui le saura au fond. Bien entendu ça ne veut pas dire qu'il veut être prêtre ou quoi que ce soit, non il cherche au travers de sa servitude momentanée un moyen d'y échapper. Et puis il aime voir le monde briller autour de lui, se relever des malheurs et être uni que ça soit sous le dôme d'un temple ou autour d'un feu au clair de lune. Mais à l'approche imminente de son rite de la Nuit Voilée les choses devinrent plus corsée.

    Il n'avait jamais vraiment fait état de sa différence physique, il savait que c'était seulement ça qui le rendait différent mais il n'avait jamais tourné sa colère contre son corps de naissance. Ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait changer alors il avait tôt fait de s'accepter comme il était. Il n'avait pas beaucoup changé avec les années, toujours entre deux-eaux qui apparemment n'avaient pas très envie de faire un choix concret. Ça lui convenait comme c'était seulement c'était le regard des autres qui le dérangeait... Il n'était pas gêné qu'on le voit nu mais il avait peur du désir qu'on lui porterait. Est-ce que ça aussi serait faux ? Créait de toute pièce par son statut d'Hundra ? Cela ne serait pas pour lui encore une fois mais pour qui il était ! Et ça... ô oui ça... cela avait le don de le mettre hors de lui. Il allait faire un massacre à cette soirée stupide ! Il avait hâte d'avoir son nom quand même et de voir comment ça se passe mais en même temps il bouillait d'envie de tout saccager pour montrer qu'il se refusait toujours à suivre le chemin qu'on lui traçait. Cette dualité, la devait-il à son genre ou est-ce que cela faisait parti de l'humain en général ? Il préférait penser que c'était dans sa personnalité, de par nature il avait ce sang chaud, aventureux, courageux et tempétueux. Il voulait être entendu, écouté, accepté pour qui il était... il avait certain talent d'orateur, ne s'essoufflant jamais de déverser ses tirades et ses litanies -non religieuses- pour faire valoir ce qu'il concevait comme ses droits. Dommage que son public était tellement réfractèrent à ses besoins, et pourtant il était toujours gentiment félicité pour ses beaux discours et que ça ferait de lui sans-nul doute le meilleur Haut-prêtre et Oracle de son temps... il était tellement joie en entendant ça... mais personne n'avait l'air de voir son sourire crispé !

    En tout cas le jour J arriva apportant avec lui un maelström d'émotions difficiles à contenir. Il avait hâte et peur, il était joie et colère, qu'avait-on choisi pour sa nuit au passage adulte ? quel nom le prêtre lui donnerait-il ? Arriverait-il à supporter cette pression ? Accepterait-il de choisir quelqu'un ? Que voulait-il ? Faire plaisir aux siens et se plier aux règles ou essayer en vain d'imposer ses choix et ses espérances ? Il repensa aux paroles du Tunguz qu'il avait rencontré quelques années plus tôt, il avait l'impression que c'était hier, et il aurait sincèrement aimé l'avoir à ces côtés ce soir ! Il était certain que Quilin aurait un semblant de réponse à ses questions. Mais il se souvenait de sa notion des compromis, qu'on est tous obligé de faire des choses qui ne nous plaisent pas forcément mais qu'en les faisant on peut prétendre à plus par la suite... enfin si on sait en tirer profit ! Une chose était certaine, Stygian voulait fêter ses quinze ans et son passage à l'âge adulte... il était curieux de connaître son nom et de voir les personnes qui se présenteraient à lui pour cette nuit fatidique. Il a toujours été curieux en même temps. Pour cette soirée il était paré de bijoux, son corps était élégamment habillé de voiles fins et brodés, d'un col en plumes de coq couvrant ses épaules nues, sa bouche était relevée d'un rouge écarlate et ses grands yeux étaient charbonnés pour faire ressortir ses prunelles azur. Au fond il n'y avait pas besoin de grands choses pour le mettre en valeur, un joyaux reste un joyaux même s'il n'est pas poli.
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  247x2011
    La soirée commença avec la venue du prêtre qui comme tous les autres ne donnaient aucune confiance au jeune Hundra. Il n'est pas contre eux, seulement il aurait aimé en connaître un ou plusieurs qui donnent un semblant de vérité et de raison. Où était-ce son regard biaisé qui le faisait voir cette profession vêtue d'une cape noire impénétrable ? Il ne voulait pas devenir ainsi, au moins ça il en était certain ! Il trouva la cérémonie assez longue, plus solennelle qu'il ne l'aurait pensé et épuisante moralement. Au fond -et il en était certain- tous n'attendaient que le moment fatidique du prêtre lui donnant son nom honorifique, celui qui remplacerait son nom d'enfant, celui par lequel on le nommerait jusqu'à sa mort... et il savait qu'il pouvait mal tomber ! Il ne voulait rien d'extravagant, mais quelque chose à son image... Un chuchotement se répandit autour de lui et un silence pesant s'installa, Stygian releva la tête comme si on venait de le gifler sans qu'il ne puisse voir le malotru ! Ses prunelles se fixèrent sur le prêtre qui n'affichait ni sourire, ni regard empathique, mais qui eut l'air de prendre son pied au moment où tous avaient leurs regards fixés sur lui... Les mains écartées de part et d'autre comme s'il souhaitait serrer contre lui tous ceux et celles présents ce soir, il prit le temps de le nommer... un nom qui pour Stygian n'avait rien d'honorifique.

    - Des-Eaux-Noires...

    Le murmure qui s'était tût reprit, certains surpris et d'autres non... Stygian fait partie du clan du crâne le côté "os" avait un lien c'était fort... seulement en voyant que ses mots avaient pris une consonance différente de ce qu'il avait voulu exprimer le prêtre précisa agacé.

    - Les eaux troubles, celles qu'on ne peut boire... empoisonnées et malheureuses, il est impossible d'y échapper !

    C'était pire... c'était pathétique ! Oui il aurait pu tomber encore plus mal mais il avait l'impression que c'était un nom à l'opposé de qui il est et du message qu'il voulait faire passer. Qu'y avait de noir en lui ? Rien physiquement et moralement ? Le fait de vouloir prétendre à plus qu'une vie de dévotion et de croyance ? Et pour l'eau ? Le seul souvenir qui lui venait était celui de son rêve, de son hallucination alors qu'il étouffait. Rêve qu'il faisait régulièrement, encore et encore... un frisson parcouru son échine en voyant cette main tendue, lisse, palmé, luisante... Il cligna plusieurs fois de ses longs cils avant de reprendre le court de la soirée. Le prêtre était prêt à partir et Stygian, ou plutôt "Des-Eaux-Noires", lui jeta un regard qui pour le coup devait être comme une mer bien sombre, il avait les poings serrés, prêt à lui bondir dessus pour serrer ses longs doigts autour de ce cou grassouillet. Voilà qu'il était devenu un être impure, sale, aussi dégradant que les eaux usées. C'était comme si la vie ne voulait pas lui faire la moindre petite concession de répit et que quoi qu'il fasse, quoi qu'il espère il ne pourra jamais rien y changer ! Il ravala les larmes qu'il ne ferait jamais couler et se laissa guider vers la suite des festivités... Le reste de son monde avait l'air de prendre les choses avec le sourire, heureux pour lui d'un nom qu'il détestait, le coeur n'était plus à la fête et c'est en se sentant couler dans le désespoir qu'il reprit pied. Il était hors de question qu'il s’apitoie sur son sort à cause d'un vieux prêtre surement jaloux et mesquin ! Cette nuit était la sienne et il avait encore le temps de la rendre agréable et à son goût ! Ô évidemment pas comme les siens l’espéraient, le choix qu'il eut le droit de faire, surement le seul de sa vie depuis sa naissance était médiocre. La brochette joliment paré et drapé ou pas du tout pour certain, n'avait rien de très exotique à ses yeux. Il n'a rien contre les prostitués, ils étaient très belles et beaux, surement très doués aussi mais il n'avait pas ce petit côté différent qu'il recherchait.

    Heureusement que Sty avait prévu un plan B, il en prévoit toujours un et cela faisait des jours qu'il y avait réfléchi ! Il savait que ses espérances ne seraient jamais assouvies et de ce fait il avait fait des recherches, demandant à gauche et droite si quelqu'un savait où il pourrait trouver Quilin un marchant Tunguz avec des connaissances chamaniques. Quelques jours avant cette nuit il avait reçu une réponse lui indiquant où se trouvait son habitation. Dans la journée il avait discrètement préparé un cheval et pour que l'illusion dure le plus longtemps il tendit enfin sa main, sous le regard des siens, vers l'un des prostitués qui lui semblait le plus... docile. Il se retira alors dans sa chambre avec la jeune personne puis quand les voix et les pas s'éloignèrent il se précipita vers ses affaires retirant ses vêtements pour se changer. Voyant l'incompréhension de son compagnon il se tourna vers lui, prenant ses mains dans les siennes pour le supplier d'un regard tout en lui expliquant.

    - Je dois aller voir quelqu'un, c'est très important... pour cela j'ai besoin que tu restes là et que tu empêches quiconque de rentrer. Je serais de retour avant l'aube.

    Couvert d'une toge, son visage caché par une capuche, il s'en alla par la fenêtre ouverte s'accrochant aux aspérités du mur pour le descendre facilement. Il rasa les murs, guettant à chaque angles pour enfin rejoindre son cheval équipé. Il ne regarda pas derrière lui ! Pas une seule fois... Son coeur battait la chamade heureux de retrouver une certaine liberté même si ce n'était que pour quelques heures ! Il y avait longtemps réfléchit, à ce qu'il aurait pu faire pendant ces quelques heures où tous auraient eu le regard posé ailleurs ! L'envie de revoir Quilin, de se présenter à lui en tant qu'adulte l'avait convaincu ! Même s'il n'en était pas un à cent pour cent, n'ayant pas consommé le plaisir de la chair, il n'en restait pas moins un homme de quinze ans avec un nom honorifique qu'il pourrait il espère décrier à foison. Quilin était, d'après ses informations, dans un des campements à l'orée de la ville, n'ayant pas bougé depuis quelques années. Il lui fallut une heure pour trouver l'endroit, descendant de son cheval il se déplaça entre les yourtes à la recherche de la bonne, demandant son chemin en faisant attention à vouvoyer ceux qu'ils rencontraient. Il la trouva non loin, identique à peu de choses près aux autres... il n'y avait pas l'air d'y avoir un chat et l'idée que Quilin soit en déplacement juste ce jour là lui serra le coeur. Il resta immobile face à l'entrée avant qu'une voix grave derrière lui ne le fasse sursauter. Il se retourna, son visage caché par sa capuche, découvrant un jeune homme plus âgé que lui mais qu'il dépassait d'une bonne tête malgré tout.

    - Que voulez-vous ? Vous êtes devant chez moi...
    - Je vous prie de m'excuser, connaissez-vous Quilin ?
    - Je suis son fils, Anisha, et vous-êtes ?
    - Une connaissance dont-il ne doit plus se souvenir...
    - Ne mettez pas en doute sa mémoire, mon père se souvient de tout et je me souviens de tous ceux dont il m'a conté les histoires...
    - ... Il m'a connu sous le nom de... Stygian...
    - ... Tu es le jeune Hundra c'est ça ? Celui qui c'est glissé dans sa charrette et qui a fait le voyage jusqu'à Lelag-Leng ayant failli mourir sur le retour à cause d'une fièvre !
    - Oui... mais...
    - Eh bien, entrons ! J'ai tellement de questions à te poser... et garde le pour toi mais j'ai toujours cru que mon père romançait ses histoires ! Retire ta capuche que je vois si l'image que j'ai de toi est bien la même...

    Il y avait un petit quelque chose de chamboulant dans cette rencontre, à tel point que Sty se laissa entraîner dans la yourte naturellement et avec un certain émerveillement. Il se sentait libre autant par ses actions qu'en la présence de Quilin à l'époque et de son fils en ce jour. Il aima le regard curieux et intéressé d'Anisha sur lui, bien entendu il savait qu'une part était pour le fait qu'il soit Hundra mais cela ne le gênait pas car c'était pour qui il était vraiment que ces prunelles mordorées l'observaient. C'était agréable de se voir poser des questions sur ses aspirations, ce qui l'avait poussé à faire ce qu'il avait fait, ce qu'il faisait aujourd'hui et ce qui l'avait amené à venir ici ce soir ! Ils avaient la discussion facile, le lien se faisait facilement et Stygian était étonné de ce fils dont il ne savait rien ! Mais il n'était pas étonné, Quilin n'avait pas été un grand bavard et s'il lui avait parlé un peu de lui et surtout de sa culture, il n'avait jamais rien laissé savoir de son intimité à par son nom et son travail. Le Tunguz ressemblait à son père, en plus jeune et fougueux, mais tout en gardant un côté droit, sérieux voir solennel. Il fut étonné d'apprendre que c'était le soir de sa Nuit Voilée et au lieu de le réprimander il fut accueillit par la pluie d'un rire profond et chaleureux. De quoi alléger encore plus son choix de venir en cette nuit, bien évidemment il était déçu que Quilin ne soit pas là, Anisha lui ayant confirmé qu'il était en déplacement mais au moins il ne repartirait pas bredouille ! En tout cas les heures s’égrenèrent plus vite qu'il ne l'aurait pensé et alors que l'astre de la nuit illumine le camp des Tunguz il décida de retourner chez lui pour prendre ses responsabilités même si c'était à contre coeur.

    - Stygian...
    - Hmm ?
    - Je ne trouve pas que ton nom honorifique soit mal venu, je suis d'accord que Des-Eaux-Bleues ou un nom plus léger t'aurais convenu mais n'oublie pas que l'obscurité ne peut chasser l'obscurité et que seul la lumière le peut... et je n'ai jamais vu d'être plus lumineux que toi... regarde au dessus de toi... observe les... toutes ces étoiles elles ne peuvent pas briller sans l'obscurité qui les entoure !
    - C'est vrai, tu as raison... merci, ça allège mon esprit et mon coeur d'entendre ça... je suis heureux d'être venu ce soir et de t'avoir rencontré, tu es une magnifique personne Anisha...
    - ... pas autant que tu le crois... je ne peux nier vouloir en profiter un peu...
    - Je n'y vois pas d’inconvénient...

    Sincèrement, à cet instant il était pleinement heureux... il laissait de côté sa famille, son avenir, ses obligations, et il ne pensait qu'à l'instant présent et la présence agréable du Tunguz à ses côtés. Voilà pourquoi il le laissa baiser ses lèvres, trouvant adorable qu'il doive se pencher pour le lui permettre... enfin sa main dans sa nuque ne lui laissait pas vraiment le choix mais ce ne fut que douceur et révérence. Ça s'arrêta dans un soupir conjoint et un sourire complice. Il n'ajouta rien et se détourna en remettant sa capuche en place... il récupéra son cheval prêt à repartir mais le picotement dans son dos était insupportable... il ne résista pas à jeter un coup d'oeil par-dessus son épaule pour le voir appuyer contre le chambranle de l'entrée attendant patiemment. Il n'avait pas fait tout cela juste pour une discussion plaisante et un baiser chaste ! Il avait quinze-ans, il était temps qu'il devienne adulte et surtout qu'en cet instant il avait pour une fois le choix à porté de ses mains. Il ne voulait pas regretter ce moment qui peut-être ne se représenterait jamais plus... soit il retournait rejoindre le prostitué soit il restait pour s'offrir au Tunguz à peine plus âgé que lui... c'est alors sans hésiter qu'il retourna vers la yourte, et laissa dans son sillage de la porte jusqu'au lit ses vêtements joncher le sol pour dévoiler son corps si particulier et unique au jeune mâle face à lui.

    Le soleil pointait à l'horizon, la frondaison luxuriante se parant d'un camaïeu de couleur chaudes et douces en même temps. Son regard était bien plus tendre en ce matin qu'il ne l'avait été en quinze ans, son corps avait appris tellement de choses qu'il sentait encore son coeur battre à foison. Emmitouflé dans un drap, dans le silence matinal, observant du pas de la porte ce ciel prendre feu, il avait l'impression d'être à nouveau vivant. Ce sentiment de liberté l'avait enivré toute la nuit mais assez pour ne pas le faire regretter de retourner chez lui. Il retourna à l'intérieur pour remettre ses habits, regardant le corps nu et endormi d'Anisha. Il déposa à ses côtés l'un de ses colliers dont il ne se séparait jamais... souvenir de ce moment qui même sans ça était inoubliable. Il repartit comme il était venu, ayant changé au fond de lui mais restant le même finalement. Il fut amusé en voyant le prostitué endormi dans sa couche, il s'installa à ses côtés le réveillant malgré lui...

    - Alors ? Tu as vu celui que tu devais voir ?
    - ... Oui je l'ai vu et bien plus encore...

    Il s'endormit au côté de la jeune personne qui fut prise pour celle ayant fait de Stygian un adulte à part entière. Ce petit secret était comme une pierre précieuse dans son coeur, seul lui, le Tunguz et le prostitué savaient la vérité et les divinités sans aucun doute. A partir de là il reprit le court de sa vie, pas vraiment plus assagit mais ayant un moyen parfait pour trouver la paix en son fort intérieur quand il bouillait d'une rage aveuglante ! Il avait traîné, pendant bien longtemps à la maison des sagesses... faisant traîner son apprentissage, disant qu'il ne savait pas pour quelle divinité devenir prêtre. Tous étaient convaincu qu'il serait parfait pour la déesse Derketo, encore une fois ils étaient prêt à décider à sa place, le voyant déjà Haut-prêtre et Oracle. Et bien évidemment plus on lui disait quoi faire, plus on l'encourageait dans un sens, plus il partait en sens inverse ! Ainsi depuis quatre années il est prêtre du temple Dingir, quoi de mieux qu'une divinité qui ne retient pas sa colère et que sous cette dernière il a faillit y perdre la vie ? A l'opposée de celle pour qui on l'avait destiné depuis son plus jeune âge. Mais là encore cela n'avait pas l'air de chambouler plus que ça les siens, on le soutenait toujours, on le complimentait à chaque fois comme si n'importe laquelle de ses rebellions n'avait pas de poids ! Il n'a pas de désir de devenir plus que cela, plus de responsabilité sonne à ses oreilles comme ayant moins de liberté... on espère toujours de lui qu'il gravira les échelons mais il fait tout pour que cela n'arrive pas ! Au fond il n'a que vingt-quatre ans et bien le temps de voir venir les nouvelles aventures qu'il espère vivre ! Il n'a pas choisi ce dieu pour rien et espère que ce dernier l'aidera à réaliser son destin qu'il est certain n'est pas celui que sa famille essaie de lui imposer... liberté, aventure et plaisir voilà ce que recherche le surnommé Des-Eaux-Noires.  
    Curieux ?
    Chanel - 27 printemps

    Personnage sur l'avatar : Vivian from sackcloth and ashes by Demian
    Comment avez-vous découvert le forum ? Interforum
    Un petit mot doux ? Vous m'avez coupé le souffle ! mais pas la parole XD


    Dernière édition par Stygian Des-Eaux-Noires le Lun 11 Fév - 10:50, édité 9 fois
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t598-stygian-des-eaux-noires-naviguer-a-contre-courant-n-est-pas-aise#5479 https://kurkigal.forumactif.com/t600-stygian-des-eaux-noires-album-photos
    Stygian Des-Eaux-Noires
    Date d'inscription : 17/12/2018
    Messages : 125
    Age du perso : 24 ans
    Métier : Prêtre de Dingir
    Thème : Merci Mahya pour les vavas Laughing



    Clan
    Mahyar Langue-de-Miel
    le Lun 17 Déc - 11:51
    https://kurkigal.forumactif.com/t31-mahyar-ceci-est-une-fiche-en-uc-maggle https://kurkigal.forumactif.com/t43-mahyar-carnet-de-bal#71
    Clan
    Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche jocolor


    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  19040311161010018116187098

    Moi je dis...:
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Capass10 Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Capass10
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t31-mahyar-ceci-est-une-fiche-en-uc-maggle https://kurkigal.forumactif.com/t43-mahyar-carnet-de-bal#71
    Mahyar Langue-de-Miel
    Date d'inscription : 20/02/2018
    Messages : 267
    Age du perso : 40 ans
    Métier : Embaumeur
    Thème : ♫ Mourning
    DC : Nue Défie-la-Mort, Pritika Fleur-des-Dieux, Lilu Etoile-du-Matin



    Clan
    Asma Aimée-du-Sang
    le Lun 17 Déc - 13:34
    https://kurkigal.forumactif.com/t68-asma-aimee-du-sang https://kurkigal.forumactif.com/t132-asma-aimee-du-sang
    Clan
    Bienvenue !
    Bonne fin de fiche Smile


    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Owno

    Asma a son existence propre...:
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Dunno-10
    Et Celil a su saisir mon désarroi. Merci !
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t68-asma-aimee-du-sang https://kurkigal.forumactif.com/t132-asma-aimee-du-sang
    Asma Aimée-du-Sang
    Date d'inscription : 16/03/2018
    Messages : 623
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Guerrière vagabonde
    Thème : Elastic Heart
    DC : Enkhmaa



    Prêtre
    Stygian Des-Eaux-Noires
    le Lun 17 Déc - 14:07
    https://kurkigal.forumactif.com/t598-stygian-des-eaux-noires-naviguer-a-contre-courant-n-est-pas-aise#5479 https://kurkigal.forumactif.com/t600-stygian-des-eaux-noires-album-photos
    Prêtre
    Merci à vous deux pour l'accueil o/

    Il ne me reste que le caractère et corriger les fautes et coquilles de l'histoire ^^


    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Sign10
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t598-stygian-des-eaux-noires-naviguer-a-contre-courant-n-est-pas-aise#5479 https://kurkigal.forumactif.com/t600-stygian-des-eaux-noires-album-photos
    Stygian Des-Eaux-Noires
    Date d'inscription : 17/12/2018
    Messages : 125
    Age du perso : 24 ans
    Métier : Prêtre de Dingir
    Thème : Merci Mahya pour les vavas Laughing



    Clan
    Zihya Ombre-de-Lune
    le Mar 18 Déc - 0:21
    https://kurkigal.forumactif.com/t239-zihya-ombre-de-lune#1627 https://kurkigal.forumactif.com/t244-zihya-recits-dans-l-ombre-des-astres
    Clan
    Bienvenue ami du clan du Crâne tongue


    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  P03ZXSn

    Disclaimer:

    Une grande femme a dit un jour "Le feu ça brûle, et l'eau ça mouille". A méditer.
    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Dunno-10 Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Monstr10
    Les badges qui pètent la classe fait par notre Celil-officiel hiii Laughing
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t239-zihya-ombre-de-lune#1627 https://kurkigal.forumactif.com/t244-zihya-recits-dans-l-ombre-des-astres
    Zihya Ombre-de-Lune
    Date d'inscription : 30/04/2018
    Messages : 145
    Age du perso : 41 ans
    Métier : Musicienne
    Thème : Mercy in darkness
    DC : Oyun ♪ Malihe



    Prêtre
    Stygian Des-Eaux-Noires
    le Mar 18 Déc - 0:25
    https://kurkigal.forumactif.com/t598-stygian-des-eaux-noires-naviguer-a-contre-courant-n-est-pas-aise#5479 https://kurkigal.forumactif.com/t600-stygian-des-eaux-noires-album-photos
    Prêtre
    Merci beaucoup Laughing content d'être là o/


    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Sign10
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t598-stygian-des-eaux-noires-naviguer-a-contre-courant-n-est-pas-aise#5479 https://kurkigal.forumactif.com/t600-stygian-des-eaux-noires-album-photos
    Stygian Des-Eaux-Noires
    Date d'inscription : 17/12/2018
    Messages : 125
    Age du perso : 24 ans
    Métier : Prêtre de Dingir
    Thème : Merci Mahya pour les vavas Laughing



    Prêtre
    Rakart Voix-Crispée
    le Mar 18 Déc - 13:24
    https://kurkigal.forumactif.com/t58-la-voix-de-la-putrefaction
    Prêtre
    Heya, hâte de me faire ce pâté de texte dans le train (chtite coquille, au début, tu as écris "oh fond," au lieu de 'au")
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t58-la-voix-de-la-putrefaction
    Rakart Voix-Crispée
    Date d'inscription : 13/03/2018
    Messages : 259
    Age du perso : 68
    Métier : Doyen des prêtres de Derketo
    Thème : Je doute-Sexy Sushi
    DC : Enthuya



    Invité
    Invité
    le Mar 18 Déc - 14:46
    mignon le petio bienvenue
    Anonymous



    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan
    le Mar 18 Déc - 17:30
    https://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout https://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    Admin
    Bienvenue parmi nous ! <3



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Y8ve2n85
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout https://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    Amra Murmure-à-l'Océan
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 1098
    Age du perso : 20 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : The Beast within ♫
    DC : Votava et Bilqis.



    Prêtre
    Stygian Des-Eaux-Noires
    le Mar 18 Déc - 18:57
    https://kurkigal.forumactif.com/t598-stygian-des-eaux-noires-naviguer-a-contre-courant-n-est-pas-aise#5479 https://kurkigal.forumactif.com/t600-stygian-des-eaux-noires-album-photos
    Prêtre
    Merci à vous trois Laughing "Le petio" je dis ça souvent ahah c'est mignon !

    Rakart : Super merci !!! j'ai beau relire je fais pas attention à tout... (si t'en vois d'autre hésite pas à me le dire par message au cas où ^^ )



    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Sign10
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t598-stygian-des-eaux-noires-naviguer-a-contre-courant-n-est-pas-aise#5479 https://kurkigal.forumactif.com/t600-stygian-des-eaux-noires-album-photos
    Stygian Des-Eaux-Noires
    Date d'inscription : 17/12/2018
    Messages : 125
    Age du perso : 24 ans
    Métier : Prêtre de Dingir
    Thème : Merci Mahya pour les vavas Laughing



    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan
    le Mar 18 Déc - 21:36
    https://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout https://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    Admin
    avatar
    Félicitations !
    Te voilà validé(e) mon poussin !
    Maintenant que tu as passé la première étape du forum, je t'invite à venir recenser ton avatar sur ce topic histoire que personne ne te pique ta tronche, faire ton petit journal ici même en suivant le modèle et si tu cherches du rp, tu peux poster une demande par ici ! Ceci étant dit, amuse-toi bien sur le forum ! Laughing



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Y8ve2n85
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout https://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    Amra Murmure-à-l'Océan
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 1098
    Age du perso : 20 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : The Beast within ♫
    DC : Votava et Bilqis.



    Prêtre
    Stygian Des-Eaux-Noires
    le Mar 18 Déc - 21:56
    https://kurkigal.forumactif.com/t598-stygian-des-eaux-noires-naviguer-a-contre-courant-n-est-pas-aise#5479 https://kurkigal.forumactif.com/t600-stygian-des-eaux-noires-album-photos
    Prêtre
    Wah merci beaucoup !! je ne m'attendais pas à une validation si rapide hihi Mad Laughing


    Stygian Des-Eaux-Noires ~ Naviguer à contre courant n'est pas aisé...  Sign10
    Voir le profil de l'utilisateur https://kurkigal.forumactif.com/t598-stygian-des-eaux-noires-naviguer-a-contre-courant-n-est-pas-aise#5479 https://kurkigal.forumactif.com/t600-stygian-des-eaux-noires-album-photos
    Stygian Des-Eaux-Noires
    Date d'inscription : 17/12/2018
    Messages : 125
    Age du perso : 24 ans
    Métier : Prêtre de Dingir
    Thème : Merci Mahya pour les vavas Laughing



    Contenu sponsorisé



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum