AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Derniers sujets
    » un ou deux rp avec Sonja.
    Hier à 14:18 par Sonja Fête-Furie

    » Votre demande.
    Lun 22 Oct - 16:55 par Invité

    » [TOP] Tempus Lumini.
    Dim 21 Oct - 17:48 par Invité

    » [TOP] Gear.
    Sam 20 Oct - 16:31 par Amra Murmure-à-l'Océan

    » [Votes] Membre d’Octobre 2018 ! i
    Ven 19 Oct - 21:42 par Votava Rêve-en-Silence

    » Time to flood !
    Jeu 18 Oct - 11:42 par Éa Chaste-du-cœur

    » Qui est-ce version Kur-Kigal.
    Mer 17 Oct - 22:14 par Pritika Fleur-des-Dieux

    » [JEU] Vos persos dans votre vie de tous les jours !
    Mar 16 Oct - 21:07 par Rakart Voix-Crispée

    » Le voisin du dessus.
    Mar 16 Oct - 21:03 par Rakart Voix-Crispée


    Prêtre
    Prêtre
    Rakart Voix-Crispée - le Lun 9 Juil - 15:47
    http://kurkigal.forumactif.com/t58-la-voix-de-la-putrefaction
    Lentement, je parcourais les pavés surchauffés de Shurug. Je suais dans ma bure, regardant à droite et à gauche, les différents étals. J’avais commencé par fouiller le centre-ville, afin de profiter de l’ombre des grands édifices. Mais je n’avais rien trouvé.
    Alors je m’éloignais, en cercle excentrique, à la recherche de la perle.
    Un animal ? Mmh, il me semblait qu’elle avait déjà une petite chèvre. Enfin, je ne l’avais pas vu, mais je crois qu’elle en avait parlé. Ou chanté.
    Des bijoux ? Mmmh, non, elle venait d’une riche famille, et devait être habitué à ce genre de luxe.
    Pourtant, quelque chose de matériel passerait bien. Après tout, il n’y avait pas de doute quant au fait que je finirais bien par passer. Et qu’elle est quelque chose de physique pour se souvenir de moi me ferait plaisir.
    Des parfums ? Des cosmétiques ? Cela pourrait être pas mal, et même un peu ironique vu que j’en avais plus besoin qu’elle. Mais je n’y connaissais rien. Et je n’avais pas de accointance qui aurait pu me conseiller.
    Et qu’est ce qu’il faisait chaud ! La sueur me donnait envie de me gratter, mais je me retins. Déjà que l’humidité fragilisait ma peau, alors si je la frottais, elle ne manquerait pas de tout simplement partir. Comme les enfants, je ne dois pas me disperser !

    Une plante ? Voilà qui serait une bonne idée. Douce comme elle est, elle se ferait un plaisir de s’en occuper. L’image de Chaste-du-Coeur en train de doucement tailler et arroser une plante était des plus douces à mon coeur.
    Une plante, voila qui est décidé !
    Ah mais zut. Seulement une plante serait un peu peu. Mais rien ne m’obligeait à ne faire qu’un présent. Un deuxième passerait bien.
    Ce qui signifiait que j’en étais toujours au même stade. Regarder les étals pour me faire une idée. Allez, en avant charogne !

    Mince, il me fallait faire vite, il serait bientôt l’heure de la sieste.
    Clopin-clopant, j’accélérais le pas, balançant de gauche à droite pour ne pas perdre l’équilibre sur mes genoux cagneux.

    Mon regard s’arrêta alors sur des thermes. Petits, privés, que je n’avais jamais vu. Chose peu étonnante vu que je n’y allais pas.
    Mmmh, des soins complets, avec nettoyage ? Cela serait parfait ! Et puis, cela nous changera a nous autres, prêtres de Derketo, que d’être plongés dans de l’eau chaude et savonneuse pour une fois.

    Je toquais contre la porte ouverte pour me faire annoncer, avant d’entrer.
    Directement, les vapeurs des bains chauds remonta jusqu’à moi, créant une instantanée montée de sueur. Bon, et bien, j’étais au taux d’humidité approprié.

    Avisant une belle barbe rousse devisant avec des clients, j’attendis qu’il finisse avant de m’adresser à lui.

    "Hola tenancier, parlez moi un peu de vos bains ! Vous avez des soins du corps ?"

    La méthode de contacte était un peu rude, mais je ne savais pas ce qui se passait dans les bains. Ou plutôt, je ne savais plus. En vrai, je n’étais jamais de ma vie entrée dans des bains privés, seulement publics.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t58-la-voix-de-la-putrefaction
    avatar
    Date d'inscription : 13/03/2018
    Messages : 201
    Age du perso : 68
    Métier : Doyen des prêtres de Derketo
    Thème : Je doute-Sexy Sushi
    DC : Enthuya



    Peuple
    Peuple
    Kajira Fend-les-Brumes - le Mar 10 Juil - 17:30
    http://kurkigal.forumactif.com/t405-kajira-et-lorsque-la-brume-s-ecartera-tu-verras-le-soleil http://kurkigal.forumactif.com/t406-kajira-enfant-tu-trouveras-ta-voie
    Tenancier. Ben voyons.
    Heureusement que je travaille, je n’ai pas trop le choix de la politesse. Et heureusement que je ne suis pas de nature violente aussi. Et que je sais à quoi je ressemble. Et que… Oui bon ça va. J’ai eu une pique d’agacement mais elle n’a pas duré des heures. Heureusement que rien du tout, j’aurais rien fait, il faut être honnête avec soi-même parfois.

    - Bonjour !

    Et toc, prends la politesse sur le nez, vieille personne bizarre ! Et un sourire éclatant en plus, c’est cadeau de la maison, ça me fait plaisir. Répondre par une démonstration de manières à quelqu’un qui en manque est toujours satisfaisant, même si c’est probablement inutile aussi.

    - Je fais absolument des soins du corps. C’est pour toi ? On peut trouver ce qui te convient.

    Ca sera pas du luxe, un bon soin.
    Ce n’est pas vraiment pour juger, mais… D’accord, si, je juge. Un vieux corps tassé sur lui-même, un visage abîmé, une barbe étonnamment bien entretenue, bien sûr que ça ne donne pas envie. Et je dis ça alors que je passe mes journées à masser les petits vieux du quartier, mes habitués les plus adorables.
    C’est juste qu’eux sont en meilleur état que l’épave que j’ai devant les yeux. Mais un client est un client, je sers tout le monde, un point c’est tout. Même si j’ai les tripes qui s’agitent à l’idée de devoir masser… Ca.
    Allez, un peu de courage. Je m’approche un coup pour mieux juger de l’état de la peau en face, je ne grimace pas. C’est strictement professionnel : je n’ai qu’à essayer de savoir ce qui pourrait lui faire du bien, proposer le meilleur, et voir où tout ça nous mène.

    - J’ai du savon noir pour ta peau, des huiles de massage pour l’hydrater et la calmer. Je fais aussi des soins pour la pilosité.

    Forcément, on parle de poils, je ne peux pas m'empêcher de gratter légèrement dans ma barbe. Réflexe conditionné. Et elle est agréable au toucher, douce, souple. Toute la longueur de celle de la vieille personne ne peut rivaliser avec ma propre pilosité faciale.
    Enfin, ça ce n’est que mon avis.

    - En plus du bain frais, je peux presque garantir une peau de bébé.

    Quand je ne pars pas d’un champ de bataille en tout cas. Là je peux éventuellement garantir que ça sentira bon à la sortie. Pas plus.

    - J’ai aussi un bain de vapeur et des bassins chauds mais… Ce n’est peut-être pas parfait pour toi.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t405-kajira-et-lorsque-la-brume-s-ecartera-tu-verras-le-soleil http://kurkigal.forumactif.com/t406-kajira-enfant-tu-trouveras-ta-voie
    avatar
    Date d'inscription : 03/07/2018
    Messages : 19
    Age du perso : 31 ans
    Métier : Propriétaire de bains privés
    Thème : Tessa - Steve Jablonsky



    Prêtre
    Prêtre
    Rakart Voix-Crispée - le Mar 7 Aoû - 0:31
    http://kurkigal.forumactif.com/t58-la-voix-de-la-putrefaction
    Le tenancier me fit un magnfiique sourire, accompagné d'un bonjour sonore.
    Je fis un léger mouvement de tête en guise de salut. Après tout, on ne savait jamais, peut-être que mon Hola n'était pas passé pour une salutation.

    Je lui fit alors un sourire chaleureux, et surtout, amusé. Car vl'à t'y pas qu'il me sortait la gamme totale des soins. Savons, bains, massages. Courageux le coco. J'avais vu la gêne un instant sur son visage, mais sans se démonter, il avait tout de suite ravaler cela sans m'esquiver. Je ne saurai dire si cette homme était la bonté incarné, ou bien si avoir des habits digne de ce nom changeait la donne.
    Probablement plus la première, surmonter sa peur et son dégoût était une qualité.

    "Ho ho ho, ne vous en faites pas mon cher, cela n'est pas pour moi, c'est pour ma future épouse."


    Je laissais un instant de vide, juste pour voir la tronche qu'il ferait. Enfin, plus pour voir si il allait réagir.

    "Et puis, je veux bien vous croire pour la qualité du bain, mais à moins d'aller chercher ma peau dans un caniveau, je serai toujours l'opposé des bambins.

    Enfin, tout cela pour vous dire, je me marie avec une jeune femme, et je ne connais rien à leur goût. Alors je me suis dit, pourquoi ne pas laisser un expert s'en occuper?
    Seriez-vous prêt à offrir les soins les plus complets possibles à une certaine Chaste-du-Coeur?
    Et surtout, combien cela coûterai?"


    Après tout, j'avais beau être passé Prêtre Supérieur, je ne roulais pas encore sur l'or.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t58-la-voix-de-la-putrefaction
    avatar
    Date d'inscription : 13/03/2018
    Messages : 201
    Age du perso : 68
    Métier : Doyen des prêtres de Derketo
    Thème : Je doute-Sexy Sushi
    DC : Enthuya



    Peuple
    Peuple
    Kajira Fend-les-Brumes - le Sam 1 Sep - 17:44
    http://kurkigal.forumactif.com/t405-kajira-et-lorsque-la-brume-s-ecartera-tu-verras-le-soleil http://kurkigal.forumactif.com/t406-kajira-enfant-tu-trouveras-ta-voie
    C’est pour son épouse... Dieux merci c’est pour son épouse ! Je retiens tout bien au fond de ma tête mais j’ai envie tout pareil de sautiller sur place histoire de fêter la révélation. C’est un soulagement. Sauf si… Peut-être que sa femme est exactement comme le client que j’ai face à moi ? Est-elle rabougrie et flétrie comme une vieille orange laissée trop longtemps à l’air, elle aussi ? Le soulagement se transforme en calme. En méfiance.
    Puis revient la joie, en vague qui me fait sourire en grand. Il doit y avoir tout le soleil de l’été sur mes lèvres, comme diraient les poètes : le bonheur sincère a ce genre de pouvoirs très peu mystérieux. Je le ressens mélangé de soulagement, je ne peux qu’exprimer le positif. C’est dans mon caractère.

    - Une jeune femme, d’accord…

    La pauvre.
    Chut, non, Kajira ! Pas la pauvre ! Peut-être qu’elle est très amoureuse de la vieille orange que tu as devant toi, parce que c’est la personne la plus douce du monde, et qu’ils filent le parfait amour. Juger les autres ça rend bête. Est-ce que je veux l’être ? Non. Donc je ne le fais pas.
    Et je fais plutôt signe à mon client de me suivre dans le couloir sur lequel donne l’entrée, pour que nous puissions aller nous asseoir plus confortablement dans la pièce du fond. Il y a des coussins, des tables basses, des théières pleines d’excellente boisson chaude et sucrée à disposition, et tout le monde préfère parler argent en ayant un bon thé devant le visage.

    - Tu peux t’asseoir, j’arrive.

    Avec une assiette de sucreries que je pèche dans le placard caché derrière des rideaux. Je pourrais laisser les gâteaux dehors pour mes clients, s’il n’y avait pas autant d’enfants qui venaient dans mon établissement. Tout le monde sait bien que laisser des pâtisseries sous le nez d’un petit humain est une terrible erreur. D’où le placard.
    Enfin, bref. J’ai du sucre, j’ai de quoi boire, je peux me poser en face de mon client et commencer à discuter très sérieusement.

    - Si tu veux payer avec de l’argent je dois y réfléchir.

    Ce que je fais en grignotant un bout de feuilleté aux dattes. Autant joindre l’utile à l’agréable.

    - Tant que tu ne veux pas que je réserve tous les bains pour ta future épouse… Je peux la traiter comme une reine pour trois shekels d’or. Elle pourra passer toute la journée aux bains, se laisser masser, baigner, décrasser… Maquiller, si elle y tient, ma femme a la main sûre avec le khôl.

    Contrairement à moi et ma capacité incroyable à me mettre le pinceau dans l’oeil. Ce qui la fait beaucoup rire, qu’on se le dise.

    - Mais tu peux essayer de négocier, si tu veux. Je ne suis pas totalement insensible au bonheur des nouveaux mariés.

    Tiens, je sens le sourire de renard que je fais si souvent s’étaler sur mes lèvres. La situation m’amuse, en fait.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t405-kajira-et-lorsque-la-brume-s-ecartera-tu-verras-le-soleil http://kurkigal.forumactif.com/t406-kajira-enfant-tu-trouveras-ta-voie
    avatar
    Date d'inscription : 03/07/2018
    Messages : 19
    Age du perso : 31 ans
    Métier : Propriétaire de bains privés
    Thème : Tessa - Steve Jablonsky



    Contenu sponsorisé - 



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum