AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  

  • Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Ven 6 Juil - 19:08
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Là où les gladiateurs travaillaient en boucle leur force, Hure-féroce suivait son propre entraînement pour améliorer ses réflexes et son agilité. Elle filait tôt le matin (au moins, elle dormait moins qu'avant) un à trois jours dans la semaine pour traîner dans les bois afin de chasser.
    Nul arc ou couteau cependant : au naturel, à l'aide de ses muscles et de sa vivacité, Akkhi traquait le gibier avec ses plus simples appareils.

    Elle aimait sentir la mousse fraîche qui étouffait les écorces trempées et marcher pieds nus dans la terre humide. Le vent ne soufflait pas au milieu de tous ces arbres et le silence était fort agréable aux oreilles de la sauvage.
    Dernièrement, elle croisait souvent d'autres chasseurs, avec lesquels elle se battait plus ou moins pour la même proie. Ce n'était pas qu'elle volait pourtant : seulement, parfois, alors qu'ils allaient tirer une flèche sur un animal tout juste aperçu, la cible avait été traquée pendant de longues minutes par la blonde. C'était eux, les voleurs !

    Cette fois encore, chassant un lapin en se mettant à quatre pattes, Akkhi avait suivi la boule de poils le long d'un sentier recouvert de fougères. Cachée derrière un buisson, elle avait patiemment attendu le moment idéal pour sauter sur sa proie, avant de sentir quelque chose ; elle leva la tête à l'instar du lapin, oreilles tendues, à l’instant où le son d’une flèche décochée se fit entendre. Aussitôt, la gladiatrice se jeta sur l’animal et dévia la flèche d'un coup de pied, attrapant le lapin par le cou en lui brisant instantanément la nuque.
    Bien que la paume de son pied n’avait touché que le bois de la flèche, la vitesse de cette dernière lui avait brûlé la peau et laissa une trace douloureuse de laquelle se mit à couler du sang.

    « Encore toi ! » hurla un homme dont le cri en rameuta d’autres.

    Akkhi tourna vivement la tête, encore à quatre pattes avec son lapin dans la main gauche. Elle se redressa immédiatement pour courir en bipède, s'enfonçant dans les bois. Elle entendit quelques sabots derrière elle ; cela la stressa un peu et, une fois qu’elle eût distancé les hommes à pied, Hure-féroce cala sa proie dans sa bouche pour libérer ses mains et sauta sur un tronc, attrapant le bois et les branches comme une sauvage pour se réfugier dans un arbre.

    Mince, qu’allait-elle faire maintenant ?


    Dernière édition par Akkhi Hure-féroce le Lun 17 Sep - 10:58, édité 1 fois


    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Ven 6 Juil - 20:29
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    Là où la Lune disparaissait à travers l’horizon, les frêles rayons de l’astre solaire faisaient peu à peu leur apparition pour appeler les premiers êtres de la matinée. Flegme-de-l’Âme ne faisait pas exception et comme tout bon domestique, il prépara le déjeuner de sa propriétaire ainsi que ceux des prêtres. Il fit de même pour les équins qui s’apprêtaient à user de leur énergie pour le premier acte d’aube : la chasse. Duzumi adorait cela mais aujourd’hui, elle ne ferait pas partie du convoi, Shamasis étant son représentant, depuis quelques matinées à présent. Il n’était point considéré comme tel cependant. Il restait l’esclave adoré de la haute-prêtresse, apportant quelques jalousies.

    Le matériel prêt et en place, les chasseurs ne tardèrent point à embarquer sur leur monture. La pouliche de l’esclave, gracieusement donnée par sa maîtresse, était sa compagne du jour. Nul besoin d’arc ou de flèche, son statut était simple spectateur, à l’arrière des vrais maîtres dans le domaine. Quelques caresses et terres enlevés sous les sabots, Flegme-de-l’Âme fut prêt à rattraper les habitués qui ne cherchaient point à lui vendre une place parmi eux. Cela importait peu pour lui, qui ne voyait en cette activité qu’un passe-temps pour profiter des environs. En selle, le trot fut l’allure.
    Le groupe rattrapé, l’esclave fut témoin d’une scène devenue commune depuis quelques aubes : la proie des traqueurs se voyait dérobée par une femme, jeune, mais dont les capacités de mouvement l’intriguaient. Qui était-elle ? Et pourquoi chasser comme un animal sauvage ? On ne se questionnait point du côté des cavaliers et s’est à toute allure qu’ils la poursuivaient. Un tel comportement échappait encore à la compréhension du domestique. User ainsi son énergie pour une proie de cette envergure était futile. N’était-il pas mieux de l’investir dans un gibier bien plus conséquent ? Bien que l’humanité l’exaspérât, Shamasis décida tout de même de trotter, non pas pour rejoindre le groupe, mais bel et bien pour poursuivre ce « animal humain ».

    Quelques minutes et les chasseurs étaient frustrés de ne point l’avoir trouvé. Ils demandèrent à celui vu comme le rejeté de la retrouver sur-le-champ et le plus rapidement possible. En attendant, ils s’en retournèrent à leur activité matinale, délaissant l’homme parmi la végétation assombrie. Du regard, Shamasis les vit partir, quittant sa vision et son ouïe. De sa voix, il osa annoncer.

    « Ils ne te chercheront plus à présent. »

    Sa mélodie était calme, sans aucune once de colère ni de haine. Ses topazes vinrent fixer le haut de l’arbre, camouflant quelques mèches rosées et qui se trouvaient à une distance de bras. Il n’en fit cependant rien car s’il voyait la demoiselle comme humaine, il se doutait que ses instincts étaient ceux d’un animal apeuré. Aucun geste brusque ne se dessina chez l’homme. La seule qui osait se mouvoir d’un hochement de tête ou bien de crinière était la demoiselle équine.
    Il n’ajouta rien de plus, cherchant à croiser le regard canin ou bien félin de cet être rempli de mystère à ses yeux. Sa sagesse avait grandi mais où des ombres perduraient. Cette femme en faisait partie et il comptait bien apporter une lumière dans son ignorance.


    Dernière édition par Shamasis Flegme-de-l'Âme le Ven 13 Juil - 11:51, édité 1 fois



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Lun 9 Juil - 22:15
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Elle attendait patiemment dans l’arbre, la sauvage, son lapin dans la gueule. Elle finit par le retirer et l’attraper dans une main, en l’écartant de son corps ; maintenant qu’il était mort, les puces qui avaient élu domicile sur la proie étaient en train de s’enfuir et Akkhi se frotta énergiquement la bouche pour les faire partir sans cracher, afin de ne pas faire de bruit.
    Un inconnu s’approchait et, tel un félin, elle s’immobilisa promptement, déglutissant quelques insectes dont sa bouche n’avait pas réussi à se débarrasser.

    Il haussa la voix ; Hure-féroce tendit le cou pour regarder les environs, afin de vérifier qu’il était seul. Elle ne pouvait pas faire le poids face à plusieurs hommes et encore plus cavaliers, mais face à un seul, elle pourrait toujours se défendre s’il lui cherchait querelle.
    Docilement, elle décida de se montrer au noir à la voix neutre. Ses jambes s’aggripèrent à la branche et elle se laissa tomber à la renverse comme un chimpanzé, la tête à la renverse. Ses yeux croisèrent alors les topazes de l’homme. Elle avait les bras ballants avec son lapin dans la main gauche.

    « Oh, tu m’as vu ! » lâcha-t-elle d’une voix détachée, intrépide.

    Akkhi se balança pour se lâcher et atterrir sur ses deux pieds, ses genoux frôlant terre. Elle parvint à garder son équilibre en écartant les bras et, comme si de rien n’était, la blonde se mit debout, de son imposante stature pourtant pas si grande face à cet inconnu qui était à peine plus petit qu’elle. Mais pas aussi musclé, pensa la sauvage en croisant ses jambes et ses mains dans le dos.
    Cet homme ne dégageait rien de particulier ; en animal qu’elle était, Akkhi ne s’en méfiait pas, bien qu’elle restait aux aguets, on en savait jamais.

    « Tu me fais pas la leçon ? » demanda-t-elle avec une voix plus innocente que ses yeux fixes et perçants. Elle tendit le lapin et le désigna d’un geste du menton. « Je l’ai vu en premier. » se justifia-t-elle.

    Elle ne cherchait pas à disputer de qui avait tort ou raison ; elle savait qu’elle l’avait vu en premier, elle l’avait chassé toute la matinée. Persuader qu’elle se ferait sermonner comme tout le monde la disputait sans cesse, Akkhi s’était machinalement expliquée, laconiquement comme à son habitude, le visage inanimé. Ne méritait son sourire que les gens dignes de confiance, après tout !



    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Ven 13 Juil - 11:34
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    L’ivresse des livres montra l’hypothèse du lien qui unit les hommes aux grands singes. Gardant cela dans un coin de son esprit avec le scepticisme associé, Flegme-de-l’Âme se vit convaincu par cette seule jeune femme. D’abord pendu comme un paresseux avant de se voir atterrir tel un félin, tout chez elle rappelait le primitif.

    Il ne détacha à aucun moment son regard de cet être inconnu. De la tête jusqu’au bout des pieds, en passant par sa chevelure, son regard ou même encore la musculature guerrière, il ne délaissa aucune bribe de peau, pouvant porter à la confusion de ses futurs agissements. Il souhaitait simplement comprendre. Comprendre comment un corps comme le sien pouvait dégager une voix si enfantine. Nombreuses furent les interrogations mais le silence était devenu son acolyte dans ces instants. Il préférait envelopper ses sujets d’étude dans le calme et la paix avant de les transpercer de sa curiosité d’esprit.

    Les justifications de la demoiselle n’avaient guère de raison d’être. Flegme-de-l’Âme se moquait de cette faible proie que cherchaient à traquer les hommes ainsi que cette fille. Il ne doutait pas qu’un gibier bien plus imposant soit capturé d’ici quelques heures, apportant la prospérité d’un repas pour le temple. De plus, il ne s’autorisait à aucun moment à faire la leçon : il n’en avait point le droit en tant qu’esclave ou plutôt, il ne se l’autorisait pas lui-même, ne sachant réellement ce qui est juste ou non dans une situation comme celle-ci. Pourtant, il exprima son avis sur la question.

    « Avec quel droit devrais-je de réprimander ? Il scruta le lapin avant de se replonger dans l’océan azuré. Tes atouts de chasse ont été meilleurs que les équins. Tu es en droit de revendiquer ta proie. Je ne souhaite point m’opposer à cette loi naturelle. »

    Bien que la civilisation ait apporté avec elle des lois qui favorisent certains tandis que d’autres souffrent, les fils de la nature ne peuvent être coupés par de simples mortels. Les dieux, de leurs doigts effilés, dirigent chacun des actes et poussent les êtres vers leur salut. En ce jour, ils ont voulu que les actes primitifs l’emportent sur la domestication équine et la manipulation du bois tendu par la corde. Shamasis ne s’y opposerait aucunement.

    Sa réflexion philosophique du moment fut interrompue par un bruit anormal lointain. Sa jument, alors à pâturer l’herbe, tendit également les oreilles vers l’Ouest, annonçant la venue de ses congénères d’un souffle. L’homme osa quitter l’océan pour la forêt, cherchant les premières bribes d’ombre des agitateurs.

    « Nous ferions mieux de ne pas rester ici. Prêtant de nouveau attention à la guerrière, supposition dû à sa carrure, il lui tendit une main. Viens. Allons dans un lieu où nul ne nous interrompra. »



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Lun 16 Juil - 9:38
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Akkhi se retrouva l’espace d’un instant hébétée, surprise que l’homme qui lui faisait face soit de son côté. Ce n’était pas courant, on ne cessait de la réprimander pour qu’elle se tienne plus en place, soit plus polie, parle plus, plus, plus, plus. Cela lui passait bien au dessus de la tête, néanmoins, voir quelqu’un qui ne souhaite pas lui courir après pour la sermonner était un changement notoire : la blonde écarquilla ses yeux. Elle sourit alors, tout naturellement, en montrant ses dents.

    « Eheh ! » laissa-t-elle échapper en laissant tomber ses bras le long de son corps, son lapin coincé entre ses doigts.

    Hure-féroce leva le menton en même temps que le cheval leva ses oreilles, tous deux alertes de la venue de quelque chose, venant visiblement de l’ouest. Ses muscles se contractèrent aussitôt, la sauvage prête à bondir pour s’enfuir. Ces gars là, ils n’étaient pas comme cet inconnu : leur égo était plus fort que leur logique, ou leur sens du partage.
    L’homme qui semblait définitivement de son côté lui tendit une main : de nouveau Akkhi fut surprise, la bouche ronde malgré des yeux taciturnes. Un sourire se dessina finalement sur son visage, la blonde saisissant la main tendue.

    « D’accord. » dit-elle laconiquement.

    Elle n’était pas farouche, la sauvage, malgré son côté animal. Elle avait décidé de faire confiance à cet homme, et puis, elle n’avait pas envie de passer son temps à fuir des chasseurs. Pour autant, elle n’était jamais monté à cheval, aussi elle demanda, un peu idiote :

    « Euh, je dois monter dessus ? » Elle gigotait, sur le bout des pieds, ses yeux cherchants quoi saisir sur cet animal équin qu’elle avait peur de blesser. Sa main libre s’agitait pour chercher une prise.

    « Je sais pas faire… » avoua-t-elle sans honte, mais un peu stressée, se sentant contrainte par le temps en entendant les hommes se rapprocher au loin.



    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Mar 17 Juil - 23:08
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    Le changement d’expression venant de la demoiselle éveilla de nouveau la curiosité chez Flegme-de-l’Âme, qui ne savait guère comment réagir à cela. Finalement, cette demoiselle ne semblait pas plus mordre qu’un chien apprivoisé. Elle était même maladroite au point de ne savoir chevaucher une monture. Shamasis soupçonnait qu’elle se déplaçait davantage comme un lynx qu’en tant que cavalière. La philosophie ne pouvait prendre place, cependant. Les sabots puissants parvinrent à présent aux oreilles de l’homme. Il fallait se hâter. Agrippant avec force la main tendue de la demoiselle, elle s’empressa de la conseiller tout en gardant son calme pour ne point la rendre davantage anxieuse.

    « Agrippe-toi en hauteur au cuir derrière moi. Dépose ton pied sur le mien. Donne un appui pour passer ton autre jambe de l’autre côté afin d’être assise comme moi. »

    Un appui, et Shamasis usa de sa force pour la porter, l’aidant à se stabiliser le temps qu’elle puisse trouver ses repères et ne point chuter. Une fois en place, il ne lâcha nullement sa main qu’il vint coller contre le bas de son torse.

    « Reste accroché à moi, ou tu risques de te choir. »

    Son attention se reporta sur son équin qu’il vint caresser sur l’encolure avant de venir lui chuchoter quelques paroles tendres.

    « Je compte sur toi. »

    Un souffle de narine et la jument se cambra pour montrer son enthousiasme, au risque d’effrayer la jeune femme. Shamasis retint l’un de ses bras afin d’assurer son maintien. Quatre sabots au sol, regard sur leur destination et le galop s’enclencha vers l’Est.
    Dirigeant au mieux sa compagne de fuite, l’homme resta attentif à son invité, ne souhaitant point la perdre en chemin. Malheureusement, leurs assaillants ne tarderaient point à les rattraper, le poids de deux corps étant pesant pour l’animal de course. Une autre solution devait se présenter et elle se dévoila devant les yeux crépusculaires : une grotte, peu haute mais suffisante, appela à la sécurité des jeunes gens. Shamasis ordonna de ses rênes à faire halte. Avant même que la jument ne termine totalement sa course, il descendit avec élan avant de tendre ses bras vers la jeune femme pour l’aider dans sa quête de regagner le plan terrestre. L’homme attrapa bientôt de ses doigts tendres le menton de Naghmeh avant de déposer son front sur le sien, lui offrant une dernière pensée avant de la chasser vers une destination qu’elle seule connaissait. Il ne scruta qu’un instant le départ de sa compagne équine avant de tourner les talons. Agrippant d’une main la taille de la femme primitive, il vint la serrer contre elle, tandis que la paume libre se déposa délicatement sur le haut de la chevelure, l’incitant à s’abaisser. Recroquevillé, il chercha à la protéger des regards aveugles des cavaliers qui n’étaient qu’à quelques mètres maintenant.

    « Où est donc passé cet homme ? Je ne pense pas avoir rêvé en voyant sa monture.

    - Laisse donc. Il doit être encore en train de traquer la sauvage. Rentrons. Il reviendra de lui-même. Il est bien trop attaché à sa maîtresse. »


    Les sons s’atténuèrent, ne laissant que les chants des oiseaux et la danse du vent dans les feuilles. Le danger s’était tu. Desserrant son étreinte, Flegme-de-l’Âme osa plonger son regard bien trop proche dans les azurs de sa protégée du moment.

    « Je pense que nous serons tranquilles à présent. Tu n’as rien à craindre. »




    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Ven 20 Juil - 22:54
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Akkhi se retrouva un peu bête face au cheval. Elle plongea son regard stupéfait dans le sien. Il ne semblait rien lui dire, si ce n’était attendre ; pas très utile ! D’un pas chassé, Hure-féroce glissa à côté de l’équin, en levant la tête vers l’inconnu dont elle avait saisi la main. Elle écouta ses instructions, fronçant les sourcils pour démontrer sa concentration. Puis, elle s'exécuta, soulevant son corps en passant par le flanc de l’animal, avec moins de difficulté qu’elle ne l’aurait cru, surtout avec le lapin dans l’une de ses poignes. C’était une première pour la blonde qui regardait le sol avec surprise, réalisant que les cavaliers ne se sentaient pas juste plus hauts que ceux à pieds : ils étaient plus hauts.
    Elle s'agrippa sans réfléchir, se demandant du même temps ce que le mot « choir » pouvait bien signifier. Elle se demanda un instant si le cadavra du rongeur plaquée sur le ventre de l’homme n’allait pas le dégoûter, et oublia aussitôt cette pensée.

    Les paroles que le jeune homme adressa à son animal adoucit les traits d’Akkhi ; pour un court temps cependant car, le cheval se cabrant, Hure-féroce prit peur et s’accrocha de toutes ses forces au cavalier, plaquant son corps contre son dos, effrayée à l’idée de chuter. Elle était gladiatrice, tout aussi puissante qu’animale, mais chevaucher était une activité humaine, ce qui lui était étranger.
    La sensation de ses fesses rebondissant sur l’animal galopant était amusante quoi qu’inconfortable ; la sauvage jetait régulièrement des regards derrière elle, s’amusant de la situation semblable aux histoires de poursuites qu’on avait pu lui conter enfant.

    Akkhi aperçu la grotte probablement en même temps que son cavalier et, très vite, elle le suivit instinctivement, se préparant à descendre à l’instant même ou lui s’élançait, ouvrant ses bras pour répondre à son invitation afin de retrouver pieds au sol à son tour. C’était pour elle bien moins impressionnant que de monter à cheval, pourtant la prouesse était sûrement belle à voir. Hure-féroce accompagna du regard l’équin s’en aller, un sourire exprimant sa gratitude. Comme elle regardait ailleurs, Akkhi fut surprise de la prise de l’inconnu qui l’amena à elle. Les yeux ronds, elle se laissa pourtant faire et s’accroupit docilement, le visage béat quelques instants, avant d’entendre des bruits de sabots se rapprocher. Quelques mots, et finalement un départ.

    Une fois relâchée, Hure-féroce s’étira les jambes, souriant à pleines dents.

    « C’était drôle ! » Elle sautilla sur place, mains jointes dans son dos, puis s’arrêta soudainement, une jambe derrière elle et l’autre tendue. Son visage redevint plus calme et pencha la tête sur le côté : « Merci ? »

    Incapable de tenir en place, elle gigota, fit quelques pas en avant, ses mains toujours dans son dos, le lapin se balançant au rythme de ses pas. Ensuite, elle s’étira ses bras en les élançants au dessus d’elle, comme si elle voulait attraper le ciel.

    « Je sais que je n’ai rien à craindre. » Fixant les nuages, elle ajouta : « Tu es bon avec les animaux. Avec ton cheval, au moins. »

    Elle trottina jusqu’à lui, approchant son visage très près du sien avec un grand sourire.

    « Ils ont parlé de maîtresse. Tu es un esclave, toi aussi ? »



    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Mar 24 Juil - 11:04
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    L’insouciance. Shamasis l’avait rencontré à de nombreuses reprises auprès des moins âgés. Ils ne connaissaient guère le monde et s’aventuraient parfois sur des chemins dangereux, aux grands regrets de leurs géniteurs, qui cherchaient à les protéger et les informer. Cette femme était devenue comme tels aux yeux de l’homme. Elle ignorait les conséquences qu’elle pourrait subir si ces hommes l’avaient capturé. Ou peut-être qu’elle ne les craignait nullement ? Sa conclusion se termina sur cette dernière car malgré l’air si enfantin ou bien primitif, Shamasis n’oublie pas la musculature développée qui n’a d’égale que ceux des arènes ou bien des soldats. De plus, il put observer une certaine… comment nomme-t-on cela déjà ?  Rancune ? Cela doit être le terme que les hommes utilisent. Elle ne souhaitait donc point se laisser faire si facilement et l’homme se persuada qu’elle pourrait leur faire face sans scrupules.

    Flegme-de-l’Âme fut sorti de sa réflexion bien trop longue et silencieuse aux remerciements incertains. Se relevant, il scruta les alentours tout en faisant résonner sa voix.

    « C’est en général ce que l’on exprime lorsqu’une personne a fait preuve d’un acte qui mérite de la reconnaissance. »

    Les gestes et mimiques de la demoiselle fixèrent l’idée d’une jeune enfant, se décontractant tout en affirmant la sécurité dans laquelle elle se trouve, comprenant que Shamasis ne lui voulait point de mal en confiant que sa gentillesse envers les animaux la rassurait. A vrai dire, l’homme n’a jamais compris en quoi l’humain était différent des autres êtres vivants. De par sa civilisation, il serait supérieur ? Non. Shamasis ne l’entendait pas ainsi : tout esprit se doit d’avoir de l’importance et lui ôter la vie ou pire, le maltraiter, doit avoir une raison valide, bien qu’il doute qu’il en existe réellement, si ce n’est pour la survie. C’est pourquoi il respecte aussi bien les hommes que les animaux.
    Il souhaitait exprimer cette idée mais il se doutait qu’il ne pourrait être compris. Il exprima simplement alors :

    « La vie qui a été confié doit être respecté. Cela vaut pour nous comme pour les autres êtres vivants. »

    Il resta fixe à l’approche de la demoiselle, dont il ignorait toujours le nom. Bien que proche, Flegme-de-l’Âme ne sourcilla pas un instant et écouta avec attention les paroles, qui révélèrent un statut intéressant : cet « enfant » était elle aussi une esclave et sa musculature renforça l’idée qu’elle devait être dans les arènes de la ville, ou simplement une très bonne travailleuse peut-être ? Beaucoup trop d’interrogation qui restait sans réponses, torturant l’esprit de l’homme qui s’empressa de répondre.

    « En effet. Je demeure dans le temple de Gula en tant que tel, rattaché à la haute prêtresse.
    Tes paroles me laissent supposer que tu partages ce même statut, peut-être même celui de gladiateur ? »


    Shamasis a eu l’occasion de croiser ses semblables mais voilà longtemps qu’il n’avait point discuté avec l’un d’entre eux, encore moins un combattant, si elle en était un.

    En attendant une réponse, il chercha du regard un élément du décor qui se détacherait et qui lui permettrait de s’orienter facilement. C’est son ouïe qui lui apporta l’animation de la forêt ou encore des ruisseaux s’écoulant ici et là. Il confirma leur sécurité mais ignorait sur l’instant comment regagner un semblant de chemin ou de civilisation. Cela importait peu, il réussirait tôt ou tard à rejoindre son habitation. Il ne pouvait cependant trainer car on lui avait attribué son ouvrage de la journée et il ne pouvait y déroger.
    Finalement, son attention se reporta sur la demoiselle. Le temps en sa compagnie allait être important, il ne doutait pas, c’est pourquoi il décida de prendre les devants.

    « Je suis Shamasis Flegme-de-l’Âme. Il sera plus simple de communiquer en connaissant notre identité, tu ne penses pas ? »




    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Ven 27 Juil - 21:48
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Entendant ce qui semblait être une tirade à côté du simple « Merci » qu’avait prononcé Akkhi, cette dernière pouffa. Pourquoi avait-il défini ce qu’était la gratitude ? Quel drôle de garçon !, pensa celle qui pourtant était plus animal que femme. Il continuait de lui répondre avec ces longues phrases explicatives, comme s’il était un livre. Ou un conteur ? Elle sourit, en phase avec sa vision des choses :

    « Oui ! » Elle ouvrit ses bras pour tournoyer sur elle-même, avant de reprendre se pose de flamant rose. « Nous aussi, on est des animaux. » Elle tendit son lapin. « Chasser pour tuer ne veut pas dire qu’on doit maltraiter. Je n’aimerais pas qu’on me fasse souffrir lentement avant de me manger. »

    Elle disait cela comme si c’était possible ; elle ne se considérait même pas comme au-dessus de la chaîne alimentaire. Après tout, les vers mangeaient les morts, non ? Et d’autres animaux, probablement. Ravie de trouver quelqu’un qui partageait sa vision, elle s’était rapprochée comme un moineau euphorique, son visage près de celui de l’homme qui ne sourcilla pas. Cela l’amusait davantage ; habituellement, les gens réagissaient de toute sorte face à elle, mais lui, on aurait dit une poupée d’argile !

    « Oh, tu es fort ! » Elle se redressa. « Oui, gladiateur. Et je voulais offrir ce lapin à mon maître. Contribuer à mon repas. »

    Elle sourit en penchant la tête sur le côté, comme une enfant qui attendrait un compliment, les mains jointes dans le dos et les orteils de son pied droit caressant ceux de gauche. Voyant l’inconnu se concentrer sur l’horizon, Hure-féroce fit quelques grands pas et se planta à côté de lui. Elle imita ses mouvements pour scruter leur environnement. Puis, elle pointa du doigt en direction du sous-bois :

    « Si tu dois rentrer au temple de Gula, le plus court est par là. Mais tes copains seront là. » Elle sourit brièvement à cette boutade, avant de reprendre son habituel air taciturne, qui ne restait jamais figé très longtemps. « Si tu vas par là, il faut suivre le ruisseau jusqu’au gros chêne aux champignons, aller sur la droite jusqu’à rejoindre le sentier. Le temple sera pas loin au bout. »

    Elle tourna son visage vers lui.

    Elle était la sauvage qui avait apprivoisé la forêt tout autant que la forêt l’avait apprivoisée. Elle parlait et démontrait les choses avec un naturel déconcertant, comme si tout était évident.

    « Je suis Akkhi. J’aime pas les honorifiques. »

    Elle se demanda un instant pourquoi Shamasis en avait un en tant qu’esclave, puis haussa les épaules. Elle aussi, après tout, les raisons pouvaient être diverses et sans importance.]



    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Lun 30 Juil - 10:39
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    « Je n’aimerais pas qu’on me fasse souffrir lentement avant de me manger. » Bien que son passé n’est jamais été une philosophie de vie, Shamasis ne peut cependant oublier. Nombreux sont les souvenirs qui firent surface lorsqu’il se compara à un animal qui n’était qu’amusement pour son propriétaire. Il était l’exemple que toute personne n’était pas bonne envers les autres. Son corps en était le témoignage, son faciès de marionnette également.

    « Malheureusement, nous ne sommes pas tous bons et certains n’hésitent pas à prendre plaisir en maltraitant ceux qui sont différents ou même semblables. »

    Cette justification n’avait nullement pour but de plaintes ou de tristesse. Il s’agit d’un simple raisonnement sur sa propre expérience de vie qu’il souhaitait partagé puisque le sujet s’y prêter.

    Le sujet de la récompense arriva finalement. L’homme avait vu juste : bien que jeune, cette demoiselle faisait partie des esclaves combattants de l’arène et ce lapin lui était crucial pour obtenir de quoi se rassasier. Une fois de plus, Shamasis s’était renseigné sur ces gladiateurs, au point de penser participer aux combats afin de s’endurcir et devenir plus forts. Gardien-du-Seuil pourrait alors être protégé comme il se doit en cas de soucis majeurs. Néanmoins, il ignorait tout du quotidien et surtout, les conditions de recrutement étaient loin d’être aussi simples puisqu’il faut directement être affilié aux arènes. Ce n’est pas pour autant qu’il n’était pas intéressé et il n’hésiterait pas à harceler de questions sa camarade du moment pour obtenir le savoir sur le domaine.

    Il garda cependant le silence sur l’instant, laissant la demoiselle lui indiquer le chemin avec précision, à la surprise de Flegme-de-l’Âme. Il ne faisait plus un doute que cette forêt était son terrain de chasse, ou tout simplement son lieu de repos et de prospérité. Les secondes passaient et l’homme la scrutait, de la pointe des pieds jusqu’à sa chevelure, cherchant à comprendre encore comme un « animal aussi rare » était devenu une arme de combat. Le terme « animal » n’avait plus raison d’être dans son esprit car elle se présenta en tant qu’Akkhi.

    « Puis-je te poser une question ? » demanda-t-il après un silence, le temps d’assimiler l’itinéraire de retour qu’il ne souhaitait point prendre pour l’instant.

    « Comment es-tu devenu esclave ? L’as-tu toujours été ? Ou bien, t’as t-on vendu aux arènes ? »

    Sans même prendre conscience que ses paroles pouvaient réveiller de mauvais souvenirs, Shamasis attendait une réponse, qu’elle soit faite de mots ou du bruissement de la forêt. Il espérait simplement pouvoir affiner sa connaissance en plus de pouvoir comparer sa vie qu’il voyait comme normale, malgré les affronts de son géniteur qui n’était plus qu’un lointain souvenir sans valeur.



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Mer 1 Aoû - 22:25
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Le constat de Flegme-de-l’âme avait cette froideur propre à la réalité. Baissant sa bouche à en toucher son menton, Akkhi haussa tout d’abord des épaules pour finalement les étirer en arrière, attrapant ses mains en coinçant son lapin entre. Il y avait de mauvais hommes, comme les animaux pouvaient parfois être cruels entre eux. L’être humain n’était qu’une créature parmi tant d’autres. Ce n’était pas sympathique, évidemment, mais Hure-féroce ne vit rien à ajouter à ce fait désagréable.

    Aussi elle préféra tournoyer et marcher en levant les jambes haut, tendues. Ensuite ses talons tombaient brutalement sur le sol, et elle recommençait, tournant en rond comme un enfant, ou un chien qui cherchait un endroit ou se coucher. Le lapin rebondissait sur son fessier, au point que cela commençait à la chatouiller ; la blonde décroisa alors ses mains pour se gratter l’arrière-train sans aucune classe, tournant son visage vers le jeune homme dans le même temps.

    « Mh. » fut sa réponse affirmative. Ses yeux étaient curieux malgré un visage atone. D’un ton aussi monotone que son expression, elle assura : « Non, je suis née libre. » Se grattant là où le cadavre touchait ses cuisses, elle poursuivit : « J’ai décidé de me vendre à l’arène. Plus simple que de vivre à la rue. »

    Elle sourit légèrement, entre la politesse et la malice, pour demander :

    « Et toi ? Dayak ? » Elle haussa les épaules en entreprenant de marcher sur le chemin du retour. « Enfin, je m’en moque un peu. Ca change rien de le savoir. » Elle sourit en montrant son lapin à l’esclave. « Je vais offrir ça à mon maître ! A dire vrai, je sais pas si ça lui fait plaisir, à chaque fois que je ramène du gibier. Tu offres des trucs à ta maîtresse, toi ? »

    En voilà une question plus intéressante que le passé des autres ! Non ?
    Pour Akkhi, seul le présent importait. Le passé nous forgeait, et c’était bien tout : il fallait construire ses lendemains plutôt que regarder derrière soi sans rien faire.


    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Jeu 9 Aoû - 11:07
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    La gestuelle de Hure-Féroce avait quelque chose d’envoutante, donnant naissance à une grande bouffée de vent frais qui apaisait les muscles et l’esprit de l’homme. Comment un simple mouvement pouvait autant être agréable ? Un léger sourire s’empara des lèvres de Shamasis qui posa cette question sur les mystères des hommes et de leur conscience. Ou bien fut-il seulement amusé par le geste non retenu de chatouille sur l’arrière de la jeune femme. Nul ne pourrait l’affirmer.

    « Plus simple que de vivre à la rue… » Se chuchota-t-il.

    Le destin n’en avait pas voulu comme ceci pour lui : bien que libre à l’origine… non en réalité, il ne l’a jamais été. Son enfance s’est résumé à rester dans l’ombre d’une pièce pour assouvir tous les désirs de son géniteur, enchaîné, prenant l’apparence et l’attitude d’une poupée de chiffon. Ce n’est qu’en arrivant au temple que la vie commença à s’écouler dans ses veines. Finalement, sa liberté ne lui a-t-elle point été donné au contact de la main chaleureuse du religieux qui l’emporta loin de son bourreau ? Relevant sa main pour scruter son centre, Shamasis essaya de se remémorer cet instant, cette douceur et cette gentillesse mais rien n’y fait. Les souvenirs de la marionnette n’étaient faits que d’image et non de sensations.
    Son regard se détourna vers la demoiselle alors que son corps ne lui montrait que son profil pour répondre à la question que l’on lui avait posée, avec honnêteté.

    « Non. Arallus. »

    Il n’ajouta rien de plus, laissant à Hure-Féroce le choix de rester sur ce simple mot ou bien de continuer à l’interroger. Finalement, elle bascula sur un autre sujet : l’offrande à son maître. Finalement, ce que Shamasis pensait être son festin de la mi-journée ne serait qu’un cadeau pour celui qui dirige sa vie. Une nouvelle facette se dessina dans son esprit : celle d’une jeune femme serviable et attentive à son maître. Pourtant, il ne pouvait d’être rationnel et imaginait toutes les personnalités que le maître esclave pouvait arborer. N’écartant aucune identité possible, Flegme-de-l’Âme répondit sans retenu.

    « Tout dépend de l’esprit de ton maître et de l’attention qu’il te porte. Mais se nourrir n’est pas donné à tous alors… je suppose que cela lui plaira. »

    S’en vint le cas de Shamasis à l’écart de sa maîtresse, qui échappa un léger souffle entre ses lèvres entrouvertes. Son regard se perdit dans le lointain tandis que la réflexion s’installa. Elle fut courte : il ne cessait de combler les vides d’humanité qui pouvait s’installer chez Duzumi. Chaque jour, il s’occupait de la jument, espérant voir sa maîtresse appréciait son travail. Chaque repas, il espérait voir le sourire s’épanouir devant les mets préparés. Chaque soir, il ne peut s’empêcher d’offrir quelques pétales parmi les draps parfaitement lisses.

    « Indirectement. Oui. »

    En effet, Shamasis ne peut s’empêcher de se voir, de nouveau, comme l’ombre du temple qui offre ce qu’elle possède. Contrairement à Akkhi, il n’a jamais pu offrir de ses mains un présent à celle qui le forgea. Apportant une mélancolie dans son regard, celui-ci se tourna à présent vers le sol avant de  s’en retourner au présent.

    « Akkhi. J’apprécierais que tu me montres ta vie parmi les gladiateurs. Penses-tu pouvoir me la montrer un jour ? »

    Shamasis n’avait pas oublié son objectif lorsqu’il découvrit l’identité de sa camarade de la forêt. Il y a tant de choses qu’il ignore et qu’il souhaiterait apercevoir. Il comptait bien rajouter, dans les jours à venir, sa connaissance sur la vie en arène.
    L’attente d’une réponse se dissipa lorsqu’un hennissement se fit entendre au loin. Craignant le retour des prêtres, Shamasis ne réfléchit point et attrapa le poignet de la demoiselle qu’il tira jusque dans leur refuge de fortune mais la magnifique robe de Naghmeh se détacha des feuillages et s’approcha des deux compagnons. L’homme ne tarda pas à venir glisser sa main chaleureuse sur le flanc du visage de l’animal.

    « Naghmeh. Que fais-tu ici ? »

    Quittant Shamasis, l’équin vint frôler de son museau le visage d’Akkhi avant de souffler, envoyant quelques mèches de cheveux de la demoiselle virevolter.

    « Ta curiosité t’a ramené pour elle, n’est-ce pas ? »

    L’homme soupçonna que le temps passé avec la jument avait donné à cette dernière l’intérêt pour l’inconnu.



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Sam 11 Aoû - 21:38
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    « Akkhi. J’apprécierais que tu me montres ta vie parmi les gladiateurs. Penses-tu pouvoir me la montrer un jour ? »

    La blonde livra un sourire innocent à Flegme-de-l’ me avec des yeux pétillants, comme si des milliers d’étoiles y fourmillaient. Acquiesçant d’un signe de tête, elle joignit la parole à son acte :

    « Oui ! »

    Elle se dressa sur la pointe des pieds et tira ses épaules en arrière, ses mains jointes dans le creux de son dos comme une enfant excitée à l’idée de partir à la mer.

    « Tu n’as qu’à venir me voir combattre avec ton maître ! Mon prochain combat est dans… Mh… » Elle compta sur sa main gauche, la droite occupée à tenir le lapin avec lequel elle calculait ses doigts d’un air concentré. Puis elle les laissa retomber le long de son coeur en s’écriant : « 20 jours ! Ah, mais,c’est Bestiarus. Les fauves. Mes fans adorent mais tu aimerais peut-être me voir face à un autre gladiateur ? »

    Elle réfléchit un moment, le visage dense, en tournant en rond face à Shamasis. Elle s’arrêta soudainement avec un petit saut sur place, puis virevolta en s’appuyant sur ses talons pour s’approcher de l’esclave, à nouveau très proche de lui, en se penchant étrangement, la tête en oblique et ses yeux azurs fixés sur le regard de son interlocuteur.

    « Mais tu peux venir me voir m’entraîner ! » Elle se redressa. « A la villa de Langue-de-Miel, j’habite ! Et, euh, je m’entraîne la plupart du temps toute la journée avec Sha… Aime-les-lois ! » Elle habilla son visage d’un sourire tendre, les joues un peu roses, et ajouta : « C’est mon ami ! Un super gladiateur ! »

    La blonde tournoya sur elle-même quand soudain, elle s’arrêta net en entendant le galop d’un cheval. De nouveau Shamasis réagit vite et lui attrapa la main ; Akkhi se laissa faire, en toute confiance, en plaquant sa proie contre sa poitrine. L’esclave la laissa finalement pour accueillir sa jument et se relevant, la gladiatrice eut un demi-sourire, en quelque sorte attendrie. Le cheval vint jusqu’à elle et la blonde se laissa surprendre en écarquillant ses yeux, avant de sourire à pleines dents en laissant s’échapper un petit rire fier.

    « Naghmeh, c’est ça ? » demanda-t-elle à l’attention de l’équin.

    Elle le caressa de sa main libre et, toute animale qu’elle était, frotta son nez contre son museau. Ensuite, elle se glissa sur le côté et se frotta contre la jument comme un chat câlinerait ses pairs. Akkhi se tourna finalement vers l’esclave de nouveau, balbutiant :

    « Fleg… Flag… Ha, pardon, j’ai oublié… Shamasis, je peux t’appeler comme ça ? » Elle n’aimait pas s’encombrer des noms compliqués, comme elle ne s’encombrait pas de son honorifique en général. « Je te montre le chemin, si tu veux ? Il va falloir que je rentre, ou Sh.. Aime-les-lois va me gronder. »

    Il la gronderait tout de même de toute façon !


    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Mer 22 Aoû - 11:36
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    Shamasis ne s’était pas trompé en s’intéressant à la demoiselle : tout chez elle était nouveau pour lui. De sa gestuelle, à ses paroles en pensant par ses expressions, il découvrit une facette de l’humanité qui lui était inconnue. De plus, le statut de gladiateur l’intriguait davantage à chaque mot d’Akkhi. Son quotidien semblait aussi rempli que le sien mais ce qui le surprenait le plus était l’engouement qu’éprouvait la jeune femme en parlant de ses affrontements et ses entraînements. Elle semblait… passionnée alors que Flegme-de-l’Âme voyait les combats, volontaires et sans raison de survie, inutiles et brutaux. Se trompait-il ? Ou bien l’humanité était-elle à déplorer sur ce point ? Il ne le saurait que lorsqu’il découvrira Akkhi sous une silhouette bien plus forte et puissante.
    Pourtant, l’homme n’arrivait pas à se résigner : ce n’était qu’une jeune femme frêle et animale. Cette image était insistante dans son esprit, d’autant plus lorsqu’il la vit se frotter à Naghmeh tel un félin. Il ne réussissait pas à la définir, il ne pouvait pas mettre un comportement commun sur elle et encore moins la comprendre. Elle était l’interrogation qui viendrait tourmenter ses prochaines nuits jusqu’à leur nouvelle rencontre. Sorti de ses songes par la voix enjouée, il ne pouvait rester muet.

    « Naghmeh serait ravie de te ramener près de ta demeure. »

    L’équin acquiesça d’un souffle avant de frotter sa tête contre la gladiatrice de nouveau, montrant son affection et son consentement.
    Dans un geste vif, Shamasis déposa son pied sur l’étrier et attrapa le pommeau afin de se tirer sur le dos de la jument. Néanmoins, il se positionna vers l’arrière de la selle cette fois. La place de cavalier était destinée à une toute autre personne. Une nouvelle main se tendit vers Akkhi avec un semblant de sourire.

    « J’ai cru comprendre que tu avais apprécié notre fuite. Tu apprécieras davantage en étant à la meilleure place. »

    Comme à la première montée, l’homme fit de son mieux pour aider la demoiselle en lui donnant les conseils appropriés. Une fois installé, il fit preuve d’une légère familiarité en rapprochant son corps du dos de la jeune femme. Cette attention n’avait rien de malsaine mais bien de protection. Ainsi entouré, Akkhi ne risquait point de choir et pourrait profiter pleinement de la balade. Agrippant les rênes, la gladiatrice était à présent entièrement entourée par l’homme, lui assurant sécurité de chute.

    « Nous rentrons Naghmeh. »

    Un hennissement et la jument ne perdit point de temps pour partir au galop, offrant au visage l’air frais de la forêt ainsi que les bruissements vifs des arbres et des buissons. Nombreuses furent les esquives à travers les troncs et finalement, la civilisation ne tarda pas à faire son apparition. Shamasis vint agripper la main libre d’Akkhi afin d’y glisser les rênes. Son visage s’avança pour survoler l’épaule et essayait de dénicher un regard avant de s’adresser à elle.

    « A toi de nous guider vers ta demeure, Akkhi. »

    Un léger sourire argumenta la demande.



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Mer 29 Aoû - 8:25
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Shamasis affirma que l’équin serait ravi de ramener Akkhi à sa demeure ; la blonde tourna alors vers l’animal nommé Naghmeh et en souriant lui demanda naïvement :

    « C’est vrai ? »

    La réponse du cheval qui souffla puis se frotta à elle fit rire la jeune femme. Avec enthousiasme, elle continua de câliner la monture en ricanant, toujours très heureuse du contact animal tel qu’il soit ; même celui qui mort, pendait par ses oreilles dans la main de la chasseuse.
    Akkhi s’écarta naturellement pour laisser Flegme-de-l’ me poser le pied à l’étrier. Elle s’étonna pourtant, un sourcil froncé, de le voir se mettre à l’arrière de la selle. Ce n’était pas comme cela tout à l’heure, non ? Dans la hâte, peut-être s’était-elle trompée ? L’esclave lui tendant la main en lui promettant la meilleure place, la blonde se mit à frémir en souriant comme une enfant excitée contenant son ébullition pour ne pas exploser de joie.

    Elle s’appliqua tout particulièrement à monter sur Naghmeh cette fois, pouvant prendre le temps de comprendre et apprendre les gestes qu’elle exécutait. Son fessier sur la selle, Akkhi s’étonna de nouveau de la prise de hauteur que la cavalerie donnait. Ses yeux aussi ronds que sa bouche, comme extasiée de ce sentiment étrange qui émanait du cheval et la traversait, la gladiatrice se perdit un instant tout en laissant Shamasis se rapprocher d’elle. La gladiatrice se sentait en sécurité, protégée par l’esclave derrière elle et guidée par l’équin.

    Le galop surpris Akkhi qui aussitôt se mit à rire, ne perdant pas une miette du paysage face à elle ni du vent qui fouettait son visage. Cette sensation nouvelle dont elle profitait pleinement la mettait en joie. Le bruissement des flancs contre les buissons étaient un appel à l’harmonie avec la nature.

    « C’est incroyable ! » avoua-t-elle en s’écriant, en même temps que s’aggriper.

    Sa poigne était ferme mais gentille, comme si elle voulait caresser l’animal du même temps pour le remercier de cette ballade qui émerveillait la jeune femme comme une gamine. Finalement, Shamasis glissa les rênes entre les mains d’Akkhi et cette dernière se sentit chamboulée : à la fois excitée, apeurée, surprise. Elle ne savait pas comment faire. Dos à l’esclave Hure-féroce ne pouvait pas voir son sourire mais elle le sentait dans le ton de sa voix.

    « Ha, euh, je… » Elle hésita un moment, perturbée. « Comment je lui dis d’aller sur la gauche ? » Tirant naturellement à dia, le cheval suivant le mouvement, la blonde s’exclama alors d’un « Oh ! » surpris et fier.

    Se dérobant un instant dans ses songes et ces sensations nouvelles en suivant le son du fer du cheval, Akkhi se réveilla alors et demanda sans réussir à quitter la route des yeux :

    « Tu retrouveras ton chemin depuis la villa de Langue-de-Miel ? »



    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Mer 29 Aoû - 21:32
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    Le visage enfantin de la demoiselle appela à la nostalgie et aux premiers galops que Shamasis avait pu entreprendre en compagnie de sa maîtresse. Il n’oubliera jamais ses sensations qui, à l’époque, lui étaient inconnues tandis que la liberté et la sérénité étaient devenues ses camarades de balade en cette époque. Il était ravi de pouvoir partager cela avec une personne différence de sa salvatrice. Il était heureux d’être avec Akkhi, dont le sourire éveilla une satisfaction et un plaisir de camaraderie au fond de son âme, délivrant une nouvelle facette de son humanité. Bien que cette rencontre fût courte, Flegme-de-l’Âme se sentait libérer d’un poids qui lui pesait sur ses épaules et, quelque part, dans sa conscience, il espérait pouvoir le revoir afin d’avoir ce voile léger.

    L’amusement s’échappa dans lèvres de l’homme tandis que la gêne s’installa sur le visage de la gladiatrice, qui ne savait guère comment manier l’équin. Pourtant, elle comprit rapidement le principe et bientôt, la route vers sa demeure fut empruntée. Un œil sur les actes féminins, l’homme scruta également le reste de la ville alentour, gardant comme repères certaines bâtisses ou bien éléments se détachants du paysage. Il remerciait son entretien quotidien de la mémoire, lui permettant de garder facilement des images en tête et ainsi retrouvé le chemin malgré un passage unique. Finalement, ses yeux se posèrent sur le temple de Gula, se trouvant sur l’horizon. Shamasis ne réussissait pas à le délaisser, admirant et installant dans son esprit un nouvel aspect de sa demeure. Il ne put s’empêcher de croire qu’il se ferait sermonner par les prêtres une fois rentrés. Après tout, il n’avait pas réussi à « capturer » la sauvage ; tout comme il n’était pas de retour pour ces tâches, attribuées la veille. Il s’en moquait bien pourtant; car la découverte de cette âme gladiatrice l’avait enrichi et lui fit éprouver des sentiments dont il n’avait pas encore conscience, l’amenant plus loin sur le chemin qu’il désirait emprunter.

    Le son de la voix féminine le fit revenir à la réalité. Son regard se posa dans le coin du visage d’Akkhi, qui semblait avoir pris confiance en ces actes de cavalière, décrochant un second sourire sur les coins des lèvres de l’homme. A sa question, il scruta les environs avant de lui répondre :
    « Je ne pense pas que cela soit un problème. Et puis, Naghmeh est avec moi. Elle me guidera. » Dit-il avec tendresse tout en se penchant légèrement pour caresser l’encolure de la jument, avant que son regard, uniquement, ne se retourne vers la gladiatrice.

    « Est-il ton maître ? Celui qui se nomme Langue-de-Miel ? »


    La curiosité reprit le dessus sur son humanité. Après tout, ne s’était-il pas avoué de découvrir les moindres détails sur Akkhi pour mieux la manipuler au besoin..? Cette pensée apporta une certaine amertume au fond de la gorge de l’homme, qui ne comprenait pas cette sensation et préférait faire abstraction pour l’instant.



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Ven 31 Aoû - 14:06
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Elle avait déjà entendu le galop particulier d’un cheval, qui rythmait ses pas au son de ses sabots, mais aujourd’hui, cette sonorité couplée à son fessier qui se levait et retombait sur la dure selle en cuir, Akkhi réalisait à quel point le cheval était un animal extraordinaire. A dire vrai, il faisait tant pour elle (puisque c’est lui qui portait et cavalait) que la gladiatrice s’en sentait presque mal à l’aise : elle avait l’impression d’exploiter un animal. La faune était un peu comme son prochain, à cette sauvage appartenant à deux mondes.
    Ce sentiment d’abus quant à l’équin s’envola néanmoins lorsque ce dernier se fit caresser par son maître. Hure-féroce sourit ; ces deux là étaient proches. Ce simple fait lui mettait du baume au cœur : l’être humain oubliait tant qu’il était un animal comme les autres !

    « Oui, Langue-de-Miel est mon maître ! » Elle tourna la tête du mieux possible pour croiser le regard du second cavalier. « C’est un homme sage, beau, gentil, … Il a beaucoup fait pour mon ami, et moi en quelque sorte. »

    Elle se remit droite pour vérifier le chemin, demandant à la jument de prendre un accès de terre sur la droite, jusqu’à arriver à une route grossièrement pavée. Ils traversèrent un petit village composé de plus de champs que de maisonnées, d'où on apercevait les premiers baraquements de la cité.

    « Tiquetis ! Tiquetis ! » s’exclama Hure-féroce au rythme des sabots de Naghmeh, sans réfléchir. « J’adore ce bruit ! » finit-elle par avouer sans cacher le rire qui prenait le pas sur sa voix enjouée.

    Le son lui faisant tant plaisir qu’elle avait envie de descendre pour courir aux côtés du cheval. Elle se retint un moment puis, ne tenant plus en place, elle finit par sauter, aussi simplement que son esprit l’était. Elle avait bien pris soin de prendre appui sur la selle pour soulever ses jambes, avant d’en passer une par-dessus la tête du cheval avec une souplesse que ses muscles ne laissaient pas soupçonner, puis s’était lancée. Dès lors que ses pieds touchèrent le sol, attrapa le lapin mort qui tombait du cheval avec une vivacité déconcertante, au moment même où il allait toucher au sol. Enfin, se redressant tout en sprintant en cherchant son équilibre d’un pied à l’autre, Akkhi se mit à courir comme une enfant en tendant les bras et en rigolant, virevoltant dans les premières rues qui s’offraient à ce trio improvisé.
    Elle offrit un grand sourire, à pleines dents, au cheval qui devenait en quelque sorte son compagnon de jeu alors qu’elle se mettait à son niveau pour courir à la vitesse de son galop un peu plus ralentit puisqu’ils arrivaient en ville.

    Enfin, elle leva la tête vers Shamasis. Oh, qu’il était grand sur son cheval ! Elle voyait les choses si différemment à présent qu’elle eut été à sa place au moins une fois.

    « Et toi, ton maître est comment ? C’est la Haute-prêtresse de Gula, c’est ça ? »

    Son intelligence n’était peut être pas la plus fine mais il lui arrivait tout de même d’avoir de la mémoire, eh.


    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Sam 1 Sep - 10:02
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    Langue-de-Miel… A entendre Akkhi clamaient ses éloges, Shamasis était curieux de connaître le visage de cet homme. Il croyait en les douces paroles de sa cavalière du moment et pourtant, il ne pouvait s’empêcher de croire en un esclavagisme intense, son esprit se laissant aller à de nombreuses images de violences et de combats au sein des arènes tandis que ce maître souriait de voir ses biens divertir un publique aussi stupide qu’immature. Ces pensées raffermirent le visage de Flegme-de-l’Âme, donnant l’impression qu’il s’agissait d’une poupée sans émotions. Aucun sentiment ne le parcourait. Aucune colère. Aucun dégoût. Aucune inquiétude. La raison ? Il ne comprenait pas pourquoi Akkhi était si heureuse lorsqu’elle prononçait le nom de son propriétaire. Est-ce dû à l’aide et l’accueil que l’homme lui fit ? Il l’ignorait, et cela l’incommodait.

    Nulle n’envie de détruire cet instant de joie de la gladiatrice, Shamasis se contenta d’observer les environs dont il ne connaissait nullement les bâtisses. Avant de se faire surprendre par cet acte inattendu : Akkhi quitta la selle pour rejoindre les pavés qui avaient offert une mélodie grâce aux sabots, rendant la demoiselle euphorique. N’ayant aucun appui sur l’arrière de l’équin, Shamasis s’empressa de reprendre sa place principale sans pour autant freiner la course de Naghmeh, qui était accompagné de la gladiatrice à présent. Tant d’entrain… tant  d’harmonie… Tant de joie… Tandis que l’une de ses mains agrippait le cuir qui permettait l’obéissance de l’équin, l’autre vint se poser sur son torse, vers le centre, ressentant ainsi ses propres battements de cœur qui furent, pour le moins, rapides l’espace d’un instant, apportant une forte interrogation quant à l’origine de ce phénomène. Flegme-de-l’Âme crut à l’apparition d’une maladie. Pourtant, le symptôme ne perdura pas. Qu’est-ce que cela avait pu être ? Il allait rester vigilant. Un mal ne serait pas permis. Il occasionnerait bien trop de soucis au temple et ses collègues, ainsi qu’à Duzumi. A son retour en ville, il gagnerait la Maison de sagesse pour obtenir réponse.

    Il ne put s’interroger plus longtemps, Akkhi demandant une réponse à sa curiosité sur la propriétaire de l’homme. En scrutant l’horizon tout en gardant une pensée sur son maintien de position, son timbre de voix dût surprendre la demoiselle : il n’avait plus rien d’amical et restait neutre tout le long de ses paroles.

    «Gardien-du-Seuil est…, des images de Duzumi lui parvint. D’abord son sourire et sa joie, avant de la voir en cage par ses responsabilités. Elle est attentive aux demandes des partisans de Gula et souhaite leur salut. »

    Il n’ajouta rien de plus car, après tout, cela faisait une éternité qu’il ne l’avait pas côtoyé. Il ne la connaissait plus réellement… Pourtant, il ajouta tout de même.

    « C’est grâce à elle… que je ressemble aujourd’hui à quelqu’un, et non à quelque chose… »

    La nostalgie prit la place dans les pensées de Shamasis. Une nostalgie amère et froide, remontant à son enfance. Il ferma les yeux immédiatement, ne voulant pas se souvenir de cela maintenant. Ces images ne pouvaient venir ternir le sourire et la gaieté d’Akkhi. Il se le refusait.
    Finalement, son âme et son esprit regagnèrent le calme qui lui valut son honorifique, prêtant attention à la demoiselle présente.

    « Sommes-nous encore loin de chez toi, Akkhi ? »

    Ce nom… Sa prononciation vint ancrer dans la poitrine de l’homme les sensations qu’il partagea avec elle tandis que son esprit garda en mémoire le sourire de joie de la gladiatrice. Ainsi tatouer en son sein, il pourrait masquer les mémoires lointains par ces instants présents. De plus, le moment de se séparer d’elle ne tarderait pas et il désirait profiter de chaque acte et parole de sa nouvelle connaissance, bien « sauvage ».



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Dim 2 Sep - 17:30
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Sa question avait été aussi enjouée qu’innocente ; à tel point que le timbre de voix presque froid de Flegme-de-l’âme surprit les yeux rubiconds de la blonde. La bouche ronde, Akkhi dévisagea cet autre esclave lui répondre le regard lointain.
    La gladiatrice se demandait ce qui pouvait créer un tel changement ? Il n’aimait peut-être pas son maître ? Pourtant, la précision que le jeune homme ajouta fit sourire Hure-féroce.

    « Elle doit être importante pour toi, alors. » dit-elle naïvement.

    La sauvage vit l’esclave masculin fermer les yeux ; d’instinct elle sut que de mauvaises pensées étaient en train de l’assaillir. Comme un animal, Akkhi pouvait pressentir ce genre de choses sans pour autant les réaliser. Alors la fauve ralenti son pas l’espace d’une seconde pour se retrouver au niveau de Shamasis. Ici, sans perdre son rythme de course, elle leva le bras pour taper l’épaule de l’homme du dos de sa main.
    Lorsque leurs regards se croisèrent, elle lui livra simplement un grand sourire dévoilant des dents pas si blanches, qui n’enlevaient néanmoins rien à son expression éclatante.

    « J’aime bien le quelqu’un que tu es. » puis, accélérant pour que ses yeux trouvent celui de Naghmeh, elle ajouta : « Et toi, je t’adore ! »

    Après avoir énergiquement caressé le bras du cheval, Akkhi ricana et se mit à sprinter d’un coup, comme pour écumer son trop plein d’énergie. L’équin ne tarda pas à la rattraper et elle reprit son rythme en sautillant par moment. Quelques gouttes de sueur commençaient à perler de son front mais rien n’enlevait son sourire confiant et ses yeux azurs qui semblaient voir plus loin que l’horizon.

    « On est plus très loin, tu vois les grosses maisons là-bas ? » Elle désigna de l’index d’énormes villas, surplombant la côte au bout de la rue qu’ils empruntaient. « La demeure de mon maître est l’une d’elles. » Tournant sa tête vers Shamasis, la voix commençant à s’essouffler, elle demanda : « Tu vis au temple, du coup ? Il est super grand le temple de Gula, non ? »



    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Dim 2 Sep - 18:10
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    Il n’y avait aucun doute : l’image que garderait Shamasis d’Akkhi Hure-Féroce serait ce sourire si resplendissant qu’elle lui adressa tandis que sa mémoire essaya d’effacer la nostalgie du passé. Un contact sur son épaule, des regards qui se croisèrent, des paroles mélodieuses et Flegme-de-l’Âme crut que ce moment était incrusté dans le temps. La brise n’était plus qu’une caresse, les sabots résonnaient autour de lui, Naghmeg semblait avoir stoppé sa course, tout comme la gladiatrice qui fixait encore l’homme. Il en fit de même, n’arrivant point à détacher son regard de ce visage qui lui redonna foi en l’humanité. L’espace d’un instant, le visage de Duzumi prit place avant de disparaître et laisser celui d’Akkhi. Dans ce temps ralenti, Shamasis chercha de sa main à agripper et conserver pour lui-même cette personne. Son regard n’avait plus rien de froid. Il était innocent et fragile, tel un enfant cherchant son espoir de vie.

    Finalement, le temps reprit son cours et voilà que la demoiselle était à présent loin devant, montrant sa capacité de course rapide. L’esprit de Shamasis était embrouillé. La chaleur de son torse le brûlait tandis que des vertiges semblaient le prendre durant quelques secondes mais un regard vers l’horizon et sur la silhouette féminine, et il reprit enfin conscience de la situation. Les lèvres de l’homme ne savaient guère quoi exprimer : de la joie ? De la surprise ? De la détresse ?  Finalement, rien ne s’y échappa, si ce n’est des paroles envers la jument qui se retrouvait à la traine.

    « Montre lui de quoi tu es capable, Naghmeh. »

    Un fort hennissement résonna. Shamasis s’agrippa aux rênes ainsi que la crinière avant de laisser sa camarade équine se dépenser à sa guise. Ils arrivèrent bientôt à hauteur de la gladiatrice dont le sourire ne s’était pas évanoui, pour le grand malheur de Flegme-de-l’Âme qui ne comprenait toujours pas ses pulsions dans son torse. Chaque regard qu’il déposait sur Akkhi lui offrait ce mal (c’est ainsi qu’il le percevait).
    Finalement, ses yeux se détachèrent de la coureuse pour scruter l’horizon dont on pouvait apercevoir les fameuses bâtisses. Ainsi donc, voilà la demeure de ce Langue-de-Miel. De par son statut, Shamasis ne doutait pas de sa richesse, ni des nombres d’esclaves gladiateurs qu’il pouvait avoir à sa solde ; mais il ne désirait pas revenir sur ce sujet. Il ne pourrait juger qu’une fois sur place et face à l’homme qu’idéalise Akkhi.

    « En effet. Le temple est plus grand que ses demeures du lointain. »

    Il retourna son regard sur la demoiselle.

    « Mais ce n’est pas la grandeur de la bâtisse qui fait la chaleur d’un foyer.
    Akkhi… Il laissa un silence, attendant de croiser le regard de la demoiselle, montrant ainsi son engouement et sa joie fraternelle. Je suis heureux que tu aies pu trouver ta place dans ce monde d’injustice ainsi que des personnes que tu puisses chérir. »

    En effet, en la dévisageant, l’impression d’un miroir était un fait pour l’homme. Leur passé fut certainement différent. Pourtant, il ne doutait plus que lui comme elle avait trouvé le foyer qu’ils chérissaient et qu’ils protégeaient. Maintenant, restait à connaître ce maître qu’elle idéalise tant et s’assurer qu’elle n’était pas prisonnière des désirs malsains de cet homme. Sans le vouloir, Shamasis se jugera de se révéler cette vérité, pour le bien d’Akkhi qu’il décida de prendre sous son aile à partir de maintenant (bien qu’elle n’ait pas besoin de lui, au vu de ses habitudes en combat). Un sourire s’échappa de ses lèvres tandis qu’un sentiment de liberté vint à envahir Flegme-de-l’Âme qui élança Naghmeg de tout son galop, dépassant alors la gladiatrice. Le souffle de l’équin était fort mais chaque sabot qui résonnait sur le sol fit comprendre à son cavalier l’engouement et la passion que pouvait ressentir la jument.

    Finalement, l’itinéraire était encore inconnu pour l’esclave et il dût ralentir l’allure afin de laisser la demoiselle prendre les devants pour les guider.


    Dernière édition par Shamasis Flegme-de-l'Âme le Sam 8 Sep - 9:48, édité 1 fois



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Lun 3 Sep - 19:50
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    « Akkhi… »

    La sus-nommée tourna sa tête l’air béate, de grands yeux toujours étonnés de tout, haletant pour trouver son souffle lors de sa course. Son regard croisa celui de Shamasis, dans lequel elle perçu ce qu’elle interpréta comme de la tendresse fraternelle.

    « Je suis heureux que tu aies pu trouver ta place dans ce monde d’injustice ainsi que des personnes qui tu puisses chérir. »

    Hure-féroce écarquilla les yeux avant de sourire, surprise de cette réplique aussi douce qu’adorable. Elle ricana avec joie, le visage rayonnant.

    « Mh ! » acquiesça-t-elle en opinant du chef, avant d’ajouter : « J’espère que toi aussi. »

    Son sourire s’élargit en écho à celui de Flegme-de-l’ me. Puis il la dépassa ; Akkhi s’étonna avec plaisir, rigolant de bon coeur en voyant Naghmeh galoper aussi vite. Hure-féroce voulu sprinter bien sûr, néanmoins la villa était encore loin, aussi devait-elle garder son rythme pour tenir le coup. Cette matinée aurait été un bon entretien pour ses muscles, finalement !
    Un air suffisant sur le visage, la gladiatrice les rattrapa finalement, après qu’ils eut ralenti leur cadence.

    « Tu t’es rendu compte que tu ne connaissais pas le chemin ? » Taquiner, un sourire en coin elle railla comme une gamine : « Tu fais moins le malin, hein ! »

    Elle rit et caressa l’équin pour lui souffler quelques mots doux :

    « T’es trop forte ! J’pourrai jamais courir aussi vite que toi ! »

    La joie s’éparpilla dans ses membres : Akkhi dansait en courant, malgré son souffle de plus en lourd. Elle ricanait, sautillait, communiquant sa bonne humeur à sa manière, sous le regard dédaigneux des passants. Ils pénétrèrent finalement dans le quartier des villas, où tout était beaucoup plus calme et joliment pavé.

    « Ils n’aiment pas trop les gens et les animaux qui courent ici. » confia-t-elle en fixant la demeure de Langue-de-Miel qu’elle désigna du doigt. « On y est ! »

    Bien qu’il restait encore quelques pas.



    Dernière édition par Akkhi Hure-féroce le Lun 17 Sep - 10:38, édité 1 fois


    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Sam 8 Sep - 10:20
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    La demoiselle ne tarda pas à les rattraper, en insufflant une taquinerie que Shamasis ne tarda pas à renvoyer, tout en essayant de maîtriser Naghmeh, agité et excité par cette course qu’elle aimerait poursuivre. Le cavalier s’y opposait, pour le bien-être de la jument qui oubliait le long chemin du retour vers le temple.

    « Je pense que Naghmeh ne voulait pas te laisser derrière. »

    Tiens ? En temps normal, Shamasis ne se serait jamais permis une réplique de la sorte. Il aurait fièrement arboré un silence qui le caractérise tant. D’ailleurs, son attitude d’élancer son équin n’était pas non plus dans ces habitudes. Le calme était le voile de soie qu’il portait devant la société. Se pourrait-il qu’une folie se cache en dessous ? Ou bien était-ce encore l’œuvre d’Akkhi, si vive et resplendissante, qui éveillait chez l’homme de nouveau instinct de vie ? Il n’en doutait pas car depuis leur rencontre, son âme avait vécu d’innombrables sentiments, nouveaux ou non. Mais tout comme il retenait Naghmeh dans son ardeur, il devait faire de même avec lui-même. En aucun cas, il ne pourrait arborer la silhouette d’un homme enjoué en revenant dans sa demeure. On pourrait le croire fou ou bien possédé. De plus, les langues de vipère ne feraient qu’en profiter pour l’atteindre et l’éliminer. Non, Shamasis ne pourrait pas être pleinement joyeux comme l’est la demoiselle à ses pieds qui s’en va chuchoter des tendresses à l’équin, qui ne put s’empêcher de venir caresser le visage de la gladiatrice en compensation.

    Une fois de plus, l’homme cherchait à ancrer dans sa mémoire le sourire de la jeune femme qu’il lui donnerait la force dans les moments difficiles et de doute. Une fois de plus, il cherchait à la remercier de l’avoir accompagné et de lui faire confiance mais les mots ne lui parvenaient pas, malgré son éducation à la Maison de Sagesse. Il ne savait guère comment aborder le sujet des remerciements ; et un simple merci ne serait pas assez fort pour avouer les sentiments de la journée. Shamasis n’avait pas le temps de se questionner : Akkhi avait pris les devants pour rejoindre l’une des demeures du quartier. Il ne pouvait se permettre de tarder. De plus, il agirait selon ses ressentis, comme il l’a toujours fait, même si parfois, ses actes peuvent déranger, il ne savait guère faire mieux.
    Un petit trot suffit pour rattraper la gladiatrice, qui attira l’attention de la populace. Sans mouvement du visage, l’homme reconnut ses regards rabaissant et haineux. Il en rencontrait chaque jour parmi les pèlerins ou même les membres du temple, jaloux de la grâce divine de Duzumi. C’est ainsi que ses instincts protecteurs resurgirent tout comme son visage renfermé qui cherchait à dissuader certains regards. Pourtant, ces yeux se tournèrent vers Akkhi, qui gardait sa joie malgré l’excuse qu’elle donna pour les passants. Elle ne craignait donc rien ? Ou l’influence de son maître étant si grande qu’on ne pouvait lui faire du mal ? Encore une interrogation qui resterait sans réponse jusqu’à la rencontre avec le maître des arènes.

    Finalement, ils arrivèrent à la demeure de Langue-de-Miel. Shamasis ne pouvait s’empêcher, une fois de plus, de scruter chaque recoin de la bâtisse afin d’en évaluer la valeur ainsi que celle de son propriétaire mais tandis qu’il observait, une nouvelle pulsion vint envahir son cœur. Celle-ci était plus douloureuse et pesante, obligeant l’homme à poser légèrement sa paume de main sur son torse, apportant avec elle une nouvelle crainte de maladie. Son esprit ne s’y attarda pas et l’esclave préféra s’intéresser à Akkhi. Descendant de sa monture, il se positionna à ses côtés pour scruter le sourire enjoué avant de se détourner vers la demeure, qui imposa un menton relevé de par sa grandeur.

    « Je vois que ton toit est aussi grand que le mien finalement. »

    Ses yeux crépusculaires se posèrent de nouveau sur Akkhi et l’interrogation des remerciements refit surface, ne sachant guère comment procéder ; jusqu’à entendre le souffle de la jument qui l’observait. Une idée lui parvint alors. Bien que familier, il trouva comment partager sa gratitude.

    « Akkhi… » Dit-il simplement avant d’attraper le visage de la demoiselle entre ses mains, rapprochant son visage du sien, dans une intimité bien trop forte. La chaleur du front de l’homme vint se déposer sur celui de la demoiselle alors que son regard se ternit dans ses paupières. Un souffle masculin vint propager le seul mot qu’il connaissait.

    « Merci. »

    Avec ce geste et ce mot unique, il espérait avoir transmis le flot de pensées et d’émotion qui le parcourrait.



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 30
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Lun 17 Sep - 10:57
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    « Je vois que ton toit est aussi grand que le mien finalement.
    - Eheh. » Elle se tourna vers Shamasis, le visage lumineux et les yeux plein de malice. « Les grandes maisons, c’est pratique pour se cacher. »

    Pour dormir en cachette ou manger de la nourriture « empruntée » à l’abri des regards, entre autres. Akkhi appréciait particulièrement les grands jardins qui lui permettaient de s’endormir bercée aux sons du vent, bruissant les feuilles des arbres et des plantes.
    Devant l’énorme entrée de la demeure de son maître, la gladiatrice attrapa son bras derrière son dos et se tendit sur une jambe. Elle souriait discrètement, avec douceur sur son visage indifférent de tout.

    « Merci de m’avoir raccompagnée. Je t’inviterai quand mon Maître sera revenu, il est parti pour encore quelques semaines et je veux pas encore me faire disputer. » Son sourire s’agrandit. « Enfin, le moins possible… »

    Puis, les mains du cavalier s’approchèrent de son visage ; Hure-féroce les observa sans sourciller ni bouger, ses deux grands yeux s’arrondissant un instant. Elle sentit ses doigts glisser sur sa peau, attrapant quelques cheveux sauvages au passage ; la sauvage s’écarquilla encore sans trop comprendre, mais sans aucune méfiance, jusqu’à ce que leurs fronts se rencontrent. Là, elle pouffa, d’un sourire franc et fraternel.
    Sans réfléchir, Akkhi étant cet animal fidèle à lui-même, elle leva ses grands bras comme pour enlacer Shamasis. Au lieu de ça, elle prit appui sur la selle, pas plus que nécessaire pour ne pas faire du mal à l’équin, et se mit sur la pointe des pieds, comme une ballerine tant elle s’élevait pour se retrouver au niveau du visage de l’autre esclave. Là, elle lui lécha la joue, avant de tomber ses talons, laissant son propre poids la ramener en arrière. Elle rigolait, joyeuse et naturelle.

    Elle n’avait pas compris pourquoi « merci », mais elle avait traduit les sentiments que l'homme lui avait partagé ; cela la rendait heureuse. D’autant plus que la blonde était ravie de pouvoir communiquer avec un autre humain autrement que par les mots, car elle-même aimait échanger comme les animaux le faisaient, de leurs corps et de leurs émotions.
    Elle joignit ses mains un instant dans le creux de son dos avant de revenir vers Naghmeh pour lui offrir un dernier câlin, virevoltant finalement :

    « A bientôt ! »

    Puis l’animale disparue en courant, comme elle était venue.


    [Clos, merciiiii <3]


    Double ship !:
     
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 164
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Contenu sponsorisé - 



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum