AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Derniers sujets

    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Ven 6 Juil - 19:08
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Là où les gladiateurs travaillaient en boucle leur force, Hure-féroce suivait son propre entraînement pour améliorer ses réflexes et son agilité. Elle filait tôt le matin (au moins, elle dormait moins qu'avant) un à trois jours dans la semaine pour traîner dans les bois afin de chasser.
    Nul arc ou couteau cependant : au naturel, à l'aide de ses muscles et de sa vivacité, Akkhi traquait le gibier avec ses plus simples appareils.

    Elle aimait sentir la mousse fraîche qui étouffait les écorces trempées et marcher pieds nus dans la terre humide. Le vent ne soufflait pas au milieu de tous ces arbres et le silence était fort agréable aux oreilles de la sauvage.
    Dernièrement, elle croisait souvent d'autres chasseurs, avec lesquels elle se battait plus ou moins pour la même proie. Ce n'était pas qu'elle volait pourtant : seulement, parfois, alors qu'ils allaient tirer une flèche sur un animal tout juste aperçu, la cible avait été traquée pendant de longues minutes par la blonde. C'était eux, les voleurs !

    Cette fois encore, chassant un lapin en se mettant à quatre pattes, Akkhi avait suivi la boule de poils le long d'un sentier recouvert de fougères. Cachée derrière un buisson, elle avait patiemment attendu le moment idéal pour sauter sur sa proie, avant de sentir quelque chose ; elle leva la tête à l'instar du lapin, oreilles tendues, à l’instant où le son d’une flèche décochée se fit entendre. Aussitôt, la gladiatrice se jeta sur l’animal et dévia la flèche d'un coup de pied, attrapant le lapin par le cou en lui brisant instantanément la nuque.
    Bien que la paume de son pied n’avait touché que le bois de la flèche, la vitesse de cette dernière lui avait brûlé la peau et laissa une trace douloureuse de laquelle se mit à couler du sang.

    « Encore toi ! » hurla un homme dont le cri en rameuta d’autres.

    Akkhi tourna vivement la tête, encore à quatre pattes avec son lapin dans la main gauche. Elle se redressa immédiatement pour courir en bipède, s'enfonçant dans les bois. Elle entendit quelques sabots derrière elle ; cela la stressa un peu et, une fois qu’elle eût distancé les hommes à pied, Hure-féroce cala sa proie dans sa bouche pour libérer ses mains et sauta sur un tronc, attrapant le bois et les branches comme une sauvage pour se réfugier dans un arbre.

    Mince, qu’allait-elle faire maintenant ?




    Le ship secret:
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 96
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Ven 6 Juil - 20:29
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    Là où la Lune disparaissait à travers l’horizon, les frêles rayons de l’astre solaire faisaient peu à peu leur apparition pour appeler les premiers êtres de la matinée. Flegme-de-l’Âme ne faisait pas exception et comme tout bon domestique, il prépara le déjeuner de sa propriétaire ainsi que ceux des prêtres. Il fit de même pour les équins qui s’apprêtaient à user de leur énergie pour le premier acte d’aube : la chasse. Duzumi adorait cela mais aujourd’hui, elle ne ferait pas partie du convoi, Shamasis étant son représentant, depuis quelques matinées à présent. Il n’était point considéré comme tel cependant. Il restait l’esclave adoré de la haute-prêtresse, apportant quelques jalousies.

    Le matériel prêt et en place, les chasseurs ne tardèrent point à embarquer sur leur monture. La pouliche de l’esclave, gracieusement donnée par sa maîtresse, était sa compagne du jour. Nul besoin d’arc ou de flèche, son statut était simple spectateur, à l’arrière des vrais maîtres dans le domaine. Quelques caresses et terres enlevés sous les sabots, Flegme-de-l’Âme fut prêt à rattraper les habitués qui ne cherchaient point à lui vendre une place parmi eux. Cela importait peu pour lui, qui ne voyait en cette activité qu’un passe-temps pour profiter des environs. En selle, le trot fut l’allure.
    Le groupe rattrapé, l’esclave fut témoin d’une scène devenue commune depuis quelques aubes : la proie des traqueurs se voyait dérobée par une femme, jeune, mais dont les capacités de mouvement l’intriguaient. Qui était-elle ? Et pourquoi chasser comme un animal sauvage ? On ne se questionnait point du côté des cavaliers et s’est à toute allure qu’ils la poursuivaient. Un tel comportement échappait encore à la compréhension du domestique. User ainsi son énergie pour une proie de cette envergure était futile. N’était-il pas mieux de l’investir dans un gibier bien plus conséquent ? Bien que l’humanité l’exaspérât, Shamasis décida tout de même de trotter, non pas pour rejoindre le groupe, mais bel et bien pour poursuivre ce « animal humain ».

    Quelques minutes et les chasseurs étaient frustrés de ne point l’avoir trouvé. Ils demandèrent à celui vu comme le rejeté de la retrouver sur-le-champ et le plus rapidement possible. En attendant, ils s’en retournèrent à leur activité matinale, délaissant l’homme parmi la végétation assombrie. Du regard, Shamasis les vit partir, quittant sa vision et son ouïe. De sa voix, il osa annoncer.

    « Ils ne te chercheront plus à présent. »

    Sa mélodie était calme, sans aucune once de colère ni de haine. Ses topazes vinrent fixer le haut de l’arbre, camouflant quelques mèches rosées et qui se trouvaient à une distance de bras. Il n’en fit cependant rien car s’il voyait la demoiselle comme humaine, il se doutait que ses instincts étaient ceux d’un animal apeuré. Aucun geste brusque ne se dessina chez l’homme. La seule qui osait se mouvoir d’un hochement de tête ou bien de crinière était la demoiselle équine.
    Il n’ajouta rien de plus, cherchant à croiser le regard canin ou bien félin de cet être rempli de mystère à ses yeux. Sa sagesse avait grandi mais où des ombres perduraient. Cette femme en faisait partie et il comptait bien apporter une lumière dans son ignorance.


    Dernière édition par Shamasis Flegme-de-l'Âme le Ven 13 Juil - 11:51, édité 1 fois



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 10
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Anciest Magus' Bride



    Esclave
    Esclave
    Akkhi Hure-féroce - le Lun 9 Juil - 22:15
    http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie

    C'est mon lapin ! _

    Elle attendait patiemment dans l’arbre, la sauvage, son lapin dans la gueule. Elle finit par le retirer et l’attraper dans une main, en l’écartant de son corps ; maintenant qu’il était mort, les puces qui avaient élu domicile sur la proie étaient en train de s’enfuir et Akkhi se frotta énergiquement la bouche pour les faire partir sans cracher, afin de ne pas faire de bruit.
    Un inconnu s’approchait et, tel un félin, elle s’immobilisa promptement, déglutissant quelques insectes dont sa bouche n’avait pas réussi à se débarrasser.

    Il haussa la voix ; Hure-féroce tendit le cou pour regarder les environs, afin de vérifier qu’il était seul. Elle ne pouvait pas faire le poids face à plusieurs hommes et encore plus cavaliers, mais face à un seul, elle pourrait toujours se défendre s’il lui cherchait querelle.
    Docilement, elle décida de se montrer au noir à la voix neutre. Ses jambes s’aggripèrent à la branche et elle se laissa tomber à la renverse comme un chimpanzé, la tête à la renverse. Ses yeux croisèrent alors les topazes de l’homme. Elle avait les bras ballants avec son lapin dans la main gauche.

    « Oh, tu m’as vu ! » lâcha-t-elle d’une voix détachée, intrépide.

    Akkhi se balança pour se lâcher et atterrir sur ses deux pieds, ses genoux frôlant terre. Elle parvint à garder son équilibre en écartant les bras et, comme si de rien n’était, la blonde se mit debout, de son imposante stature pourtant pas si grande face à cet inconnu qui était à peine plus petit qu’elle. Mais pas aussi musclé, pensa la sauvage en croisant ses jambes et ses mains dans le dos.
    Cet homme ne dégageait rien de particulier ; en animal qu’elle était, Akkhi ne s’en méfiait pas, bien qu’elle restait aux aguets, on en savait jamais.

    « Tu me fais pas la leçon ? » demanda-t-elle avec une voix plus innocente que ses yeux fixes et perçants. Elle tendit le lapin et le désigna d’un geste du menton. « Je l’ai vu en premier. » se justifia-t-elle.

    Elle ne cherchait pas à disputer de qui avait tort ou raison ; elle savait qu’elle l’avait vu en premier, elle l’avait chassé toute la matinée. Persuader qu’elle se ferait sermonner comme tout le monde la disputait sans cesse, Akkhi s’était machinalement expliquée, laconiquement comme à son habitude, le visage inanimé. Ne méritait son sourire que les gens dignes de confiance, après tout !





    Le ship secret:
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t63-l-homme-contrairement-a-l-animal-pense-akkhi-ne-pense-pas-elle-sait#175 http://kurkigal.forumactif.com/t66-akkhi-hure-feroce-des-gens-dans-ma-vie
    avatar
    Date d'inscription : 15/03/2018
    Messages : 96
    Age du perso : 20
    Métier : Gladiatrice
    Thème : Fluffy tail ♫
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Celil



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Ven 13 Juil - 11:34
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs

     C'est mon lapin !

    L’ivresse des livres montra l’hypothèse du lien qui unit les hommes aux grands singes. Gardant cela dans un coin de son esprit avec le scepticisme associé, Flegme-de-l’Âme se vit convaincu par cette seule jeune femme. D’abord pendu comme un paresseux avant de se voir atterrir tel un félin, tout chez elle rappelait le primitif.

    Il ne détacha à aucun moment son regard de cet être inconnu. De la tête jusqu’au bout des pieds, en passant par sa chevelure, son regard ou même encore la musculature guerrière, il ne délaissa aucune bribe de peau, pouvant porter à la confusion de ses futurs agissements. Il souhaitait simplement comprendre. Comprendre comment un corps comme le sien pouvait dégager une voix si enfantine. Nombreuses furent les interrogations mais le silence était devenu son acolyte dans ces instants. Il préférait envelopper ses sujets d’étude dans le calme et la paix avant de les transpercer de sa curiosité d’esprit.

    Les justifications de la demoiselle n’avaient guère de raison d’être. Flegme-de-l’Âme se moquait de cette faible proie que cherchaient à traquer les hommes ainsi que cette fille. Il ne doutait pas qu’un gibier bien plus imposant soit capturé d’ici quelques heures, apportant la prospérité d’un repas pour le temple. De plus, il ne s’autorisait à aucun moment à faire la leçon : il n’en avait point le droit en tant qu’esclave ou plutôt, il ne se l’autorisait pas lui-même, ne sachant réellement ce qui est juste ou non dans une situation comme celle-ci. Pourtant, il exprima son avis sur la question.

    « Avec quel droit devrais-je de réprimander ? Il scruta le lapin avant de se replonger dans l’océan azuré. Tes atouts de chasse ont été meilleurs que les équins. Tu es en droit de revendiquer ta proie. Je ne souhaite point m’opposer à cette loi naturelle. »

    Bien que la civilisation ait apporté avec elle des lois qui favorisent certains tandis que d’autres souffrent, les fils de la nature ne peuvent être coupés par de simples mortels. Les dieux, de leurs doigts effilés, dirigent chacun des actes et poussent les êtres vers leur salut. En ce jour, ils ont voulu que les actes primitifs l’emportent sur la domestication équine et la manipulation du bois tendu par la corde. Shamasis ne s’y opposerait aucunement.

    Sa réflexion philosophique du moment fut interrompue par un bruit anormal lointain. Sa jument, alors à pâturer l’herbe, tendit également les oreilles vers l’Ouest, annonçant la venue de ses congénères d’un souffle. L’homme osa quitter l’océan pour la forêt, cherchant les premières bribes d’ombre des agitateurs.

    « Nous ferions mieux de ne pas rester ici. Prêtant de nouveau attention à la guerrière, supposition dû à sa carrure, il lui tendit une main. Viens. Allons dans un lieu où nul ne nous interrompra. »



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 10
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Anciest Magus' Bride



    Contenu sponsorisé - 



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum