AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Derniers sujets
    » un ou deux rp avec Sonja.
    Hier à 14:18 par Sonja Fête-Furie

    » Votre demande.
    Lun 22 Oct - 16:55 par Invité

    » [TOP] Tempus Lumini.
    Dim 21 Oct - 17:48 par Invité

    » [TOP] Gear.
    Sam 20 Oct - 16:31 par Amra Murmure-à-l'Océan

    » [Votes] Membre d’Octobre 2018 ! i
    Ven 19 Oct - 21:42 par Votava Rêve-en-Silence

    » Time to flood !
    Jeu 18 Oct - 11:42 par Éa Chaste-du-cœur

    » Qui est-ce version Kur-Kigal.
    Mer 17 Oct - 22:14 par Pritika Fleur-des-Dieux

    » [JEU] Vos persos dans votre vie de tous les jours !
    Mar 16 Oct - 21:07 par Rakart Voix-Crispée

    » Le voisin du dessus.
    Mar 16 Oct - 21:03 par Rakart Voix-Crispée


    Peuple
    Peuple
    Votava Rêve-en-Silence - le Lun 18 Juin - 19:10
    http://kurkigal.forumactif.com/t371-votava-je-suis-assise-sur-votre-honneur-et-vos-valeurs-que-je-meprise#2926 http://kurkigal.forumactif.com/t382-votava-les-amis-des-mes-amis-sont-toujours-des-cons#2988
    avatar
    Votava Rêve-en-Silence
    La véritable liberté consiste à ne craindre ni les hommes ni les dieux.
    Bien le bonjour, je m'appelle Votava mais on me surnomme Rêve-en-Silence. J'ai 25 ans, je suis métisse kigallu, arallu et sûrement un peu dayak et je fais partie des gens du Peuple. Dans la vie, je suis prostituée sacrée mais aussi dame d'atours de la Haute-Prêtresse de Sabaoth et côté cœur et orientation sexuelle, sachez que je suis mariée au dieu Sabaoth et pansexuelle mais j'ai une préférence dont je vous parlerai. Je suis également définie comme de genre Inanna.


    Caractère

    Putain enfant de putain, disent les mauvaises langues. Juste une fille de rien née entre deux ruelles, colportent les prêtresses qui la jugent de haut malgré son devoir sacré. Mais Rêve-en-Silence n'écoute pas ce qu'on dit sur elle. Femme pragmatique dotée d'un très fort tempérament, elle est dure et brutale bien plus que vous ne pourriez le soupçonner. On dit d'elle qu’elle est une garce, et le terme n'est pas usurpé : désagréable, mauvaise et franche jusqu'à la douleur, assez peu bavarde en définitive. Sous ses dehors sophistiquées, Votava est une brute, une béotienne qui s'émeut peu et dont les manières sèches affectent souvent les autres sans qu'elle ne le regrette. Personnage audacieux et direct, elle va le plus souvent à l'essentiel dans ses discussions car elle n'est pas vraiment douée pour tourner autour du pot ; les salamalecs l'ennuient, impatiente sanguine qui sourit fort peu et grince des dents à la moindre contrariété ; elle fait parti de ces gens entiers qu'on aime ou qu'on déteste mais qui ne laissent personne indifférent. Sa moralité est à deux vitesses, et adaptable : Rêve-en-Silence est beaucoup plus concernée par les faiblesses, les erreurs d'autrui que par les siennes ainsi que par les vraies valeurs de la vie. Sa moralité, elle l'accommode donc aux circonstances et aux personnes. Opportuniste sentimentale, Rêve-en-Silence n'hésite jamais à retourner sa veste si sa survie en dépend, et s'ingénie à n'avoir aucun principe de vie fixe car comme elle le pense justement : une loi est toujours définie par ses limites. Elle décide en fonction de ses intérêts, et non de ses sentiments ce qui lui donne le plus souvent une image de calculatrice ou de chipie, tout simplement. Votava a également de la chance en général et sait s'en servir, sachant d'où vient le vent et étant toujours dans le coup. Dans les affaires galantes, Rêve-en-Silence est plutôt décisionnaire et active, et prend souvent la tête des opérations. Découlant de cette nature ardente, elle est plutôt protectrice avec les autres et malgré ses ronchonnades, elle n'hésite pas à offrir son épaule pour qu'on s'y reposer ou y pleure.

    Débrouillarde et finaude, elle possède un certain sang froid et de réelles qualités pour résoudre des problèmes rapidement. La brune apprend des autres, de la vie, elle se nourrit de ses expériences. Sa conscience professionnelle, toute relative, dépend de l'intérêt qu'elle porte à ce qu'elle fait car elle a une nature dilettante contre laquelle elle déteste aller. Sa volonté fluctue au gré de ses envies, mais s'apparente souvent à l'ambition, du désir de paraître ou de l'opposition. Car à vrai dire, Rêve-en-Silence adore la confrontation ; elle est la poussée d'adrénaline qui rend tout meilleur. Dès qu'il s'agit de se chamailler, Votava la frondeuse va avec plaisir au front sans se défiler. Elle assume ses faits et gestes mêmes s'ils ne sont que rarement bien sentis mais après tout parfois - souvent même - une dispute est ce qu'il faut pour débloquer une situation. C'est tout du moins son point de vue sur la question. Elle brusque parfois un peu les gens pour tenter de les aider à sortir de leur trou, ou à prendre des décisions importantes. La jeune femme n'hésite pas à remettre en jeu tout ce qu'elle possède s'il le faut et sacrifier son confort si le jeu en vaut la chandelle - le jeu ou la personne. Elle est solide et fidèle en amitié, même si elle met du temps à apprécier les autres mais une fois que sa tendresse est acquise, elle n'est jamais reprise. Rêve-en-Silence est difficile, pas foncièrement méchante. Il faut apprécier la différence pour apprendre à la connaitre et à s'attacher à elle car c'est également une personne sincère et fidèle. Si elle a mauvais caractère il est en réalité difficile de s'embrouiller avec elle quand on est son ami car elle parle librement et ne dissimule jamais rien, ce qui la rend plus bienveillante qu'on ne pourrait le croire. Philosophe, elle n'est que rarement affectée par les échecs et pratique une auto-analyse continuelle. Si ce n'est ainsi, ce sera autrement et ce n'est pas grave. Tant qu'elle pourra essayer, rien ne sera vraiment grave. Elle est également ouverte et curieuse, désireuse d'apprendre et de connaître sans jamais être dans le jugement malgré les apparences. Son sens de l'humour est très développé mais c'est essentiellement une pince-sans-rire et il est parfois difficile de voir qu'elle plaisante et rit surtout d'autrui, ce qui n'arrange rien.

    Mais elle est désabusée, Votava. Elle ne croit pas en grand-chose si ce n'est les opportunités qu'on se donne ou qu'on sait saisir au vol. La courte vie qu'elle a déjà mené lui a appris que la bonté est impuissante, la fortune inconstante et la méchanceté insatiable. D'après elle, on ne fait le bien jamais que par nécessité. Pourquoi les prêtres l'ont-ils nommée Rêve-en-Silence ? Car elle a mit ses aspirations profondes entre parenthèses. Les rêves sont pour les enfants, des songeries futiles et irréalisables, des chimères qui n’apportent rien de bon. Elle ne se fie qu'au matériel, au tangible : les promesses tenues, l'argent donné, les réalisations personnelles. Héritage de son enfance difficile à s'imaginer mendier et voler dans les rues de Shurug, ce matérialisme patenté s'ajoute à la longue liste de ses défauts. Rêve-en-Silence accuse une relation conflictuelle avec la nourriture, due au traumatisme de sa naissance dans la rue et qui s'exprime par l'ingestion compulsive d'aliments, et ce sans nécessairement ressentir la faim. Un sentiment très fort de colère et de vide la tenaille après ses crises de boulimie et elle ressent rarement du plaisir quand elle mange : elle n'obéit la plupart du temps qu'à une injonction d'absorber quelque chose, quitte à s'en rendre malade. C'est sa manière, depuis l'enfance, de surmonter ses émotions difficiles et de contenir toute la violence qui vit en elle : en la redirigeant vers elle-même. Enfin, et bien qu'elle n'en parle jamais, Votava regarde rarement immédiatement les gens dans les yeux malgré son caractère franc. Est-ce de la timidité ? Rien de tout cela : elle regarde les pieds des gens avant tout le reste, trouvant cette partie du corps infiniment charmante et sensuelle. Cela inclue leur forme, leur taille, la manière dont ils sont apprêtés ; elle préfère les pieds nus aux pieds chaussés et bien qu'elle ne fasse pas étalage de son fétichisme, il lui arrive d'être simplement séduite par les pieds de quelqu'un, bien plus que son visage ou que le reste de son corps.

    Physique

    C'est la volupté qui dirige les courbes de Rêve-en-Silence, beauté brune aux appas un peu vulgaires, à la féminité agressive. Elle met ses seins en avant quand elle vous parle comme pour vous brutaliser avec, creuse le dos avec insolence pour revêtir son propre corps comme d'autres portent l'armure. Le corps souple peint à l'image des serpents, une poitrine opulente, des hanches larges et un parfum pénétrant ; une étincelle maligne, un brin méchante se dissimule sous le fard de son regard clair. Pâle de complexion, la jeune femme met en valeur le bleu de ses yeux avec un maquillage simple mais bien pensé. Sa moue boudeuse lui donne un certain charme pour qui aime les chipies, mais laissera les autres de marbre. Ses longs cheveux sombres cascadent sur des épaules bien découplées en lourdes mèches savamment coiffées, car Rêve-en-Silence est une femme coquette qui aime prendre soin de son apparence. Sa beauté est assez nature, préférant mettre en avant ses qualités plutôt que de chercher à masquer ses défauts. Elle porte des tenues souvent révélatrices, ou tout du moins un peu osées et ses couleurs préférées sont le rouge vif, le safran et le blanc coquille d'oeuf. Manquer de distinction n'est pas un problème pour elle car il faut des femmes de tous style et le sien est populacier et indéniablement charnel ; elle se découvre facilement, ondule de son corps de gazelle à l'envi pour faire tourner la tête des hommes, des femmes et de la délicate mesure entre l'un et l'autre sexe : Votava sait qu'elle est belle et elle en joue. Sans surprise, elle prend un soin tout particulier à ses jambes et surtout ses pieds, allant toujours pieds nus en portant des bagues d'orteils et de fines chaînes de cheville. Elle suit l'ancienne loi Kigallu qui interdisait aux prostituées de porter des chaussures afin d'attiser le désir des hommes.

    Sa gourmandise se lit parfois sur ses hanches, mais elle fait son possible pour travailler son outil de travail. Quant à ses attitudes, elles ne sont ni dignes, ni racées : Votava est naturelle et pleine de scurrilité, bouffonne et un peu brutale. Elle rit fort, pleure fort rarement, prend toute la place. En somme, elle est elle-même, et ne joue aucun jeu. La brune est de taille moyenne selon les standards Kigallu, mesurant un bon mètre soixante-treize pour un poids qui varie en fonction de ses humeurs mais qu'elle dresse à grand coup de jeûne. Elle n'est cependant pas du tout sémillante, le corps parfois monolithique : paresseuse mais aussi d'une nature un peu statique, la jeune femme se tient toujours droite comme une tour, bien qu'elle ne manque pas d'allant. Sa dureté se lit autant sur ses traits - elle sourit fort peu, ce qui donne souvent l'impression au gens qu'elle manque de charme et est incapable de se monter avenante, la seconde partie étant tout à fait vraie - et peut avoir un aspect intimidant de prime abord. Elle ne le renie pas et au contraire, aime parfois à en jouer. Car derrière ses voiles et son satin, Votava a les attitudes à l'emporte-pièce d'une surineuse qui n'a pas toujours connu le confort du grand temple de Sabaoth. Et si vous vous posez la questions, elle sait manier le couteau et donne volontiers des coups de poing plus que des claques... elle est également accompagnée d'un petit Saïmiri, ou singe-écureuil, du nom de Nabu et qui est son complice quand il s'agit de jouer quelques mauvais tours ou de dérober de petites choses.

    Mon Histoire



    « Ni la proie ni le carnivore, je renie la loi du plus fort. Je ne veux pas rendre les coups,
    je ne peux pas tendre la joue. S'il faut choisir entre l'esclave et le maître, dompter ou se
    soumettre, je ne suis ni la proie ni le carnivore. Je suis seule maîtresse de mon sort, sans
    que j'implore, sans qu'ils ne me dévorent. Mon credo c'est : ni la proie, ni le carnivore. »


    Pose ce fruit immédiatement, lui avait intimé la prêtresse qui s'occupait des enfants. Mais Votava, la bouche pleine de dattes et de poire, les joues souillées, avait simplement pris entre ses petits bras autant d'offrandes qu'elle le pouvait et avait pris la fuite le long des couloirs du temple de Sabaoth, la vieille Vaine-Présence à ses trousses. Elle fut souvent rossée pour sa sale habitude de voler de la nourriture et de s'empiffrer jusqu'à en vomir. Trouvée tout bébé dans les rues de Shurug elle fut recueillie par les prêtresses de Sabaoth, faisant partie de ce qu'on appelle les Orphelins des Dieux, des enfants éduqués dans des temples grâce la bonté des prêtres. On en faisait souvent des prêtres ou chez le Dieu-qui-Rêve, des prostitués en devenir. Jamais Votava ne se leurra sur son destin : elle n'était pas assez fervente pour devenir prêtresse, pas assez travailleuse pour quitter le temple et faire sa vie de son côté. Cela ne l’empêcha pas de fuguer à plusieurs reprises, juste pour mettre le bazar dans le temple et inquiéter ces vieilles rombières qui passaient leur temps à lui crier dessus car elle ne se tenait pas assez droit, n'était pas assez gracieuse ou mangeait bien plus que sa part dans les offrandes. Maudites sorcières, à présent elles la tyrannisaient encore malgré son agenda de clients plus que rempli. Elles l'avaient prise en grippe, la sauvageonne, et rien ne changea plus ce fait. On disait qu'elle ne respectait rien, tout au plus son dieu. On disait qu'elle était enfant de putain, et que son destin serait d'en être une. Mais Votava n'en avait cure. N'était-ce pas un devoir sacré que d'être prostituée ? Les putains n'étaient-elles pas les épouses terrestres du Dieu-qui-Rêve ? Si, donc qu'elle la ferment. la vie était dure, mais il y avait pire : il y avait la rue, la mère de tous les enfants perdus, celle qui accueille les mômes en mal d'amour. Elle, elle refusait de se perdre dans sa gueule. La petite fille préférait se chamailler avec les enfants de ce temple entre vice et vertus. Elle le sait : la rue ne serait jamais sa mère, si elle crevait elle aura d'autres enfants. Et elle serait un mort anonyme de plus dans les rues de Shurug.

    L’adolescence succéda à l'enfance et elle devint une femme sans vraiment s'en rendre compte. Durant sa Nuit Voilée, Votava n'avait regardé que les pieds agiles des danseurs qui seraient ses amants ; elle choisit un jeune homme sans attrait, à la danse lourde et maladroite mais aux tout petits pieds très délicats comme ceux d'une femme. Les prêtres lui donnèrent l'honorifique de Rêve-en-Silence, jeune fille désabusée qui disait n'avoir aucune ambition et aucun rêve. On fit alors d'elle ce que son destin réclamait : une prostituée sacrée. Les premières années lui parurent difficiles et ennuyeuses mais cette vie avait un côté facile et lui offrait quantité de belles choses : de la nourriture, dont elle pensait toujours manquer, des liens et même des amis malgré son caractère difficile. Avachie sur quelque épaisse couche, elle laissait les hommes caresser ses jambes et le reste de son corps. Dans lé révérence de ses lits, elle découvrit ses propres plaisirs, ses propres désirs et ce fut à cet âge que sa route croisa celle de la toute jeune Haute-Prêtresse de Derketo, Murmure-à-L'Océan. Hundra revenue du sacrifice à l'océan, on ne parlait que de cette pauvre créature à l'air mou et au regard éteint qui demanda pourtant sa compagnie à corps et à cris. Que lui prenait-il ? Elle ne tarda pas à le savoir : au comble de leurs ébats, l'hundra l’appelait grande-sœur, ce qui ne manqua pas de lui faire grincer des dents dans un premier temps avant qu'elle ne comprenne la souffrance réelle de Murmure-à-L'Océan, amoureuse sans recours de sa sœur dont Votava était visiblement le sosie presque parfait. Une danseuse à la cour du Prêtre-Roi, Hurrem Danse-dans-le-Vent. Elle endossa alors religieusement le rôle de l’aînée d'Amra durant des années, pour qu'elle s'attache à elle mais aussi dans l'espoir de réduire un peu sa peine ; car la tristesse de l'hundra, et bien qu'elle s'en défende, avait touché Votava. Elle allait voir la Haute-Prêtresse trois fois par semaine, et ce pendant quatre ans sans jamais faillir au point d'en négliger ses autres clients et bien qu'elle et Amra n'aient aucun sentiment l'une pour l'autre. Elle tomba une fois dans le grand escalier du temple de Derketo, poussée par un anonyme qu'elle n'eut pas le temps de voir et qui lui coûta une vilaine luxation et beaucoup de méfiance par la suite, ce qui ne l'empêcha pas de continuer à jouer le rôle d'Hurrem.

    Elle pensait que tous les vents balayent les maux de cœur, mais elle se trompait. Murmure-à-L'Océan ne se remit jamais et la lassitude prit finalement la prostituée, comprenant que cette situation ne s'arrangerait jamais. Elle fit alors un pas en avant vers celle qui était devenue une amie, li demandant sa protection durable en lui proposant d devenir sa concubine. Certes les hundras ne pouvaient se marier, mais ils pouvaient bien avoir des amants, après tout. Votava avait l'impression d'avoir vécu dans un sérail toute sa vie, et ne se serait pas formaliser d'y aller pour de vrai. Mais Amra refusa, brisant les rêves de vie tranquille de Rêve-en-Silence qui se cassa les dents sur ce cas désespéré ; plus jamais, était sorti de la bouche de la Haute-Prêtresse, nous ne devons nous revoir. Votava avait simplement hocher la tête. Fort bien, Votre Béatitude, avait-elle répondu. Elle partit sans demander son reste et les deux amantes ne se revirent plus jamais. Et c'en était fini de jouer à être Hurrem, et c'était tant mieux. Rêve-en-Silence retourna aux litières parfumées du temple de Sabaoth, à ses autres prétendants, à son ancienne routine qui ne fut perturbée que par les rumeurs qu'elle entendit se répandre concernant Fleur-des-Dieux, la toute jeune Haute-Prêtresse.

    Je t'interdis de parler de la haute-Prêtresse comme ça ! Avait hurlé Votava en se jetant sur la vieille Vaine-Présence, la frappant d'un fulgurant coup de tête dans le front et faisant tomber la rombière sur le séant. Elle est notre supérieure à tous, messagère de notre dieu et toi, vieille harpie, tu n'es rien, rien de plus que de la merde de chien ! Respecte-la ! Avait vociféré la furie échevelée avant de se jeter sur la commère pour lui passer l'envie de traiter Fleur-des-Dieux de catin arriviste. On sépara les deux femmes afin des les mener à Fleur-des-Dieux. Votava expliqua son comportement sans le regretter, disant qu'elle assumerait les conséquences de ses colères mais que si c'était à refaire, elle le referait. Elle fut surprise de ne pas être punie ou jetée hors du temple et commença à être intriguée par la personnalité de la jeune Haute-Prêtresse, se prenant d'affection pour cette dernière au point de venir un matin, au culot, lui réclamer la charge de dame d'atours. Et quelle ne fut pas sa surprise lorsque l'hundra accepta sa demande ! Elle devint celle qui l'aidait à se coiffer, s’habiller et se maquiller, qui lui faisait prendre ses bains et essayait de lui donner confiance en elle et en son corps, partageant quelques secrets avec elle. Une rixe pour une promotion, comme c'était étrange... mais la prostituée fit la nique à toutes ces prêtresses qui disaient d'elle qu'elle n'était qu'une putain enfant de putain, une goinfre et une barbare. Elle toisa de haut ces mégères mal baisées qui colportaient des mensonges sur Fleur-des-Dieux, se jurant de protéger la jeune fille contre ce mal interne. Et sa quête ne faisait que commencer...

    Et Vous ?
    Ours, 35 ans.

    Personnage sur l'avatar : Rin Tohsaka de Fate/stay night, et non pas Ishtar. Votava était un PNJ à Pritika et moi qui était connu pour être le sosie d'Hurrem, il a donc fallut choisir en conséquence. Ce côté "sosie" peut justement, je pense, amener un petit truc en rp plutôt que d'amoindrir le personnage d'Hurrem à cause de la ressemblance.
    Comment avez-vous découvert le forum ? Dans ma tronche pourrie.
    Un petit mot doux ? Doux. <3


    Dernière édition par Votava Rêve-en-Silence le Dim 29 Juil - 15:44, édité 6 fois


    I sacrifice, sacrifice like a soldier. Cry on my shoulder, hold you from harm. I sacrifice, for the joys of tomorrow ; end of your sorrow, safe in my arms. Let me carry the light and I'll fight for your right when I lead you through the night. ▵ endlesslove.
    Cry on my shoulder, hold you from harm, safe in my arms. ▵
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t371-votava-je-suis-assise-sur-votre-honneur-et-vos-valeurs-que-je-meprise#2926 http://kurkigal.forumactif.com/t382-votava-les-amis-des-mes-amis-sont-toujours-des-cons#2988
    avatar
    Date d'inscription : 15/05/2018
    Messages : 174
    Age du perso : 25 ans
    Métier : Prostituée sacrée.
    Thème : Serpents garden ♫
    DC : Amra Murmure-à-l'Océan, Shamhat Aime-les-Lois.



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Mer 20 Juin - 23:35
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Félicitations !
    Me voilà validé(e) mon poussin !
    Maintenant que j'ai passé la première étape du forum, je m'invite à venir recenser mon avatar sur ce topic histoire que personne ne me pique ma tronche, faire mon petit journal ici même en suivant le modèle et si je cherche du rp, je peux poster une demande par ici ! Ceci étant dit, que je m'amuse bien sur le forum ! Laughing (lel)



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 863
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum