AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  

  • Nomade
    Nomade
    Oyun - le Sam 16 Juin - 1:02
    http://kurkigal.forumactif.com/t363-oyun#2862 http://kurkigal.forumactif.com/t372-oyun-fauve-malhabile#2931
    avatar
    Oyun
    La Presque-Morte
    Bonjour, je m'appelle Oyun, on se risque parfois à me surnommer la Presque-Morte. J'ai 26 ans, je suis Tunguz et je fais partie des nomades. Dans la vie, j'étais simple chasseuse mais j'aspire à devenir chamane à présent. Côté cœur et orientation sexuelle, sachez que je suis célibataire et hétérosexuel jusqu'à preuve du contraire. Je suis également définie comme de genre Inanna.


    Caractère


    Les lèvres se teintent d'orage,
    Les yeux attentifs épient tout,
    Comme une bête à l'affût,
    Pour refuser d'être la proie,
    Elle montre les crocs ;

    Oyun est une battante. Échouer ne l'effraie pas, elle se relève toujours et ne baisse jamais les bras lorsqu'elle a une idée en tête. Est-ce de l'entêtement ? Elle préfère se dire qu'elle est déterminée, et très dévouée. Elle fait partie de ces gens qui n'ont qu'une seule parole et qui préféreraient trépasser que de seulement songer à y manquer. C'est une femme courageuse, tant dans ce qu'elle peut offrir que dans ce qu'elle peut endurer ─ même si elle offre peu. Là encore, poussé à l'extrême peut-être cela relève-t-il plus de l'inconscience que d'un quelconque courage avisé. Mais cela fonctionne de pair avec sa détermination : elle se donne les moyens de parvenir aux buts qu'elle se fixe, qu'importe le coût, seul importe l'issue.

    Cet esprit combatif s'allie à merveille avec un tempérament parfois imprévisible et un peu impétueux, quoique la plupart du temps seulement méfiant et farouche. Ainsi, sans que ce soit très surprenant, elle tient fortement à sa liberté et son indépendance ─ tant matérielle qu'affective. Une pâle forteresse qui livre peu de choses, un tantinet sauvage avec les étrangers malgré sa témérité irraisonnée parfois. Son cœur s'attendrit plus facilement du monde animal, que de celui des Hommes et de ses résidents.

    De manière attendue, elle n'est pas du genre à se laisser intimider mais pourrait être prompte à se faire manipuler tant elle méconnaît la vie en dehors de la tribu. Elle est aussi très motivée par les valeurs Tunguzs ; Elle les respecte et les applique, vis en harmonie avec elles et désapprouve ses compères qui ne suivent pas son exemple. Elle n'a pour l'instant pas croisé la route de beaucoup d'étrangers, mais elle aura beaucoup de mal à ouvrir son esprit à leurs mœurs et leurs croyances pour l'instant. Ce n'est pas tant qu'elle les jugera ; elle n'aura pas l'indulgence et la compréhension nécessaire pour les concevoir, tout simplement.
    Physique

    Enfant chétive étreinte par l'hiver,
    Trop chétive pour le monde, trop faible pour les esprits,
    Ils parlent, ils murmurent dans le silence de ses premières heures,
    Ils hésitent ;

    Comme pour effacer une erreur, ils veulent l'arracher,
    Ils manquent de la rendre à la terre pour que la vie éclose ailleurs,
    Pourtant la Presque-Morte se débat car la terre la rejette, et hurle enfin,
    Ils renoncent ;

    Oyun naît trop tôt, trop faible, trop gracile, et trop pâle. Elle naît dans la mort et en garde les traces ; point d'ébène à ses cheveux comme son frère et sa sœur, comme les gens de sa tribu, comme ses parents. Seulement la pâleur morbide de cette nuit d'hiver où la vie a triomphé, comme un trophée. Les mèches blanches sont ramenées en arrière, nattées à la manière de sa tribu et tombent dans son dos en gerbes éparses, jusqu'à ses reins. Les bords du crâne sont rasés de chaque côté de la tête. La jeune nomade a longtemps détesté ces cheveux qui la désignaient de loin comme une estropiée ou une impotente. La terre et les peintures en teintent d'ailleurs encore régulièrement les pointes. Elle n'en prend pas grand soin. Ce n'est pas quelqu'un de coquet ou de très soigné ; c'est quelqu'un d'efficace.

    Oyun est petite, même pour une Tunguz, à peine un mètre cinquante cinq. Elle a travaillé à s'étoffer, à s'épaissir toutes ces années, à muscler ce corps qui travaille contre elle. Elle est plutôt musclée, mais point de formes sur les muscles, seulement un corps sec aux airs malingres. Des cicatrices ca-et-là, comme des ornements, comme des bijoux éternels. Elle en possède une plus importante, cuisante et sensible, à l'épaule de son bras gauche rendu moins leste, moins précis, moins fort.

    Oyun se déplace avec efficience, sans un regard pour le paraître, la grâce, ou l'allure. Son regard perce le monde comme pour voir au travers de lui, au travers des gens aussi. Mais ils sont aussi capable de contemplation devant une nature toute puissante. Elle a cet air forcené, trop déterminé, trop méfiant, presque hargneux. Un peu sauvage également. La pudeur est un concept qui lui est étranger ; elle en a très peu, tant dans son accoutrement, que dans ses agissements ou son rapport au corps et à la sexualité. Cela se ressent dans son attitude qui n'est pas qu'efficace : ses yeux jugent et parlent mieux que les mots, disent tout ─ sans retenue.
    Mon Histoire


    Touchante sarabande,
    L'avenir danse dans ses espoirs et dans ses chutes,
    Le regard s'illumine et le cœur s'accroche,
    Dans les yeux de son aînée son reflet se relève toujours,
    Et il se relèvera encore ;

    "Tuli, attends-moi Tuli ! Aller ! Entraînons-nous, je sais que je peux te vaincre cette fois !"

    Du haut de ses huit ans elle défie son aînée une énième fois. Celle-ci soupire, avec bienveillance et lassitude à la fois. Entre elles il n'y a pas vraiment de compétition, pas encore de jalousie, seulement le fossé de leurs capacités respectives. Oyun est incapable de l'imputer à leur différence d'âge ; elle ne travaille pas assez, elle doit travailler plus, encore et encore, jusqu'à faire mieux. Et c'est tout. Et c'est ce qu'elle fera. C'est ce qu'elle fait.

    Alors, cette énième fois, elles se retrouvent sur la terre battue, non loin de la yourte familiale, avec leurs bâtons en guise de lames. Oyun enchaîne ses meilleures passes, tentent tous les assauts qu'elle connait, encore, et encore, elle se fatigue contre cette sœur qui pare chacune des attaques lancées contre elle, sans mal, sans même un sourcil froncé. Elle réplique même, envoyant sa cadette au sol d'un simple revers de pied. Pourtant leur danse martiale se poursuit, car malgré ses maladresses pataudes, Oyun se relève à chaque fois. Elle ne désespère pas un jour de faire à son tour tomber sa sœur au sol.

    Lorsque ce sont pas les duels, ce sont les prises à la chasse plus nombreuses, les cueillettes plus fructueuses, les ouvrages mieux réalisés, les lames mieux aiguisées. Oyun trébuche, rate, tombe, se trompe, abîme et casse. Son enfance ne fut ponctuée que de ses nombreuses tentatives d'égaler cette sœur qu'elle admirait tant, et des échecs qui en découlaient indubitablement. Elle se construit en orbite autour de cette sœur qu'elle admire et qu'elle voudrait au moins égaler, sinon surpasser, et cela l'améliore. Pourtant, l'admiration se meut peu à peu en une jalousie muette, rendue plus douloureuse lorsque Tuli s'éloigne finalement, avec l'age, l'amour et la maternité. Oyun y voit là une forme d'abandon, et quelque chose se brise, se perd : leur complicité.

    La plus dur fut certainement lorsque cette grande sœur atteint le rang de chamane ; la distance pour la rattraper semblait aussi infinie que son admiration pour elle. En accord avec les valeurs Tunguzs, c'était là le plus grand honneur auquel on pouvait prétendre. Mais même si ce fut difficile, même si cela finit sûrement de creuser le fossé qui les séparait, la jeune nomade ne baissa pas les bras, et poursuivit ses efforts, se persuadant qu'un jour elle aussi elle apporterait l'honneur dans sa vie.

    Leurs regards se croisent dans l'enfant qui joue,
    Et les rires de cet enfant soulagent les absences,
    Comblent et emplissent le vide silencieux,
    Les âmes se rejoignent lorsqu'ils éclatent,
    Ils rassemblent ;

    Zhül était un élément inattendu dans sa vie. Pas dans le sens où elle ignorait la grossesse de sa soeur, plutôt dans le sens où elle ne s'attendait pas à se lier et à représenter quelque chose pour ce petit homme là. Ce neveu est fédérateur et rapproche les sœurs. Elles retrouvent un peu de ce lien effrité et sûrement cela leur fait-il du bien à toutes les deux. Même si cela ne dure qu'un temps.

    Le goût du fer dans la bouche et dans la chair,
    Le sang qui ruisselle et retourne à la terre,
    cette terre rouge de ce sang caillé et noir,
    et le crachin grisâtre d'un ciel mécontent,
    Ils sont morts ;

    Rivalité, convoitise, haine ; peu importe ce qui était à l'origine de cette journée qui vit périr nombre des leurs. Quand retentissent les premiers cris, tout est déjà allé trop vite et trop loin, l'atmosphère est nimbée de carmin. Oyun ne trouve pas sa sœur, mais se dresse aux côtés de son frère, de ses parents, de ses amis, de son neveu ; ça n'a rien d'un entraînement allègre et presque gracieux, c'est un chaos furieux et déchaîné, illisible. Elle défait quelques uns des attaquants avant que la lame d'une hache se fiche dans son épaule et que le choc la cloue au sol, la lame toujours figée dans la chair. L'instant d'après le sort de son adversaire ne semble pas bien plus glorieux car il s'écroule sur elle, inerte, une entaille profonde à la nuque. Et c'est bien tout ce dont elle se rappelle, car coincée sous le corps épais, noyée de son sang, le souffle lui manque et la douleur l'arrache à la conscience.

    Elle se réveille plus tard quand la voix fraternelle perce le silence moribond de la mort qui emplit l'air. Il faut réaliser ; C'était ainsi. Un cycle infini de renouveau et de fin. Il ne faut pas pleurer ces morts qui sont retournés à la terre, qui ont nourri le sol de leurs os et de leur chair, ou le nourriront bientôt ; elle essaye de les célébrer dans son cœur, même si le cœur est fêlé. La suite des événements n'est qu'un enchaînement de jours pénibles et trop longs, trop flous et incertains. La fièvre la prend alors qu'ils s'établissent à nouveau, loin de leur chez eux natal. Tuli la veille, et veille leurs semblables, parfaite chamane endeuillée. La fièvre est forte, la plaie infectée et la conscience très faible. Pourtant encore une fois, la terre la rejette et la laisse à la vie.

    Oyun réalise que Tuli est repartie au village seulement une fois qu'elle est revenue à son chevet lui expliquer de vive voix. Elle est soulagée que les morts reposent en paix ─ presque tous. Car sa sœur lui révèle la vérité sur cet enfant qu'elles avaient en commun et qui les avait rapprochées ; Oyun réceptionne la terrible vérité avec un choc que sa convalescence l'empêche de pleinement exprimer. Elle ne comprend pas, la colère la gagne, l'affole même ; Que vont devenir leurs esprits, leurs âmes ? Elle ne connaîtrait aucun repos. C'était mal. Pour cela, elle condamne cette sœur adorée et ne lui adresse pas un mot lorsqu'elle déclare partir voir le monde pour s'élever.

    Quelque chose s'agite en dedans,
    Comme une brise sur la pensée,
    Comme une caresse sur la conscience,
    Une voix à la fois indistincte et claire,
    Ça l'appelle ;

    Voilà plusieurs jours, si ce ne sont pas des semaines, que la jeune nomade est en proie aux vertiges et à quelques pertes de conscience. Elle n'ose pas vraiment y croire à vrai dire ; c'est l'avènement effrayant de toute sa vie. Elle a besoin d'un guide, de conseils, car elle ignore la marche à suivre, les choses à faire. Elle sait - elle sent - que c'est là l'appel d'un esprit. Après plusieurs nuits à rêver de cette sœur absente, bien qu'elle ne l'approuve toujours pas, elle décide de partir la retrouver. Cela semble être la meilleure des choses à faire...
    Et Vous ?
    :owl:, 26 ans

    Personnage sur l'avatar : Leigh de Phantasma
    Comment avez-vous découvert le forum ? /me ondule
    Un petit mot doux ? piloupilou.


    Dernière édition par Oyun le Lun 18 Juin - 19:37, édité 4 fois
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t363-oyun#2862 http://kurkigal.forumactif.com/t372-oyun-fauve-malhabile#2931
    avatar
    Date d'inscription : 14/06/2018
    Messages : 14
    Age du perso : 26 ans
    Métier : Chamane en devenir
    DC : Zihya



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Sam 16 Juin - 1:04
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    /me est hypé

    Re-bienvenue parmi nous avec ce petit personnage dont j'ai hâte d'en savoir plus ! <3



    Old One wearing human skin
    The Whisperer in Darkness ☽ Along the shore the cloud waves break, the twin suns sink behind the lake. Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 829
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Nomade
    Nomade
    Oyun - le Sam 16 Juin - 1:14
    http://kurkigal.forumactif.com/t363-oyun#2862 http://kurkigal.forumactif.com/t372-oyun-fauve-malhabile#2931
    Merci fiston, moi aussi j'ai hâte d'en savoir plus. -->
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t363-oyun#2862 http://kurkigal.forumactif.com/t372-oyun-fauve-malhabile#2931
    avatar
    Date d'inscription : 14/06/2018
    Messages : 14
    Age du perso : 26 ans
    Métier : Chamane en devenir
    DC : Zihya



    Prêtre
    Prêtre
    Sonja Fête-Furie - le Dim 17 Juin - 21:13
    http://kurkigal.forumactif.com/t342-sonja-fete-furie#2687 http://kurkigal.forumactif.com/t347-journal-de-sonja#2774
    J'ai hâte que vous en découvriez plus o/



    Avatar par Surya Laughing
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t342-sonja-fete-furie#2687 http://kurkigal.forumactif.com/t347-journal-de-sonja#2774
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 73
    Age du perso : 22 ans
    Métier : Prêtre guerrière de Dingir
    Thème : Thème général
    DC : Tuli / Ehyenah



    Prêtre
    Prêtre
    Surya Chant-de-l'Aube - le Lun 18 Juin - 8:37
    http://kurkigal.forumactif.com/t282-surya-chant-de-l-aube http://kurkigal.forumactif.com/t285-surya-chant-de-l-aube-relation
    Mon dieu le vava bouge o_o

    rebienvenue et hate d'en lire plus


    Le chant est comme la rosée
    qui tombe du ciel, il rafraîchit le sentier du voyageur.

       
    Parle le kigal en #009966 ,le  tangut en #996699  et le aklo en #0066ff
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t282-surya-chant-de-l-aube http://kurkigal.forumactif.com/t285-surya-chant-de-l-aube-relation
    avatar
    Date d'inscription : 22/05/2018
    Messages : 95
    Age du perso : 19 ans
    Métier : prêtre
    Thème : Ma voix



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Lun 18 Juin - 19:21
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Félicitations !
    Te voilà validé(e) mon poussin !
    Maintenant que tu as passé la première étape du forum, je t'invite à venir recenser ton avatar sur ce topic histoire que personne ne te pique ta tronche, faire ton petit journal ici même en suivant le modèle et si tu cherches du rp, tu peux poster une demande par ici ! Ceci étant dit, amuse-toi bien sur le forum ! Laughing



    Old One wearing human skin
    The Whisperer in Darkness ☽ Along the shore the cloud waves break, the twin suns sink behind the lake. Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 829
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Contenu sponsorisé - 




     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum