AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Derniers sujets
    » un ou deux rp avec Sonja.
    Hier à 14:18 par Sonja Fête-Furie

    » Votre demande.
    Lun 22 Oct - 16:55 par Invité

    » [TOP] Tempus Lumini.
    Dim 21 Oct - 17:48 par Invité

    » [TOP] Gear.
    Sam 20 Oct - 16:31 par Amra Murmure-à-l'Océan

    » [Votes] Membre d’Octobre 2018 ! i
    Ven 19 Oct - 21:42 par Votava Rêve-en-Silence

    » Time to flood !
    Jeu 18 Oct - 11:42 par Éa Chaste-du-cœur

    » Qui est-ce version Kur-Kigal.
    Mer 17 Oct - 22:14 par Pritika Fleur-des-Dieux

    » [JEU] Vos persos dans votre vie de tous les jours !
    Mar 16 Oct - 21:07 par Rakart Voix-Crispée

    » Le voisin du dessus.
    Mar 16 Oct - 21:03 par Rakart Voix-Crispée


    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Jeu 14 Juin - 14:01
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Shamasis Flegme-de-l'äme
    L'acte d'esprit remporte sur les forts de corps.
    Salutation, je me nomme Shamasis plus connu comme la Flegme-de-l'Âme. J'ai 30 années. Mes origines sont métis car je suis né d'une mère Arallu et d'un père Kigallu. Je fais partie des esclaves du temple de Gula. Malgré cela, je suis en union libre et bisexuelle. Je suis également défini comme de genre Shamshu.


    Caractère

    Son honorifique ne lui a point été donné à la légère : chaque jour, malgré son manque d’expression, Shamasis a toujours su faire preuve de patience envers tous. Les plaintes ne font point partie de son vocabulaire et l’aide envers la populace lui apporte une certaine satisfaction, notamment lorsque cela ouvre un sourire sur les lèvres de sa maîtresse. Il n’a jamais délaissé ses tâches de son quotidien et il en vint même à faire celle des autres afin que le temps ne défile pas sans raison.

    Cette attitude lui a valu d’être apprécié de ses semblables mais également des prêtres qui voient chez ce garçon une fidélité sans failles et un pilier pour la haute prêtresse. Bien qu’autrefois les mots lui manquent, aujourd’hui, les connaissances et le calme qui se dégagent de ses lèvres envoûtent plus d’une personne et l’on apprécie de partager un instant avec lui.

    Derrière cette grande sympathie se cache cependant une loyauté bien trop démesurée : chaque acte et parole sont bons pour amener sa maîtresse dans une paix totale. Il ne voit en chaque personne qu’une menace ou un atout pour mener à bien son objectif absolu. Il n’hésite pas à profiter de son physique ou tout simplement des sagesses qu’il a pu obtenir de ses multiples journées et nuit dans les ouvrages pour acquérir ce qu’il souhaite. Aucun remords ne se lira sur son visage s’il en vient à s’entacher les mains car il le fait pour le bien-être pour Duzumi.

    Cette situation lui vaut de ne point savoir réellement créer de lien et, bien que son esprit ne se questionne pas, la lourdeur qui lui pèse chaque jour lui provient de ce manque. Les seuls instants où il est libéré sont ceux avec la haute prêtresse qui est malheureusement bien trop occupée.

    Physique

    Les années forgèrent le garçon fragile dont le corps marqué et meurtri continue d’avancer sur le chemin tracé par la destinée.

    Aujourd’hui, arpentant une hauteur d’un mètre quatre-vingt-six, ces quatre-vingt-deux de poids reposent principalement sur sa musculature qu’il développe dans son quotidien, grâce ses tâches et sa propre volonté. Son passé lui a valu de multiples souffrances et actes qui ont augmenté sa résistance physique mais avant tout mentale. Nul doute qu’une simple aiguille n’est pour lui qu’un chatouillement. C’est pourquoi il supporta le supplice des nombreuses inscriptions tatouées sur son corps qui est intégralement recouvert, excepté les extrémités apparentes. Malgré les souvenirs malsains qui lui reviennent, Shamasis continue de s’infliger ce rituel, non pas en y gravant une malédiction mais bien un souvenir, notamment sa rencontre avec Duzumi qu’il arbore sur son bras doigt.

    N’ayant connu que très peu d’affections et de soins, Shamasis ne s'est jamais occupé de sa chevelure qui atteigne le centre de son dos. Reflétant le platine, contraste parfait avec son teint mâte et en symbiose avec son regard de crépuscule, il aura fallu l’intervention de Duzumi pour que celle-ci décide de lui tresser une natte, contraignant certaines mèches longues à se maintenir.  

    A son arrivée, Duzumi lui offrit également quelques habillages afin de se vêtir à l’image du temple : désirant ne point être enfermé dans les tissus, Shamasis arbore aujourd’hui un haut dont les manches sont existantes et les rayures dorées délimitent les coutures tandis qu’un pantalon ample masque l’intégralité de ses jambes et se repose sur ses pieds. Ses bras restent visibles lorsqu’il se trouve au temple, laissant libre vision sur les multiples anneaux d’or représentant son statut d’esclave. Lorsque le temps désire d’abaisser les températures ou bien par simples sorties en ville, Shamasis dépose sur ses épaules un long manteau à manches vastes, cachant les inscriptions. Des parures dorées ainsi qu’une ceinture rougeoyante d’une grande envergure s’ajoutent lors des jours de commémorations au temple ou lors d’entretiens entre le monde et Duzumi.

    Mon Histoire


    Les doux rayons matinaux font face à la populace de la ville déjà animé par le commerce et les gaietés des visiteurs. Une ombre en peine se faufile, évitant tout contact inutile pour rejoindre l’eau coulante et revigorante du pilier rocheux. Il ne fit point attention mais un appel le mena à se refléter dans la surface ondulante. Il s’attendait à y voir son écho mais la jeunesse du visage le ramena vers un passé douloureux.
    . : ¤ : . : § : . : ¤ : .


    Le visage souriant maternel, venu d’Arallus, entremêlé de la dureté barbu paternel de Kirgal. Choyé durant ses premières années dans une maison correcte de Kurkigal, la découverte de la richesse viendra bientôt à monter dans l’esprit dirigeant de la demeure. Nombreux furent les biens accumulés par l’homme qui ne démentit de toujours vouloir en gagner plus. Pourtant, nombreux sont les hommes qui refusent les contrats ou bien simplement siffle leur langue de serpent. La colère naquit, la jalousie s’enracina et bientôt,  
    la simple plaisir d’une souffrance. Cette vague de sentiment se déversa bientôt sur celle qui mit au monde le garçonnet. Violence et abus devinrent le quotidien de la femme qui ne pouvait point sortir, le corps arborant les séquelles d’une vie gâchée. Bientôt, ce fut le tour de la progéniture. Le fouet résonnait encore dans les oreilles tandis que le corps de soixante-quatorze cycles (6 ans) montrait les ruisseaux écarlates des désirs égoïstes. A ce jour, le visage du garçonnet ne démontrait aucune sympathie ni même de froideur. Son âme semblait ailleurs ou bien patiente. Patiente de s’ouvrir sur l’humanité qui ne coulait plus dans ce corps devenu robuste avec les années. Bientôt, le commerçant paternel se prit d’un nouveau désir : celui de graver d’un blasphème le corps de son fils pour chaque année de survie. Les marques noires se dessinaient alors sur l’enveloppe charnelle déjà meurtrie. Avachie dans l’unique pièce qui lui était accessible, le garçon ne pouvait connaître la solitude qui le martyrise chaque jour. La seule présence qui lui incombe véritablement était sa mère, tout aussi marqué par la froideur de son mari, à la différence de son héritier, les pleurs venaient accompagner son désarroi alors qu’elle prenait entre ses bras ce qu’elle aurait voulu voir grandir.

    « Pardonne-moi, Shamasis… »

    Le quinzième anniversaire du garçon s’apprêtait à arriver. Son corps n’était à présent que malédiction alors que les gravures arpentaient chaque parcelle de peau. La nourricière était, quant à elle, en proie à se laisser absorber par les faucheuses tandis que le géniteur commençaient à perdre la raison. Non pas par plaisir, mais par anxiété. Le commerce dont il était si fier ne donnait plus le revenu voulu et bientôt, il devrait l’abandonner entièrement. L’idée de vendre sa femme lui était tout à fait acceptable mais son état ne lui permettait point cela. Le cas de Shamasis était tout autre et bientôt, on le vit vêtu comme un noble citoyen, prêt à arpenter les rues de la ville. Les yeux du garçon ne supportèrent bientôt plus l’éclat de l’astre journalier, qu’il n’avait guère voire jamais côtoyé. Il découvrit le monde extérieur, dont il ignorait tous les aspects. Aux yeux du monde, il n’était qu’un animal fragile.
    Les marches d’un temple accueillirent les pas enfantins ainsi que ceux de l’homme sur le point d’abandonner son héritage sanguin. Les yeux dorés et pourtant vides vinrent scruter les hommes et femmes reflétant l’autorité de la population. Quelques paroles suffirent et le garçon offrit sa main fébrile à l’une des femmes présentes, signant ainsi son contrat d’esclave. Shamasis se surprit alors : une sensation inconnue s’empara de son cœur. Serrant le tissu sur sa poitrine, son regard n’exprimait cependant rien et bientôt, il commença sa marche lente vers le grand édifice.

    « SHAMASIS ! »

    Cette voix. Elle lui était si familière qu’il ne pouvait l’ignorer. Le regard détourné vers les marches, il la vit : cette mère qui essaya de le rassurer et de le réconforter malgré la situation chaotique de son enfance. Elle n’arrêtait pas d’hurler tandis que son mari cherchait à la faire taire et d’arrêter sa course avec courtoisie, ne voulant entacher son image. Shamasis l’a scrutait. D’abord son visage, puis son regard et enfin son âme. Il y vit une simple lueur, très faible, sur le point de s’éteindre à jamais. Cette poussière d’espoir transporta l’esprit du garçonnet qui, de nouveau, ne comprit nullement cette sensation qu’était la tristesse. Pourtant, il ne put stopper son corps qui cherchait de la main à rejoindre celle de sa mère. Il a fallu ce changement majeur pour que Shamasis prête pour la fois un tel geste envers sa mère.
    . : ¤ : . : § : . : ¤ : .

    Le miroir du passé fut bientôt dissipé par les vagues des mains enfantines, cherchant la fraîcheur de la fontaine. Inexpressif, l’homme reprit sa marche précédemment interrompu. Escaliers, ruelles étroites, grandes allées, ce cheminement le menèrent devant le bâtiment apportant la sagesse et la science à ceux qui le désirent. L’intérieur, d’abord lumineux, le ramena vers une obscurité lorsqu’il arpenta les couloirs poussiéreux du savoir du monde. Un doigt tendu, il parcourt les écrits afin de trouver son intérêt du jour mais son passé le rattrapa lorsque son index se stoppa sur le parchemin qui le mena vers la connaissance.
    . : ¤ : . : § : . : ¤ : .


    Peu de temps s’écoulèrent depuis son adoption forcée. Rapidement, Shamasis fut assigné à sa tâche première : veiller sur le bien-être et l’éducation d’une jeune fille dont la grâce ouvrirait un nouveau chemin au garçon. Les présentations furent courtes : la prêtresse Aube-Grise informa Duzumi, la nouvelle dirigeante de vie de Shamasis, de l’assignation en tant qu’esclave de ce dernier. Rien de plus, rien de moins. Aucune mélodie ne fut échangée, juste des iris colorés se reflétant l’une dans l’autre. Cependant, les ondes ondulantes du regard de la demoiselle commencèrent à éveiller une flamme dans le corps meurtri.
    Shamasis fit de son mieux pour apporter les besoins à sa nouvelle maîtresse. Il participa également à certaines activités de la demeure divine pour son propre bien-être. Petit à petit, il découvrit les facettes d’une vraie vie. Par instants, il resta immobile, dans un coin, scrutant chaque acte, chaque lèvre mouvante, pour y desceller les origines du comportement humain. Il en fit de même dans l’ombre de sa demoiselle, cherchant à y percevoir chaque facette qui l’aiderait dans son quotidien. Non… après réflexion, c’est simplement cette démangeaison au fond de lui qui le força à garder un œil sur elle, devenant pour lui le Corbeau. Les jours passaient et Shamasis ne
    comprenait toujours point les sensations de son corps lorsqu’il se trouvait en compagnie de sa  maîtresse. Laissant cela sur le compte de son nouveau statut, il préféra délaisser son interrogation. Pour un temps.

    Ce temps libre. Une ville. Shamasis cherchait toujours plus à comprendre les aspects humains. Appelé par la populace, il voguait dans les rues, observant faciès, actes, et paroles. Marchands, diplomates, scientifiques, les danseurs restaient l’incompréhension de cette journée. Analyses et hypothèses accompagnèrent le chemin du retour, jusqu’à l’interruption soudaine dans les jambes d’un homme de science. L’excuse fut exprimée, l’acte fut pardonné avec un sourire, le regard fut détourné vers cette bâtisse d’importance. Shamasis ne délaissait aucune gravure sur la façade tandis que l’homme, précédemment coupé dans sa conversation, découvrit l’intérêt du garçon. « La Maison de Sagesse ». C’est ainsi qu’il nommait le lieu de connaissance. Invité par l’homme, Shamasis apprit une nouvelle part de son humanité : la curiosité. Son pas n’était plus aussi lent, et montrait son investissement. Nombreuses furent les colonnes soutenant la bâtisse mais elles étaient insignifiantes face aux innombrables parchemins qui recouvraient chaque étagère de la salle des livres. Le garçon ne savait plus où déposer le regard, happé par chaque recoin. L’interrogation sur leur contenu s’échappa sur ces lèvres qui obtint une réponse de son hôte ainsi qu’une proposition d’apprentissage qu’il ne délaissa nullement. Commença alors la lecture de la langue de l’aklo dont il ignorait l’alphabet, puis vint le kigal avant que le garçon ne recherche la connaissance. Astronomie, architecture, histoire des peuples, commerce ou simple livres religieux, Shamasis ne limitait nullement sa soif d’apprendre du monde dont il méconnaissait tout il y a encore quelques cycles. Quelques déplacements du soleil par jour, le garçon obtint l’autorisation de sa dirigeante de se rendre dans le bâtiment pour développer son humanité. Cette culture, il l’absorba afin de la transmettre à Duzumi et, parole après parole, les deux personnes forgèrent bien plus qu’un lien maître esclave. Shamasis respectait Duzumi pour sa vaillance mais également pour l’enseignement des émotions qui rendirent une part d’humanité au garçon ou plutôt au jeune homme car avec le quotidien des tâches physiques du temple, Shamasis transforma son allure svelte par une silhouette digne d’un homme.


    La vingt-troisième année se déroule et l’esclave découvre sa maîtresse sous un nouvel aspect : les traditions ne peuvent être dérogées et il est temps pour elle de choisir celui qui partagera sa Nuit Voilée. Le jeune homme ne connaissait de cette soirée que les écrits des livres qui osaient en parler. Il fit donc de son mieux afin de préparer les rencontres avec les prétendants. Il fut présent, dans l’ombre des colonnes, à observer celui qui savourerait le temps d’une nuit celle qu’il élève au rang de souveraine. Un à un, ils se virent refuser. Un à un, Shamasis priait pour qu’aucun ne soit choisi, développant alors un sentiment nouveau : la jalousie. Finalement, Irkal Arpente-en-Silence, un ami de chasse de Duzumi, fut désigné comme le prétendant, offrant au jeune homme un fardeau sur son cœur. Le soulagement le parcourra peu de temps après à l’annonce du refus de Duzumi, mal à l’aise face à ce moment avec Irkhal.
    La joie et le réconfort firent ensuite leur entrée, malgré un simple visage au léger sourire surpris, lorsque sa maîtresse lui proposa la place pour cette nuit de passage. Honoré, dans un grand respect, Shamasis accepta après s’être assuré que le regret ne s’installerait point entre eux. Shamasis devint Flegme-de-l’Âme tandis que Duzumi obtint Gardien-du-Seuil.

    Malheureusement, les années de découverte et de compréhension s’effacent à mesure que la jalousie au cœur du temple ne grandit envers Duzumi. Le temps lui manque et Shamasis se retrouve dans les ombres du bâtiment, comme une simple personne. Chaque jour, un coup d’œil masqué sur sa maîtresse pour s’assurer de sa sécurité. Chaque jour, une recherche parmi les ouvrages afin de trouver une issue pour la sortir de cette cage construite pour la restreindre. Chaque jour, une peur s’accroît tandis que Shamasis est au chevet de l’équin blessé par les rumeurs de la violence de sa propriétaire. L’animal, couché dans sa paille, offrit un spectacle dont le jeune homme ne savait guère interpréter ce sentiment nouveau qu’est la haine. Son esprit, bien que calme, offrait les directives à venir : la poussière des étagères de la Maison de Sagesse n’avait plus de mystère. Bien que labyrinthique pour les inconnus, Shamasis voguait pour gagner la rangée de connaissance qui lui convenait. Stratégie de guerre, médecine par les plantes, comprenant les herbes toxiques, ou encore l’art des manipulations, il se plongea des nuits entières dans ces nouvelles études avant de ne point perdre de temps à entamer la pratique afin de corrompre et effrayer ceux dans le regard sur Duzumi étaiten bien trop venimeux.

    Malgré ses actes, le jeune homme de vingt-six années observa avec calme l’évolution de sa maîtresse qui, au-delà de sa gentillesse à son égard, devint forte et menaçante pour son entourage. Délaissant sa jument à son esclave, Duzumi s’investit dans sa démarche de prêtresse, quitte à délaisser derrière elle. Shamasis en fit partie, bien que les nombreuses balades et moments d’intimité lui apportent assez de contact et d’attention. De plus, la simple ombre qu’il est devenu lui suffisait : son regard perçant ses adversaires, ses paroles transperçant l’âme ou encore ses gestes ordonnant ses actes, Shamasis désirait Duzumi et lui vouait une allégeance totale, au point de se tâcher les mains à sa place.

    Aube-Grise. Elle était la femme qui présenta Shamasis à Duzumi lors de son arrivée. Elle semblait soutenir sa maîtresse et pourtant, les contradictions de visions provoquèrent une rébellion. Shamasis fut témoin des actes qui causèrent du tort à sa dirigeante. Aube-Grise, bien qu’en fuite, fut retrouvé avant d’être entièrement exilé du temple. Cet acte de générosité était bien trop faible et l’homme savait que cette histoire ne se terminerait point ici. Shamasis fit marcher le réseau
    naturel de la populace afin de retrouver la prêtresse. Nombreuses furent les haines envers Duzumi ; nombreuses furent les prières pour qu’elle trouve un sommeil éternel mais unique fut le repas de la femme qui succomba aux bribes de poisons déposées avec discrétion. La menace n’était plus et l’esclave s’en retourna à son foyer et ses occupations.

    Trentaine années. Les actes ténébreux de l’esclave continuèrent pour porter sur le grand jour : Duzumi devint la nouvelle haute prêtresse, grande dirigeante du temple de Gula. En ce jour, Shamasis offrit un sourire, le premier de sa vie tandis que des rumeurs circulent sur sa personne, plaignant qu’il est la faucheuse personnelle de la Haute prêtresse. Soupçons infondés, l’esclave n’y fit guère attention mais souhaita tout de même stopper ses manipulations pour un temps et se concentra sur le bien-être et les besoins de Duzumi.
    . : ¤ : . : § : . : ¤ : .

    La nuit avait apporté le silence dans les rues ainsi que dans la Maison. Les souvenirs effacés, il était temps de déposer la connaissance afin de s’adonner aux tâches de la soirée. Descendant les marches, Shamasis scruta les étoiles durant son trajet, cherchant à y trouver une parole des divinités ou simplement, un repos de l’âme avant de devoir retourner dans l’antre des méfaits et des rumeurs…
    Et Vous ?
    Arsia, 26 ans

    Personnage sur l'avatar : Solomon de Fate/Grand order
    Comment avez-vous découvert le forum ? Merci Asmra! Laughing
    Un petit mot doux ? Que je t'aime ?


    Dernière édition par Shamasis Flegme-de-l'Âme le Sam 30 Juin - 12:01, édité 13 fois



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 31
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Jeu 14 Juin - 14:08
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    Bienvenue officiellement par ici Shamasis ! Hâte d'en savoir plus sur ce petit personnage et n'hésite pas si tu as des questions ! <3



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 863
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Prêtre
    Prêtre
    Dumuzi Gardien-du-Seuil - le Jeu 14 Juin - 14:46
    http://kurkigal.forumactif.com/t317-dumuzi-guide-guette-et-punit#2812
    Ouiiiiii Laughing



    Avatar graphé par Surya ! Merci Laughing
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t317-dumuzi-guide-guette-et-punit#2812
    avatar
    Date d'inscription : 04/06/2018
    Messages : 56
    Age du perso : 27 ans
    Métier : Haute Prêtresse de Gula
    Thème : Seven Devils
    DC : Asma Aimée-du-Sang



    Peuple
    Peuple
    Votava Rêve-en-Silence - le Mer 27 Juin - 10:11
    http://kurkigal.forumactif.com/t371-votava-je-suis-assise-sur-votre-honneur-et-vos-valeurs-que-je-meprise#2926 http://kurkigal.forumactif.com/t382-votava-les-amis-des-mes-amis-sont-toujours-des-cons#2988
    Coucou Shamasis, je passe sur ta fiche comme elle n'est pas finie depuis deux semaines, délai du forum. As-tu besoin d'un rallongement du délai ? N'hésite pas à me le dire. Wink


    I sacrifice, sacrifice like a soldier. Cry on my shoulder, hold you from harm. I sacrifice, for the joys of tomorrow ; end of your sorrow, safe in my arms. Let me carry the light and I'll fight for your right when I lead you through the night. ▵ endlesslove.
    Cry on my shoulder, hold you from harm, safe in my arms. ▵
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t371-votava-je-suis-assise-sur-votre-honneur-et-vos-valeurs-que-je-meprise#2926 http://kurkigal.forumactif.com/t382-votava-les-amis-des-mes-amis-sont-toujours-des-cons#2988
    avatar
    Date d'inscription : 15/05/2018
    Messages : 174
    Age du perso : 25 ans
    Métier : Prostituée sacrée.
    Thème : Serpents garden ♫
    DC : Amra Murmure-à-l'Océan, Shamhat Aime-les-Lois.



    Esclave
    Esclave
    Shamasis Flegme-de-l'Âme - le Ven 29 Juin - 11:23
    http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    Je suis vraiment désolé *s'incline*. Comme je l'ai dit sur le discord, mes journées sont trop courtes et le temps me manque. Je suis actuellement sur la fin de mon histoire et j'entame direct le reste de la fiche. Cela devrait être fini pour ce week-end normalement donc je veux bien ces quelques jours en plus.

    Encore désolé ^^"



    Mon histoire est mon enveloppe charnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t356-shamasis-l-ame-en-peine-et-dechiree http://kurkigal.forumactif.com/t398-shamasis-esclave-parmi-les-protecteurs
    avatar
    Date d'inscription : 10/06/2018
    Messages : 31
    Age du perso : 30 ans
    Métier : Esclave
    Thème : The Ancient Magus' Bride



    Peuple
    Peuple
    Votava Rêve-en-Silence - le Ven 29 Juin - 12:10
    http://kurkigal.forumactif.com/t371-votava-je-suis-assise-sur-votre-honneur-et-vos-valeurs-que-je-meprise#2926 http://kurkigal.forumactif.com/t382-votava-les-amis-des-mes-amis-sont-toujours-des-cons#2988
    Ne t'inquiète pas et ne t'excuse pas, l'irl passe en premier ! Courage pour tout ça. Je te donne deux petites semaines de plus pour finir ta fiche tranquillement, n'hésite pas à me mp si tu as le moindre problème. =)


    I sacrifice, sacrifice like a soldier. Cry on my shoulder, hold you from harm. I sacrifice, for the joys of tomorrow ; end of your sorrow, safe in my arms. Let me carry the light and I'll fight for your right when I lead you through the night. ▵ endlesslove.
    Cry on my shoulder, hold you from harm, safe in my arms. ▵
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t371-votava-je-suis-assise-sur-votre-honneur-et-vos-valeurs-que-je-meprise#2926 http://kurkigal.forumactif.com/t382-votava-les-amis-des-mes-amis-sont-toujours-des-cons#2988
    avatar
    Date d'inscription : 15/05/2018
    Messages : 174
    Age du perso : 25 ans
    Métier : Prostituée sacrée.
    Thème : Serpents garden ♫
    DC : Amra Murmure-à-l'Océan, Shamhat Aime-les-Lois.



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Sam 30 Juin - 13:51
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Félicitations !
    Te voilà validé(e) mon poussin !
    Maintenant que tu as passé la première étape du forum, je t'invite à venir recenser ton avatar sur ce topic histoire que personne ne te pique ta tronche, faire ton petit journal ici même en suivant le modèle et si tu cherches du rp, tu peux poster une demande par ici ! Ceci étant dit, amuse-toi bien sur le forum ! Laughing



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 863
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Contenu sponsorisé - 



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum