AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  

  • Prêtre
    Prêtre
    Dumuzi Gardien-du-Seuil - le Mar 5 Juin - 14:45
    http://kurkigal.forumactif.com/t317-dumuzi-guide-guette-et-punit#2812
    Gardien-du-Seuil du clan de la Lune
    La vie est un combat permanent.
    "Soyez le bienvenu dans le temple de Gula, je me nomme Dumuzi, Gardien-du-Seuil."
    C'est une jeune femme des plus austères qui se présente à vous. Elle est âgée de 27 ans, Kigallu d'origine et office parmi les prêtres, puisqu'il ne s'agit que de la Haute prêtresse de Gula Terre-Mère-Humide. Elle ne vous le dira pas, mais il semblerait qu'elle soit dans une union libre et elle serait sans l'ombre d'un doute demisexuelle, c'est-à-dire qu'elle n'éprouve pas de désir sans être fortement liée à la personne. Elle est aussi de genre Ninlil Shu'aru.


    Caractère


    C'est une belle âme, sans doute trop innocente pour ce monde et douée d'une trop bonne volonté. Aujourd'hui, elle s'est repentie. Les amis d'hier ne sont plus, balayés par les soucis du présent ou rongés par la colère, la tristesse ou l'envie. Certains même sont morts de la bêtise des hommes. Elle, elle tient bon sans s'en donner le choix. A présent, elle s'interdit de regarder en arrière au risque de s'y perdre.

    Elle n'est pas plus insensible qu'un autre. Au grand contraire : ses premières années de vie jusqu'à son adolescence ont été des cadeaux qu'elle regrettera éternellement, qui lui ont offert la bonté et la douceur des cœurs. Elle a encore du mal à croire que celui qui a tant partagé avec elle, aujourd'hui l'exècre du plus profond de son âme. Mais cela l'encourage à chérir le meilleur des gens...et à oublier ou à punir le reste.

    Cependant Dumuzi a encore bien du mal à asseoir son autorité. Même à son rang, elle ne sait toujours pas comment cela fonctionne et ses doutes lui font craindre chacune de ses décisions. La belle est pudique. Elle a compris que l'humain est tout sauf honnête et qu'ainsi elle ne peut se dévoiler à personne. Shamasis, lui, n'est pas un humain à ses yeux mais un être bien supérieur.

    On l'accuse d’hypocrisie et de favoritisme. On pourrait l'accuser de tous les maux tant que cela la ferait chuter. Pourtant, elle loge tout le monde à la même enseigne et n'en veut à personne si ce n'est à tous autant qu'à elle-même. Elle souhaiterait seulement que cette ambiance destructrice cesse au plus vite et que le culte de Gula, son devoir principal, redevienne le centre de son univers.

    Tous reconnaisse son travail et sa capacité au sacrifice. Bien peu sont capables d'autant d'abnégation et bien peu encore à accorder tant d'importance au temple. Pour Dumuzi, il est tout : son passé, son présent et son avenir. Parfois, il lui arrive d'espérer un peu d'écoute ... Puis, elle se souvient que la folie rédige tout en ces lieux et que la main tendue d'aujourd'hui pourrait créer les problèmes de demain. Alors, elle aspire à la force.

    Mais elle est aussi extrêmement fatiguée. Cynique, redoutable de froideur, c'est une louve blessée qui mord quiconque voudrait la soigner. Elle parvient encore à trouver un peu de bonheur en Shamasis et parmi les Oursonnes, même si certains sont des teignes et que d'autres encore sont déjà acquises à d'autres causes qu'elle ne cautionne pas. Cependant cela ne suffit pas. Dumuzi est persuadée qu'elle s'éteindra bientôt si rien ne change...

    Physique


    Au premier abord, Dumuzi ne semble pas particulièrement attirant. On pourrait même le trouver angoissant. Le fait qu'il soit vêtu des pieds à la tête dans des couleurs sombres pour se protéger des regards et du soleil, qu'il va nu de tout bijou, sa démarche boitillante, sa longue silhouette d'un mètre quatre-vingt et ses lèvres pincées, en font un personnage drapé dans une austérité des plus sinistres et que personne n'a envie de l'approcher.

    Pourtant, sa capuche cache une bouille d'ange impressionnante de pureté où brillent deux topaze bleues et innocentes dans leur écrin de fatigue. Il est véritablement beau, béni sans doute par la Terre-Mère-Humide Gula qui le fit selon son goût. Cet homme est un enfant en quête de liberté, cela se voit dans ses rires et ses sourires, et sa peau porcelaine et ses dents blanches attrapent la lumière. Il est juste dommage de ne pas les voir plus souvent. Car Dumuzi est éreinté et plus que la joie, ce sont la tristesse et le dégoût qui se peignent sur ses traits juvéniles.

    Ses cheveux comme autant de fils de soie coulent librement sur ses épaules et ondulent au vent. Ils sont blancs, révélant un albinisme qui le contraint à protéger ses yeux et sa peau des rayons du soleil et ses os de tous les chocs possibles. Il n'est pas exclu qu'il devienne aveugle dans quelques années tant sa vue se détériore rapidement. Cet handicape le prive aujourd'hui de tirer à l'arc, un art dans lequel il excellait. Sa silhouette est frêle, sa musculature dort depuis bien trop longtemps et il se plaint parfois de son ventre et de son dos.

    Pourtant, il est là, debout et impassible. Rien ne semble l'ébranler.

    Mon Histoire


    Un sourire moqueur. Un index tendu. La surprise puis l'embarras dans les yeux d'une fillette.
    La vérité nue.

    Le soleil brillait si fort ce jour-là que sa chaleur accablait les âmes même en sous-bois. Dumuzi sentait ses puissants rayons comme autant de coups traverser les feuillages et blesser ses yeux et sa peau claire. Mais la douleur physique était bien le cadet de ses soucis face à la honte qu'elle éprouvait alors et qui la mystifiait. Au bord de l'eau, face aux oursonnes qui avaient cessé de jouer, face à leurs seins naissants, à leurs sexes glabres qui ne ressemblaient pas au sien, à leurs rires, à leurs silences, à leurs plaisirs de repérer un intrus, Dumuzi se sentit comme un monstre.

    *

    D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, Dumuzi a toujours appartenu au temple de Gula. Pourtant, la vérité est tout autre. En effet, issu d'une famille tombée en disgrâce du clan de la Lune, l'enfant est abandonné alors qu'il n'a pas cinq ans. Son père avait fui bien avant cela, lassé par les souffrances physiques et morales de sa femme, devenue prostituée, et de son fils dont on ne sait rien. Rongée par la honte et par la fatigue, la mère ne trouve pas le courage d'élever son enfant mais a tout juste assez de force pour le confier à la mère Gula dans une prière par une nuit de Larmes du mois loué aux Inannas. On raconte que par compassion, la déesse l'adopte immédiatement et en fait son chouchou.

    Ses premiers jours au sein du culte sont difficiles. Dumuzi reste inconsolable et passe tout son temps effrayé, dans les jambes de Ninshun alors aspirante prêtresse qui est la première personne à lui prêter un peu d'attention. Un matin, par maladresse, la jeune fille perd une amphore pleine d'eau sur la tête de son nouveau protégé. Ce coup du sort a au moins le mérite de faire oublier à Dumuzi les épisodes sinistres de sa prime enfance.

    Rapidement, Dumuzi est adoptée par l'intégralité du temple. Il est l'attraction des prêtres et des prêtresses et ses jeunes oreilles recueillent les secrets de chacun sans en faire quoique ce soit. Attirés par sa triste histoire, on profite de sa candeur pour se confier sur des choses terribles qu'elle oublie le jour suivant. Pour service rendu, elle est couverte de compliments, de présents et de prières pour sa bonne croissance.

    A sept ans, Dumuzi est éduquée parmi les Oursonnes. Elles passent plusieurs jours dans les bois où de jeunes prêtres s'assurent qu'elles vont bien à certaines heures de la journée et de la nuit. Toutes les jeunes filles ont son âge mais viennent d'origines très différentes. Pourtant, elles s'entendent plutôt bien...en apparence. Lorsque vient l'heure du bain, Dumuzi est moquée. Elle se trouve monstrueuse. Elle n'est pas formée comme les autres, c'est évident. Rapidement, elle se renferme et ne montre plus jamais sa peau claire aux autres Louves. Le regard des autres sur elle a changé, elle le sait. Au-delà de cela, on ne fait pas grand cas de son sexe. Dumuzi est intégrée parmi les autres et on s'inquiète plutôt de son isolement. Lorsque l'on en connait la cause, on n'écoute pas davantage ses craintes et on la pousse à se mélanger aux autres. Elle continue son petit chemin en s'initiant au combat, à la chasse, aux lettres et aux mathématiques.

    Parallèlement, Dumuzi se passionne pour les chevaux. Elle devient une jeune cavalière d'exception et se débrouille à la lance et au tir-à-l'arc. Elle apporte de nombreuses offrandes à Gula pour la remercier de lui avoir fourni un toit à elle, qui n'a aucun souvenirs de ses petites années mais qui devine qu'elles n'étaient pas glorieuses.

    A onze ans, elle perd partiellement la motricité de sa jambe gauche suite à une mauvaise chute de cheval. Si elle boitera toute sa vie et sera dans l'incapacité de courir ou de sauter, elle ne cesse pourtant de monter et de lancer sa monture au triple galop dans les plaines. Devenue prêtresse enfin, Ninshun Aube-Grise lui accorde moins de temps et l'esclave Shamasis prend sa suite dans son éducation et son bien-être.

    Elle fait également la rencontre d'Irkal Arpente-en-Silence au détour d'une chasse. Il invite son cortège à se joindre à eux et ils partagent le gibier. Irkal s'intéresse à Dumuzi, cet enfant que les prêtresses admirent pour son habilité à l'arc mais trop intimidée pour lui parler d'elle-même. Ils finissent pourtant par trouver des intérêts communs.

    La Haute-Prêtresse Sadira Rêve-en-Paix lui offre Naghmeh, une jolie pouliche alezan qui grandit avec elle pour l'encourager dans la poursuite de ses efforts.

    Vient le moment pour Dumuzi de songer à sa Nuit Voilée. Pourtant, elle ne choisit personne parmi les danseurs et les danseuses et se retire en pleurs. Affreusement angoissée par ce rite, elle réitère ce manège jusqu'à ce que le prince Irkal Arpente-en-Silence la rassure enfin par lettre en se proposant pour la passer avec elle. Ils finissent cependant par se refuser tout deux à l'autre, l'une trop mal à l'aise de ne pas représenter plus qu'une bonne amie pour Irkal et l'autre trop embarrassé. Un peu plus tard, elle repense à ses paroles et il lui paraît évident qu'elle passerait sa Nuit Voilée avec Shamasis qui l'a toujours secondée en tout et qui s'est ouvert aux autres peu à peu en son contact. Avec lui, elle est assez apaisée pour que la cérémonie se passe au mieux et ils reçoivent tout deux leurs honorifiques. Pour lui "Flegme-de-l'Âme" et pour elle, "Gardien-du-Seuil". Dumuzi a alors dix-neuf ans et devient prêtresse.

    Rapidement, elle se rend compte que le temple baigne dans la jalousie, la rancoeur et les racontars et que cela la ralentit considérablement dans ses tâches. Elle comprend mieux les secrets qu'elle a reçu petite mais décide de ne jamais les trahir. Consacrer son temps aux réfugiées, aux Oursonnes et à Naghmeh lui fait du bien alors qu'elle songe qu'elle n'est peut-être pas à sa place au temple. Mais le temple est sa famille et son horizon. Malheureusement, les problèmes font qu'elle a de moins en moins de temps à dédier à Shamasis Flegme-de-l'Âme. Celui-ci finit par lui manquer affreusement.

    Dumuzi Gardien-du-Seuil est devenue une femme consciencieuse, toute prête à se donner à ses responsabilités. Se garder loin du monde des adultes le temps de se préparer à sa Nuit Voilée a fait d'elle quelqu'un de posé alors que beaucoup de monde est déjà atteint par ce qui se joue sous ses yeux. Elle est aussi l'une des prêtresses que l'on connaît le mieux alors on la pressent pour devenir prêtresse supérieure. Dès lors, des âmes jalouses blessent sa monture à la faveur de son sommeil et font courir le bruit qu'elle est une femme violente et imprévisible. Dès lors, Dumuzi se bat pour obtenir sa place et y parvient à vingt-deux ans.

    Cependant, ses proches la trouvent changée. Certains extérieurs au temple se défont définitivement d'elle ou ne répondent qu'un lourd silence à ses déboires; qu'elle fait taire finalement. Elle n'est plus ouverte et se méfie de tout. Elle sait que parmi les prêtres et les prêtresses germent les graines de la sédition et que cela a tout un fond de manipulation. Une manipulation qui pourrait très bien se répercuter sur Shamasis Flegme-de-l'Âme et Naghmeh et elle n'a aucune envie de les perdre. Cependant, elle est aussi soulagée du nombre des prêtres supérieurs bien moindre que ses anciens adversaires et d'avoir enfin obtenu un pouvoir sur son sort et celui de son temple.

    D'alliés en ennemis, d'ennemis en alliés, les liens et les volontés sont troubles, la compétition est rude. On annonce là des scarifications, on se moque des autres. Une prêtresse s'est suicidée. A force de blessures et de déceptions, à forces d'efforts boudés ou critiqués, Dumuzi perd peu à peu un recul salvateur et l'envie de faire de nouvelles rencontres lui passe. Elle rêve de tuer, elle rêve de tuerie sans comprendre d'où ces image lui viennent. Ses nuits sont indispensables et irrésistibles, lui apportent le réconfort de la tranquillité du corps, mais lui dépeignent des scènes terribles qu'elle ne saurait désirer. Ainsi, elle ne connaît nul repos autres que les longues discussion avec sa mère, les moments heureux au confins de l'écroulement avec Shamasis et les regards admiratifs des Oursonnes sur elle. Pourtant elle sait que chacune d'entre elles viendraient à lui cracher dessus plus tard, lorsqu'elle serait adulte et qu'elle baignerait dans cette piscine de fiel.

    Elle confie Naghmeh à Shamasis avec beaucoup de regrets mais la certitude qu'elle sera choyée et se remet au travail, les sourcils continuellement froncés de soucis et de colère. Heureusement, sa mère est revenue à elle un matin. Elle n'était plus qu'un fantôme, mais elle était vivante. Si Dumuzi eut du mal à s'ouvrir à elle, choquée par sa soudaine apparition et ne l'accueillant qu'en tant que prêtresse supérieure, sa mère se révèle la plus sûre de ses confidentes. Aube-Grise aussi se montre tout à coup intéressée par Gardien-du-Seuil, qui attend de la cerner pour agir à son profit ou à son encontre. Finalement, la discussion d'Aube-Grise n'étant pas en phase avec ses valeurs morales et elle n'agit pas en sa faveur. Aube-Grise prend cela comme une trahison.

    Déjà rongée par l'ambiance du temple, elle en vient à la rébellion avec d'autres prêtresses. Elle rase les cheveux de la mère de Gardien-du-Seuil, saccage les appartements des Oursonnes, volent des chevaux et disparaît. Dumuzi joue de son autorité pour l'arrêter, la juger et la bannit tout à fait du temple. Aube-Grise est contrainte à l'exil. Parallèlement, Dumuzi tente tant bien que mal d'améliorer sa vigilance et punit plusieurs actes de mutinerie ou de malveillance tout en cherchant à protéger ses proches.

    Le coup de grâce surgit de sa mère qui, jalouse et fragile, volent les affaires des autres réfugiées et des prêtresses. Prétextant la folie, Dumuzi l'enferme dans les gêoles de Gula et ne dort plus, ni ne se nourrit. Alors très fatiguée, elle seconde Sadira Rêve-en-Paix sous ses ordres. Elle reprend un peu du poil de la bête car la cheffe du culte compte sur elle mais comprend lorsque celle-ci lui annonce prendre sa retraite. Dumuzi Gardien-du-Seuil devient alors haute-prêtresse de Gula, une louve dans un panier de crabes à vingt-six ans.

    Et Vous ?
    Miam-Pépin (Asma Aimée-du-Sang), 24 ans

    Personnage sur l'avatar : Griffith de Berserk
    Comment avez-vous découvert le forum ? Grâce à Amra, merci encore ! Laughing
    Un petit mot doux ? Doux !


    Dernière édition par Dumuzi Gardien-du-Seuil le Jeu 14 Juin - 15:43, édité 50 fois
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t317-dumuzi-guide-guette-et-punit#2812
    avatar
    Date d'inscription : 04/06/2018
    Messages : 58
    Age du perso : 27 ans
    Métier : Haute Prêtresse de Gula
    Thème : Seven Devils
    DC : Asma Aimée-du-Sang



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Mar 5 Juin - 16:21
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    Mais de rien, merci encore à toi d'être venue et d'y revenir ! Ton personnage m'intrigue un max, hâte d'en savoir plus et n'hésite pas si tu as des questions ! J'adore voir ton choix d'avatar en ninlil shu'aru ! <3



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 878
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Jeu 14 Juin - 14:03
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Félicitations !
    Te voilà validé(e) mon poussin !
    Maintenant que tu as passé la première étape du forum, je t'invite à venir recenser ton avatar sur ce topic histoire que personne ne te pique ta tronche, faire ton petit journal ici même en suivant le modèle et si tu cherches du rp, tu peux poster une demande par ici ! Ceci étant dit, amuse-toi bien sur le forum ! Laughing


    PS : si tu pouvais également me fournir une petite description et une petite icon pour ce topic-là : Les Hauts-Prêtres et les Prêtres Supérieurs , tu serais un amour !<3



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 878
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Contenu sponsorisé - 



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum