AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Derniers sujets

    Nomade
    Nomade
    Tuli - le Mar 29 Mai - 1:03
    http://kurkigal.forumactif.com/t200-tuli-fini http://kurkigal.forumactif.com/t203-le-journal-de-tuli
    Visiblement l'information de la présence d'une chamane Tunguzs avait un peu fuité à Shurug, pas énormément, mais assez pour que Tuli ai eu deux visites d'inconnu, venu jusqu'à la maison de son amie Izie où elle squattait. Des demandes pour pouvoir parler à un défunt et heureusement les choses furent sincère, le besoin de dire au revoir ou de se justifier de quelques choses. Tuli avait donc acceptée deux rîtes de communion avec les esprits pour apporter un peu de réconfort à ces deux ''clients''. Tout deux avaient tenu à payer et Izie n'avait pas voulu prendre l'argent que la chamane avait gagnée et qu'elle voulait lui donner. La petite aux yeux bleue n'aimait pas trop le principe de rendre ce genre de service contre de l'argent, mais le fait est que maintenant elle en avait.

    Que faire donc avec ces shekels ? Grande question. Tuli avait été heureuse de voir qu'elle pouvait trouver et acheter les herbes dont elle avait besoin et d'autres choses nécessaires à son devoir, c'était pratique de ne pas avoir à aller cueillir ou chasser pour cela en fait. C'était même assez étrange, voir inquiétant de constater que ça l'arrangeait. Elle avait toujours du mal avec cette monnaie, elle qui avait l'habitude de troquer exclusivement, mais les shekels lui permettait de ne pas avoir à ce trimballer avec des tonnes de marchandises.

    C'est Izie qui lui parla des thermes, un endroit où Tuli pourrait dépenser son argent pour un peu de douceur. La Tunguzs ne voyait pas réellement l'intérêt d'aller se ''cuir'' dans un bain, mais son amie lui affirma que le bien-être reçu était épatant. Pour une tunguzs marquée par la vie et surtout qui ne prenait pas soin de son apparence, ou pas plus que cela, c'était quelque chose d'étrange, mais elle était à Shurug aussi pour découvrir après tout.

    Ainsi donc la jeune femme partit en quête de ces ''Thermes'' dont son amie lui avait parlé. Elle préféra partir assez tôt le matin, étant pratiquement sûre de se perdre à un moment donné. Et bien entendu cela ne manqua pas, ce fut assez compliqué de se retrouver au quartier résidentiel et surtout de trouver les thermes sans vomir. Oui en voyant ce quartier magnifique ou vivait des gens aisés, elle ne pouvait s'empêcher de penser au quartier pauvre de son amie. Bon en vrai elle arrivait à comprendre cela, elle ne jugerait pas, elle venait d'un village infiniment plus petit, donc il était normal de ne pas y voir de différence aussi prononcé qu'à Shurug. N'est-ce pas ?

    Heureusement une bonne âme lui indiqua donc le chemin jusqu'au thermes. Elle fût heureuse de voir que toutes les classes pouvaient s'y retrouver, même si les plus pauvres devaient visiblement se contenter des bains ''publics''. C'est donc à ça que les shekels allaient servir, à avoir un peu plus de tranquillité dans des bacs plus individuel, sans l'être totalement.

    Elle profita d'être ici pour défaire ses dreadlocks, laissant ses longs cheveux bruns libres pour une fois. Une fois défait, sa chevelure lui tombait jusqu'au cheville. Elle s'équipa d'une serviette, sans s'en recouvrir, la nudité ne la dérangeant pas du tout, pour alors se diriger vers un bain plus individuel, même si elle savait que n'importe qui pourrait la rejoindre. Mais ce ne serait pas plus mal. Elle posa sa serviette dans un coin, elle pénétra dans l'eau. C'était chaud, agréable, ses muscles se détendaient tous seul, c'était presque étrange. Mais elle se laissait faire, fermant les yeux, soupirant de plaisir sous l'effet de la chaleur et des vapeurs d'eau. Elle s'immergea totalement, avant de se mettre en position de planche pour flotter à la surface, tranquillement, ses cheveux formant une sorte de... quelques choses flottant autour d'elle. C'était tellement relaxant.




    Tuli parle ainsi en Aklo
    Tuli parle ainsi en Tangut
    Tuli parle ainsi en Kigal (non parlé pour le moment)

    Kit par Zihya/Oyun, ma sista est trop une artiiiiiiiste <3
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t200-tuli-fini http://kurkigal.forumactif.com/t203-le-journal-de-tuli
    avatar
    Date d'inscription : 24/04/2018
    Messages : 110
    Age du perso : 28
    Métier : Chaman vagabond
    DC : Ehyenah/Sonja



    Prêtre
    Prêtre
    Surya Chant-de-l'Aube - le Sam 2 Juin - 22:39
    http://kurkigal.forumactif.com/t282-surya-chant-de-l-aube http://kurkigal.forumactif.com/t285-surya-chant-de-l-aube-relation
    De découvertes en découvertes
    faisons connaissance
    Je souris doucement en marchand dans les rues. Bien sur nous avions des bains dans le temple. Mais j’avoue préfère l’ambiance des thermes public. J’aime des fois me mêler a la foule. J’aime marcher dans les rues. J’aime prendre le temps d’observer les choses autour de moi.  J’ai tendance à passer par les rues les moins sombres, les moins dangereuse. J’ai un peu peur de l’obscurité je l’avoue. J’ai peur qu’elle m’avale, c’est surement pour cela que j e ne sais pas dormir sans une petite lumière. Je déteste dormir dans un endroit sans lumière.  

    Comme toujours mon sourire salue chaque personne que je croise. Sourire est une façon de cacher les ombres de mon esprit. Et puis je ne pense pas que les inconnus doivent subir mes sombres pensées.   Bref je fini par arriver aux thermes. Je salue les personnes a l’accueilles, comme si je les connaissais, enfin il est vrai qu’il commence a savoir qui je suis puisque je viens assez régulièrement.

    Avec soin j’enlève mes vêtements pour les plier et les ranger convenablement. Je suis un peu maniaque des fois.  J’enroule la serviette autour de mon torse. Simple reflexe parce que je n’ai aucune honte de mon corps androgyne ? Non pas androgyne, je suis a la fois homme et femme. Bon ma partie masculine n’est pas très voyante mais bon.

    Mes pieds nus frôlant le sol, je prends le temps de passer me laver avant de me diriger vers les bains. J’adore faire mousser les briques de savon. J’ai le sentiment de ne pas connaitre cette sensation depuis longtemps. C’est tellement agréable de voir la mousse emmener votre crasse. J’adore prendre soin de mon corps. J’adore me coiffer. Même si a l’instant j’ai laissé mes cheveux lâcher. Je compte bien les laver après le bain.

    A nouveau je me dirige vers un bassin, plus petit que ceux des bains public, mais ou l’on pouvait découvrir toute sorte  de personne. D’ailleurs a l’instant flottait une femme a la peau  tannée par le soleil. Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que je pose la serviette sur le bord. Avec plaisir je plonge un pie dans l’eau, poussant un soupire de plaisir.

    Je prends mon temps pour me glisser dans l’eau. Mon regard s’attardant à nouveau sur l’autre personne. Elle a un joli corps, légèrement musclé.   Par contre ces cheveux semblent… Avoir souffert les pauvres.   Je ne sais pas pourquoi mais j’ai la sensation d’avoir affaire a quelqu’un qui n’est pas de la citée.

    Mon sourire s’agrandit un peu plus quand je remarque qu’elle m’a remarqué. Ma main se lève pour lui faire un petit salut.

    « Bonjour. »

    Je me mordille doucement les lèvres. Peu être qu’elle ne parle pas le Kigal.

    « Ou bonjour ? »

    Cette fois j’ai parlé en Tangut la langue des nomades. J’espère qu’elle va me comprendre, c’est plus marrant de se baigner quand on peu parler a quelqu’un. Et puis… Il y a quelques choses en elle qui remue des sentiments en moi. Je ne sais pas pourquoi j’ai l’impression que mon cœur se serre.

    J’espère d’ailleurs que cela ne se voit pas trop dans mes yeux. D’un mouvement je repousse une mèche de mes longs cheveux. J’adore la façon dont il flotte, dont il couvre le haut de mon corps pour en cacher certaine partie.


    code by bat'phanie


    Le chant est comme la rosée
    qui tombe du ciel, il rafraîchit le sentier du voyageur.

       
    Parle le kigal en #009966 ,le  tangut en #996699  et le aklo en #0066ff
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t282-surya-chant-de-l-aube http://kurkigal.forumactif.com/t285-surya-chant-de-l-aube-relation
    avatar
    Date d'inscription : 22/05/2018
    Messages : 69
    Age du perso : 19 ans
    Métier : prêtre
    Thème : Ma voix



    Nomade
    Nomade
    Tuli - le Dim 3 Juin - 20:14
    http://kurkigal.forumactif.com/t200-tuli-fini http://kurkigal.forumactif.com/t203-le-journal-de-tuli
    Chaud, relaxant, tranquille. Tuli en oubliait presque qu'elle était à Shurug, c'était incroyable ce que de l'eau chaude pouvait faire au corps et à l'esprit, à moins qu'il y ait quelque chose d'autre, mais la chamane n'en avait pas l'impression. De plus, il y avait toujours un peu de verdure sur un côté du bassin les thermes n'étant pas fermée, du moins pas le bac où elle se trouvait. Ainsi elle gardait tout de même un lien avec la nature qu'elle aimait tellement, en pensant à cela elle ne put s'empêcher de se dire que de tel bains/source en pleine nature seraient tellement plaisants.

    Malgré que ses oreilles soient immergées elle entendit l'arrivée d'une autre personne, mais pour le moment la sauvageonne n'y fit pas attention, elle allait profiter un peu avant de s'intéresser au nouveau venu. Il fallait juste espérer que ce soit quelqu'un d'un peu ouvert d'esprit, qui ne la qualifierait pas de ''sauvage'' comme bon nombre d'habitant de Shurug finalement.

    Ainsi donc la brune aux yeux bleus les rouvrit pour venir se remettre dans une position verticale, levant elle aussi la main à cette femme qui lui faisait coucou. Une kigallu certainement, on ne voyait pas souvent cette couleur de cheveux. D'ailleurs les premiers mots de l'étrangère lui firent bien comprendre qu'elle était kigallu, parlant cette langue que Tuli ne comprenait pas du tout. Mais finalement la jeune femme changea de langue pour du Tangut. Les yeux de la tunguzs se firent ronds de surprise, mais très vite elle reprit un regard plus simple, enjoué, un sourire aux lèvres.


    Bonjour. Je n'avais jamais entendu du Kigal et du Tangut parlé par la même personne.
    Tuli eu un petit rire bref avant de reprendre. Je me nomme Tuli, je suis une Tunguzs en voyage.

    La jeune brune était visiblement très enthousiaste de parler sa langue, son amie Izie ne la parlait plus vraiment, elle avait oublié pas mal de choses en dix ans, mais c'était assez logique en vérité. Tuli, elle, espérait ne jamais oublier sa langue, c'était le symbole de ses racines, de son passé après tout. Enfin bon bref, elle était devant cette femme et c'était présentée. Elle n'allait pas s'arrêter là. Elle avait remarqué que la jeune femme face à elle arborait un physique plus délicat que le siens, même si ce n'était pas le même qu'arbore ces femmes de Shurug qui ne sortaient jamais.

    Et vous êtes une nomade aussi ? Ou peut-être vivez-vous ici ?

    Elle n'allait pas poser trop de questions pour le moment, malgré sa curiosité, elle ne voulait pas étouffer son interlocutrice.




    Tuli parle ainsi en Aklo
    Tuli parle ainsi en Tangut
    Tuli parle ainsi en Kigal (non parlé pour le moment)

    Kit par Zihya/Oyun, ma sista est trop une artiiiiiiiste <3
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t200-tuli-fini http://kurkigal.forumactif.com/t203-le-journal-de-tuli
    avatar
    Date d'inscription : 24/04/2018
    Messages : 110
    Age du perso : 28
    Métier : Chaman vagabond
    DC : Ehyenah/Sonja



    Prêtre
    Prêtre
    Surya Chant-de-l'Aube - le Dim 17 Juin - 17:42
    http://kurkigal.forumactif.com/t282-surya-chant-de-l-aube http://kurkigal.forumactif.com/t285-surya-chant-de-l-aube-relation
    De découvertes en découvertes
    faisons connaissance
    L'expression que la jeune femme affiche quand je parle sa langue. Me tire a mon tour un petit sourire. J'adore surprendre les gens comme cela. C'est sans méchanceté. Mais j'aime faire sourire, j'aime quand les gens sont a l'aise avec moi. C'est tellement plus amusant de faire sourire que de faire peur. Je n'ai jamais compris ces gens qui aime imposer la peur . Pourquoi vouloir qu'on vous regarde avec une lueur de crainte ? Qu'est-ce que cela leur rapporte ? Bon je m'éloigne un peu du moment présent.

    Mais la damoiselle a raison, c'est assez rare de parler les deux langues. Je ne suis même pas certaine de savoir pourquoi je parle les deux. Des fois dans mes rêves j'ai la sensation qu'une femme me parlait toujours en Kigal et qu'une voix d'homme utilisait le tangut. Mais est-ce un vrai souvenir, ou quelques choses que je me fabrique moi même.

    « Je suis Surya Chant-de-l'aube. »

    J'aime beaucoup mon nom honorifique, la personne qui l'a choisit pour moi a fait un choix des plus agréable. Je n'aurais pas vraiment aimé porter un nom qui donne l'impression d'être une malédiction. Et puis le chant est quelques choses pour moi de vital. Et je pense que la personne a trouver ce que j'étais vraiment. L'aube est le début d'une nouvelle journée, a l'aube la vie semble reprendre. J'aime beaucoup l'aube, c'est un moment de la journée ou tout semble possible. Un moment qui prête a la rêverie, avant de se lancer dans la journée et de renouer avec la vie.

    « Je ne sais pas vraiment. Je crois. »

    Mon sourire ne perd pas de son éclat, mais je sais bien que pendant un instant mon regard se fait un peu brumeux. Je n'aime pas mentir, je n'aime pas cacher certaine chose, mais je ne saurais pas vraiment répondre à la femme. Parce que je ne connais pas vraiment mon passé.

    « Je vis ici depuis quelques années maintenant. »


    Un instant je penche la tête sur le coté.

    « En tous cas je possède une monture Tunguzs dressée à la perfection. »


    Je laisse échapper un petit rire en parle de mon pauvre vieux poney. C'est qu'il commence a prendre de l'âge et a avoir un peu de mal a démarrer. Pourtant je ne pense pas du tout m'en séparer, je fais même en sorte de l'entretenir avec soin. J'ai peur de perdre une partie de moi si un jour il disparaît.

    « Vous venez d'arriver n'est-ce pas ? »

    Mon regard glisse un instant sur le corps de la jeune femme, je ne suis pas grande, en fait je dirais même que je suis assez petite. Mais la femme en face de moi est adorable. Même si ces pauvres cheveux semble avoir vécut des choses horribles. Depuis mon arrivée ici, depuis que j'ai conscience de moi même j'ai toujours eu envie de rendre les autres plus beaux. De souligner leur beauté naturelle. En fait j'ai beaucoup ennuyé les autres prêtres et prêtresse en voulant les coiffer, les habiller.

    Doucement je me déplace un pour me rapprocher un peu de Tuli. Je n'ai pas envie de devoir crier, et puis... J'ai envie de la voir de plus prés.

    « La ville n'est pas trop étrange ? On s'y perd n'est pas ? Ou alors c'est parce que je n'ai pas vraiment le sens de l'orientation ? »

    Cette question je me la pose à moi même. C'est vrai je me perds toujours, en fait je me perds même dans le temple ou je vis. Alors je ne vous dit pas les ennuis que cela me cause.  Oui la ville est grande, et un peu étrange, des fois j’ai la sensation que ma vie n’est pas vraiment ici. Et puis… à d’autre moment je me sens totalement à ma place. Je suis bizarre des fois.



    code by bat'phanie


    Le chant est comme la rosée
    qui tombe du ciel, il rafraîchit le sentier du voyageur.

       
    Parle le kigal en #009966 ,le  tangut en #996699  et le aklo en #0066ff
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t282-surya-chant-de-l-aube http://kurkigal.forumactif.com/t285-surya-chant-de-l-aube-relation
    avatar
    Date d'inscription : 22/05/2018
    Messages : 69
    Age du perso : 19 ans
    Métier : prêtre
    Thème : Ma voix



    Nomade
    Nomade
    Tuli - le Mar 19 Juin - 15:00
    http://kurkigal.forumactif.com/t200-tuli-fini http://kurkigal.forumactif.com/t203-le-journal-de-tuli
    Enchanté Chant-de-l'Aube, voilà un très joli surn... heu honorifique.

    Tuli confondait parfois encore un peu les honorifiques d'ici et les surnoms de son village. On pouvait penser que c'était la même, chose et en effet c'était pratiquement pareil à un détail près, dans son village on utilise le surnom lorsqu'on est très proche de la personne, alors qu'à Kur-Kigal on utilisait le prénom pour être au plus proche de la personne. Cela faisait sourire la jeune chamane elle devait passer pour... elle ne savait pas trop pourquoi, mais à se présenter sous son prénom elle devait rendre curieux plus d'un Kigal.

    La jeune femme face à elle ne semblait pas se souvenir de si elle était une nomade ou non. Tuli voyait dans ses yeux que ce n'était pas un sujet facile pour elle. Perte de mémoire ? La Chamane aimerait lui proposer de l'aider, peut-être que l'encens qu'ils utilisaient pourrait faire voyager cette jeune femme jusqu'à son passé qui sait. Pour le moment elle ne voulait pas forcer le dialogue autour de cela, elle ne voulait pas la faire fuir on se montrer trop insistante.

    Alors elle vivait à Shurug depuis un petit moment, c'était une bonne chose Tuli pourrait lui demander des conseils ou des indications. Mais la jeune femme parla aussi de son cheval, se qui fit sourire la Tunguzs, elle était certaine d'avoir une sœur face à elle, peut importe qu'elle ne se souvienne pas ou plus.


    Ho oui. Je suis arrivée il y a quelques jours à peine.

    Visiblement les deux femmes avaient eu la même idée, car Tuli s'approcha un peu alors que Surya faisait de même. Amusant. Au moins elles n'auraient pas à crier pour se parler. La jeune femme face à elle arborait un teint assez blanc, une poitrine menue, mais une véritable féminité se dégageait d'elle. C'était assez étrange, comme un mélange entre la délicatesse et la beauté Kigall et la force des Tunguzs.

    Ha ha, j'avoue m'être perdue pour venir et me perdre à chaque fois. C'est gigantesque et j'ai put visiter certains temples, ils sont énooormes aussi, je n'avais jamais vu de pareil construction avant.

    Contrairement à d'autres Tunguzs, avant de voir une hérésie à la nature ou un égo sur-dimensionné, elle voyait la force et l'intelligence qu'il avait fallu construire de pareils endroits. Tuli était toujours partagée sur son ressentit de Shurug.

    Je suis assez mitigé sur mon ressentit, je vois des choses magnifiques, plus belle que je n'aurais pu l'imaginer et leur exact inverse dans cette ville. Inutile de vous dire le choc lorsque je suis arrivé et que je suis entré dans le temple de Sabaoth. Des gens sans pilosités, des danseurs, de la musique, c'était beau et étrange en même temps.

    Tuli n'hésita pas à rire à sa propre surprise et sa propre naïveté de ce monde.




    Tuli parle ainsi en Aklo
    Tuli parle ainsi en Tangut
    Tuli parle ainsi en Kigal (non parlé pour le moment)

    Kit par Zihya/Oyun, ma sista est trop une artiiiiiiiste <3
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t200-tuli-fini http://kurkigal.forumactif.com/t203-le-journal-de-tuli
    avatar
    Date d'inscription : 24/04/2018
    Messages : 110
    Age du perso : 28
    Métier : Chaman vagabond
    DC : Ehyenah/Sonja



    Contenu sponsorisé - 



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum