AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Derniers sujets
    » Rencontre sanglante
    Hier à 18:08 par Ran les-mains-rouges

    » Des aventures avec Seshat
    Hier à 10:34 par Maral Marche-nu-Pieds

    » Absence de Shamasis
    Ven 7 Déc - 23:10 par Celil

    » [SIMPLE] Peek a boo
    Mar 4 Déc - 22:33 par Invité

    » [Simple] Totem Emblem
    Mar 4 Déc - 11:55 par Invité

    » Absence de Seshat
    Lun 3 Déc - 18:25 par Amra Murmure-à-l'Océan

    » Kur-Kiganniversaire !
    Sam 1 Déc - 6:39 par Éa Chaste-du-cœur

    » Entrevue avec Keresh Marteau-Hurlant
    Ven 30 Nov - 22:07 par Keresh Marteau-Hurlant

    » Les joies du déménagement...
    Ven 30 Nov - 8:46 par Asma Aimée-du-Sang


    Nomade
    Nomade
    Sanai-Tehn - le Sam 19 Mai - 13:06
    http://kurkigal.forumactif.com/t275-sanai-tehn-chat-sauvage http://kurkigal.forumactif.com/t276-dusk-dust-sanai-tehn
    avatar
    Sanai-Tehn
    « Just bury me in the ocean with my ancestors who jumped from ships, 'cause they knew death was better than bondage. »
    Bien le bonjour, je m'appelle Sanai-Tehn mais on me surnomme Sanai. J'ai 22 ans ans, je suis Tunguz et je fais partie des Nomades. Dans la vie, je suis vagabond, voleur et côté cœur et orientation sexuelle, sachez que je suis célibataire et bisexuel. Je suis également défini comme de genre Shamshu.


    Caractère

    Sanai-Tehn est un jeune homme que l’on pourrait sans peine qualifier de « sauvage » : il ne rend de comptes à personne, il vit libre et indépendant, et lorsqu’on l’accule, il devient comme un animal, crachant son venin et mordant tout ce qui passe à portée. Il est prudent et méfiant envers les inconnus, n’aime ni les prêtres ni les soldats. Paradoxalement, il se montre facilement insolent, voire agressif.

    Tout n’est que contradiction en lui.
    Il vole et ment pour vivre, et est relativement prêt à tout dans ce but, mais meurt de culpabilité au fond de lui quand il commet un mauvais acte. Il n’a aucune limite lorsque cela concerne sa survie, et peut faire preuve d’un égoïsme sans borne, pourtant il s’arrêtera volontiers prêter un coup de main.
    Il ne veut pas se faire remarquer mais est colérique et agressif. Il veut qu’on l’oublie et il espère s’en être sorti, mais il a du mal à contrôler ses émotions. Il est bagarreur même s’il n’est pas guerrier ; il se fait frapper et mettre à terre assez facilement, mais il revient toujours à la charge, quitte à y perdre gros.
    Il aime faire la fête et s’alanguir quelques temps avec une prostituée, mais ne supporte pas les souvenirs que cela lui fait remonter. Il déteste cette vision où il ressemble à la femme qui l’a condamné, et en même temps ne voit pas pourquoi lui aussi ne pourrait pas mener ce genre de vie oisive.
    Il aime la vie simple et sauvage qu’il mène en extérieur, mais aussi le luxe et le confort… il veut dormir confortablement sous un toit, au chaud et si possible accompagné, mais parcourt la nature avec plus d’aisance que la ville.

    Peut être qu’au fond il cherche juste sa voie, perché quelque part entre la vie qu’il aime et ce à quoi il aspire, coincé entre ses rêves de grandeur et son amour de la simplicité, partagé entre la jalousie et la colère, l’envie, la peur, la joie. Et que ce sentiment qui le serre, le serre, et l’étreint jusqu’à-ce qu’il explose, ce qui le rend toujours insatisfait, avide, aigri, c’est juste l’envie d’être accepté quelque part...
    Physique

    Sanai-Tehn a des allures de léopard noir : les cheveux couleur de jais et longs, qu’il tresse généralement au quotidien, pour plus de praticité, le corps agile et souple, leste. Il a la peau claire, qu’il couvre généralement pour la protéger du soleil. Néanmoins il reste plutôt petit, d’un mètre soixante et des poussières, mais en revanche n’est pas trapu comme on pourrait l’attendre au regard de ses origines. Au contraire, il est plutôt fin et élancé, taillé pour la course et l’agilité plus que pour la force brute. Si la vie en extérieur ne l’avait pas autant marqué - musculairement parlant - il aurait pu aisément être pris pour une demoiselle. Aujourd’hui cela nécessiterait sans doute plus de travail et de supercherie, bien qu’il n’ait pas une carrure de guerrier.

    Il n’est pas difficile de déceler chez lui le mélange des cultures. Sa voix, son parler et ses attributs naturels le désignent comme un Tunguz, mais il n’a gardé d’eux qu’un caractère insolent et des bottes solides, adaptées aux longues marches et aux chevauchées. Le reste est un habile mélange de sobriété digne d’un Arallu, tissu simple, tunique sobre, privilégiant le confort et la praticité - et un peu fabriqué à la va-vite, souvent avec ce qu’il a trouvé sur place - et de bijoux et parures. Il n’est pas rare pour lui de souligner son regard d’émeraude par un trait de khol, de souligner ses bras fins et agiles de quelques bracelets ou de décorer ses cheveux ; et en même temps ces atours disparaissent sitôt qu’il quitte la ville, où la terre et la poussière se substituent au khol, et où une cape de voyage dissimule ses traits et ses possessions, et où une écharpe légère s'enroule pour le protéger des aléas du voyage...

    Enfin, il se débrouille toujours pour conserver sur lui une petite lame, un couteau ou une dague. Il n’est pas des plus doués au combat, ce qui lui vaut déjà nombre de petites cicatrices, mais s’il ne peut l’éviter, il préfère éviter de devoir se défendre à main nues. En extérieur, il est plus adepte de la chasse à l’arc, et même à l'affût. C’est un très bon grimpeur, comme tous les léopards...
    Mon Histoire

    Sanai-Tehn n’a jamais pu se souvenir des traits de sa mère. Même quand il essayait encore, à l’époque. Il n’y avait rien, juste une ombre, même pas une silhouette. D’aussi loin qu’il essaye, il n’y avait que lui et son père, sur les routes poussiéreuses. Une époque où il apprenait à marcher dans les traces de son géniteur, à observer ses coutumes, à comprendre son langage, à vivre sa vie comme la sienne. Et son père ne lui parla jamais de sa mère. C’était une vie simple, rustique et joyeuse.
    Mais ce fut une période de courte durée.

    Il n’avait que six années quand Hagharam, son père, avait retrouvé une lumière. Shara, une fille de la ville. Elle était douce et avenante, souriante, toujours prête à aider son père. Elle dansait le soir lors des fêtes. Elle se maquillait peu et jouait d’un rien. Elle était comme l’incarnation de tout ce dont Hagharam avait besoin. Une joie étouffante, une ambition, une bouffée de chaleur et d’humanité. Peu lui importait qu’elle ne soit pas Tunguz, qu’elle ne parle pas sa langue maternelle, que ses coutumes soient étranges, qu’elle ne célèbre pas ses ancêtres et leur terre, qu’elle soit plus jeune que lui, qu’elle soit volatile et imprévisible. Peu lui importait ses défauts, car il n’avait d’yeux que pour elle. Et si elle avait fini par succomber à ses charmes et qu’ils s’étaient mariés de la façon dont elle le désirait, il y a une chose qu’elle n’avait jamais pu supporter chez son mari.
    Sanai-Tehn, son fils.

    Six années de plus passèrent avec une lenteur insupportable. Shara détestait ses manières, ne supportait pas qu’il parle, exigeait qu’il se comporte comme s’il était son fils en public, mais ne tôlérait pas qu’il l’appelle « mère » ; et son père se contentait de pincer les lèvres et de lui demander de faire un effort. Néanmoins ce ne furent pas six années toutes noires. Hagharam tenait à-ce que son fils puisse transmettre sa culture à ses enfants, que cet héritage existe et perdure, et il prenait grand soin de lui parler dans sa langue maternelle, et de lui enseigner, toujours un peu plus, ce que signifiait être un Tunguz. Pour autant, cette nouvelle vie ne lui plaisait pas. Sanai-Tehn était aigri, renfermé, hargneux, et parfois violent. Il ne comprenait pas pourquoi son père se tuait à la tâche, enchaînant les journées interminables afin d’apporter quelque offrande à cette créature hurlante qu’il avait décidé d’épouser. Il ne comprenait pas pourquoi ils devaient s’enfermer dans cette ville étouffante et puante, pourquoi ils ne pouvaient pas repartir sur les routes de poussière, pourquoi il devait apprendre à chasser s’il n’avait pas le droit de chasser, pourquoi, pourquoi, pourquoi !?

    Hagharam et Shara n’eurent pas d’enfants. Cela mettait la jeune femme en colère et son père en était seulement triste. Il se réfugiait dans le travail et elle dans la fête. Une pénible année s’écoula où Sanai-Tehn vit son père dépérir à petit feu, impuissant. Une année entière où il perdit d’abord sa force, puis son envie de vivre, puis sa vie. Il fut tout aussi impuissant quand Shara décida des rites funéraires, et effrayé des semaines durant que l’esprit de son père soit malmené. Puis il pleura encore longtemps, en comprenant qu’il n’allait pas pouvoir repartir car Shara était désormais comme sa mère, et qu’il n’était pas encore adulte.
    Il ne vit chez sa nouvelle mère nul « chagrin » et uniquement de la colère d’avoir été abandonnée, plus encore avec ce poids qu’il représentait. Puisqu’il n’était pas encore complètement égoïste, il avait redoublé d’efforts afin de ramener au foyer de quoi subsister. Malheureusement le travail d’un jeune gamin ne permettait pas d’éponger les dettes d’une épouse insatiable, et elle décida donc qu’il était grand temps de se débarrasser d’une bouche à nourrir inutile et d’éponger ses dettes d’un seul mouvement.
    Il fut vendu.

    La situation le rendit hébété, si bien qu’il n’eut pas la force ni le courage de s’y opposer. Il n’avait que quatorze années, et n’avait de toute façon pas vraiment son mot à dire. Pendant deux années, il subit sans rien dire. Il avait l’impression d’être puni sans avoir commis de faute, et tolérait mal l’irrespect qu’il percevait face aux changements brusques de culture, et l’angoisse d’être privé de sa liberté. Il montra des signes de rébellion, voire de révolte, à l’orée de sa dix-septième année. L’insolence remplaça la soumission, la colère remplaça la peur, et finalement, après de longs mois, il lâcha prise. Il décida de briser tout ce qui pouvait le retenir, d’oublier le respect, l’obéissance, tout. Dans sa fuite, il n’eut d’autre choix que de se saisir d’un couteau et de le planter dans le bras d’une personne essayant de le rattraper. Mais peu lui importait.

    Pendant une année sur les routes, oscillant entre vagabond et mendiant, il considéra l’idée de retourner voir cette hyène hysterique et de lui faire payer ce qu’il avait subi. Il se ravisa en se disant que c’était beaucoup trop dangereux, mais l’idée demeurait, et demeure toujours, quelque part, au fond de lui. Depuis cette époque, il n’a guère fait entendre parler de lui. Il se contente d’éviter les ennuis en espérant que le temps fasse son oeuvre et qu’un jour on oublie qu’il s’était enfuit. Il sillonne les rues et les villes sans faire apparaître la peur, et il déleste parfois les plus riches de leurs bourses, sans culpabilité. Il murmure parfois une prière à Zura, et le soir, il émiette un peu de pain ou disperse des légumes dans la terre en demandant pardon à ses ancêtres, pour la vie qu’il a choisi de mener.
    Et Vous ?
    Ankaarin, 22 ans

    Personnage sur l'avatar : Inconnu
    Comment avez-vous découvert le forum ? Via Facebook !
    Un petit mot doux ? Doux. =D


    Dernière édition par Sanai-Tehn le Sam 19 Mai - 14:21, édité 2 fois


    Laughing

    Sanai-Tehn s'exprime en :
    Aklo [ #a3a6c5 ]
    Tangut [ #7f6b9a ]
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t275-sanai-tehn-chat-sauvage http://kurkigal.forumactif.com/t276-dusk-dust-sanai-tehn
    avatar
    Date d'inscription : 18/05/2018
    Messages : 31
    Age du perso : 22 ans
    Métier : Vagabond, voleur
    Thème : Waterfall Fight - Black Panther OST
    DC : Uutei Chante-le-Ciel



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Sam 19 Mai - 13:27
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    Bienvenue plus officiellement ici, et bonne rédaction de fiche ! N'hésite pas si tu as la moindre questions ! Laughing



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 894
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Sam 19 Mai - 14:24
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Félicitations !
    Te voilà validé(e) mon poussin !
    Maintenant que tu as passé la première étape du forum, je t'invite à venir recenser ton avatar sur ce topic histoire que personne ne te pique ta tronche, faire ton petit journal ici même en suivant le modèle et si tu cherches du rp, tu peux poster une demande par ici ! Ceci étant dit, amuse-toi bien sur le forum ! Laughing



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 894
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Contenu sponsorisé - 



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum