AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Derniers sujets

    Nomade
    Nomade
    Altan-Haydar - le Ven 18 Mai - 1:35
    http://kurkigal.forumactif.com/t266-altan-haydar-tunguz-de-la-tribu-baatar http://kurkigal.forumactif.com/t269-altan-haydar-a-la-recherche-de-la-gloire http://saol-eile.org
    avatar
    Altan-Haydar
    Seuls les Braves perdurent auprès des Vivants.
    Bien le bonjour, je m'appelle Altan-Haydar et on ne me surnomme pas. J'ai 24 ans, je suis Tunguz et je fais partie des nomades. Dans la vie, je suis mercenaire et côté cœur et orientation sexuelle, sachez que je suis célibataire et bisexuel, du moins je crois. Je suis également défini comme de genre Shamshu.


    Caractère

    Je suis seul, assis sur la roche d’une des rares collines proches de ma tribu. Mon regard est tourné vers le soleil couchant, je ne peux m’empêcher de repenser à ce qui me fut reproché ce matin. Aux yeux de mes frères et sœurs, je suis un être froid, glacial même. On m’a comparé à la neige qui envahit la montagne en hiver pour tout dire. Lorsque je souris, les autres croient que je me moque. Mes lèvres s’étirent, mais l’expression que cela me donne tient plus du rictus que de l’amusement. Pourtant, ils ignorent que je me suis entraîné des jours et des jours durant à avoir l’air joyeux, et naturel, quand je ris !

    Un soupir quitte ma gorge, expression de ma lassitude. J’ai énormément de mal avec les interactions les plus basiques. À la fin, comme on interprète mes réactions ou mes dires, j’en suis venu à simplement être celui qu’on dépeignait. Je suis devenu froid, ne m’amusant jamais en public, ne me laissant pas aller à l’ivresse, sauf dans le privé, n’esquissant un sourire que lorsque je désire provoquer, ou moquer, mon vis-à-vis. Je ne cherche pas le compromis, il est plus aisé de résoudre les accrochages avec ma lance ou mon arc. Je suis un homme fier, à la fois de sa tribu, de son nom et de ses croyances. Je ne cède pas à la tentation, et préfère les efforts de l’entraînement.

    Un nouveau soupir quitte ma gorge à ces idées. Je ne suis pas aussi parfait que mon histoire le laisse supposer.
    Oui, je ne crains pas la mort et je suis prompt à résoudre mes altercations par la force. Oui, je suis fier de nos croyances, de la tribu, du passé de mon âme. Mais je ne suis pas sans cœur ni Tunguz ne pensant qu’à s’entraîner ! J’aimerais, parfois, goûter aux plaisirs d’une bonne beuverie, ou encore, savoir parler aux autres pour m’amuser et les faire rire. L’inconvénient, c’est que lorsque j’essaie, je n’arrive qu’à les provoquer. En fait, je crains de n’être qu’un homme trop timide et pas assez habitué aux contacts sociaux pour réaliser ce genre de devoir. Et puis, mes rêves de faits d'armes, d'héroïsme et de gloire ne m'aide pas.

    Alors, je me drape dans l’image biaisée que la tribu a conçue pour moi. Au fond, je me console avec l’idée que c’est mieux ainsi : ils ne sont pas déçus par ma personne et je ne salis pas la mémoire de mes prédécesseurs. Quand j’y pense, la chamane m’avait dit que les précédents Altan-Haydar avaient été, comme moi, des êtres parlant très peu de leurs émotions ou ne les évoquant jamais. Des hommes d’action, à la franchisse cassante, à défaut d’avoir su comment exprimer leur volonté…
    Physique

    « Altan-Haydar, mon ami, mon frère ! Comment te décrirais-tu ?
    — Question idiote. »
    Répondis-je alors, tout en reprenant mon arc et bandant la corde.

    J’entends parfaitement le rire de mon frère, alors qu’il se gausse de mon visage fermé. Il s’approche d’ailleurs de moi, comparant nos tailles. Son sang de métis fait qu’il me dépasse d’une bonne tête, et ça l’amuse. Je ne suis pas un homme de grande stature, comme la majorité des Tunguz en somme. Je reste néanmoins d’une hauteur acceptable pour mon peuple. Je dois cependant lever légèrement les yeux pour parler à des Kigallus, Arallus ou encore à des Dayaks.

    « Mon cher ami, tu te doutes que je te demande cela pour savoir comment vanter ta force et ta superbe à une charmante damoiselle. Que devrais-je dire en premier selon toi ?
    — Je suis occupé Chul-Ma. »


    Je dois finir d’ajuster la corde de ce nouvel arc, mais il s’en moque. Je l’écoute d’une oreille, évoquer la pâleur de ma peau. Ce n’est pas de ma faute si face au soleil, elle rougit, et que je l’en protège donc dès que possible ! Il commence aussi à décrire ma longue chevelure noire comme le jais, détail insignifiant, car c’est un trait commun à notre peuple, à tous les guerriers. Se couper les cheveux, c’est renoncer aux armes au sein de notre famille.

    Mon bras se cale, et je bande à nouveau la corde. Je vérifie l’équilibre du tout, mes muscles se dessinant à mon action. Mon corps est forgé pour le combat, car tel est mon futur selon la Chamane de la tribu. Et c’est censé être aussi l’avenir de Chul-Ma, mais le voilà parti à détailler mes yeux étranges. Arrêtant mon mouvement, je repose l’arc et me tourne vers mon frère.

    « Je ne suis pas intéressé, alors, envoie-la promener et laisse-moi travailler. »

    Mon iris bleu et l’autre marron sont durs alors que je lui parle. Mon ton se veut coupant, sans pour autant être agressif. Et sur ces entrefaites, je reprends l’arme et me dirige vers celle qui l’a taillée, l’informant de ce qu’il faut corriger. Peu m’importe d’avoir la peau pâle, des yeux étranges, de longs cheveux doux, et un visage fin comme s’il avait été peint. Je suis moi, et c’est suffisant.
    Mon Histoire

    Autour de moi, les gens crient et chantent. Ils dansent et s’amusent. La fête a envahi toutes les yourtes, et un grand feu a été allumé. Aujourd’hui, nous remercions les tngris pour ce qu’ils nous apportent au quotidien et nous vénérons nos ancêtres avec la venue d’un nouveau-né.
    Au sein de la tribu baatar, ces jours sont spéciaux. Car à l’instant même où la vie s’emparera du bébé, la Chamane le prendra dans ses bras. Elle plongera alors son regard dans celui du petit, et laissera les esprits lui dire de quelle âme il a hérité.

    Notre prénom est pour nous signe de notre avenir, de nos futurs talents, mais aussi de notre passé. Dès notre enfance, on nous enseigne qui était les « nous d’avant ». Leurs faits d’armes, ce qui les a rendus suffisamment spéciaux pour que le souffle de leur vie rejoigne un nouveau-né. Notre devoir est de faire vivre notre âme par-delà la Mort. Ainsi, aucun Baatar ne peut redouter cette dernière. Si notre corps disparait avec honneur, nous perdurerons auprès de la génération suivante. Mais le plus dur est encore d’exister avec suffisamment de splendeur pour avoir ce droit.

    Depuis toujours, nous sommes des combattants, des guerriers. Shamshus ou Inannas affrontent avec férocité les dangers des steppes, mais aussi, les tribus rivales. Autrefois, nous étions bien plus nombreux, et craints. Mais comme seules les âmes méritantes renaissent au sein de nos enfants, nous avons plus de décès que de naissance chaque année. Pour autant, jamais nous ne pourrions renier nos croyances.

    Si nous avons très peu de moutons ou de chèvres, nos talents à la chasse et à la pêche compensent de loin ce manque. Nous pratiquons le troc avec quelques tribus pacifistes ou semi-sédentaires. Et nous nous déplaçons selon les décisions des esprits, soit en fonction de la parole de la Chamane. C’est elle qui dirige notre vie. Nous avons bien un Maître de Guerre, pour les batailles, mais la Chamane dicte si oui ou non nous devons guerroyer. La Voix des tngris est sacrée, et nul ne peut se permettre de la refuser ou de la réfuter. L’exil ou la mort attend ceux qui osent défier nos lois.

    Le cri d’une nouvelle vie résonne au sein du campement. Installé dans la yourte que je partage avec mon frère Chul-Ma, je laisse un petit tressautement étirer mes lèvres. Ce soir, nous trinquerons au retour de la guerrière Aran-Muri… Même si c’est un jeune garçon. L’âme a une identité, mais pas de genre pour nous, les Baatars. Alors, peu importe le sexe de nos prédécesseurs, notre prénom est notre fierté.

    « J’y pense, ton prédécesseur était Inanna, non ? » Vint me demander Chul-Ma.

    « Altan-Haydar a été par trois fois Inanna, et par cinq fois Shamshu : moi y compris. Que devrait-on dire pour toi, Chul-Ma ? Tu es le premier Shamshu à porter ce nom. Espérons que tu te montres à la hauteur et le fasse perdurer au sein de la Tribu. »

    Une petite provocation, pour lui qui se plait à sécher les entraînements pour charmer de farouches guerrières. Tout en partageant l’arkhii, nous nous rappelons du passé.
    Je n’ai jamais connu ma mère, elle a péri en me donnant naissance. Mon père, lui, était un combattant. Néanmoins, sa fin fut accidentelle, sans gloire ni retour possible. Une perte honteuse aux yeux de la Tribu. J’ignore à quoi ils ressemblaient, car comme pour tous nos morts, on a fait tengerleg. Au bout du compte, le souffle de leur vie a rejoint les ancêtres-guides et non ceux dignes de perdurer parmi les vivants.

    J’ai grandi élevé par tout le monde. Tous sont mes oncles, mes tantes, mes frères et mes sœurs. La Chamane, qui dirige les Baatars depuis maintenant cinquante ans, se fait de plus en plus ancienne. Cependant, elle est notre Mère à tous.

    En vieillissant, j’ai appris l’aklo, la chasse à l’arc, le combat à la lance, ainsi que le dressage équestre et la chevauchée. Nos montures nous sont aussi précieuses que notre nom, et être formé à leur entretien est un travail noble. Mon rite de passage à l’âge adulte fut d’ailleurs de capturer et dompter mon propre cheval sauvage. Depuis ce jour, Bat-Erdenne ne m’a jamais quitté. Fidèle à son maître, ses sabots foulent les steppes avec force et courage.

    Des combats contre d’autres Tunguz, j’en ai vécu. Ne fut-ce que pour se disputer les pâturages ou pouvoir se poser à l’endroit voulu par les esprits. Notre tribu est considérée comme belliqueuse, pourtant, nous suivons juste les directives des tngris. Et ce sont ces mêmes directives qui vont m’obliger à quitter ma famille.

    Il est vrai que notre peuple accueille une naissance, mais pour Chul-Ma et moi, c’est une fête d’au revoir. Actuellement, nous sommes installés près de Shurug, la Capitale kigallu. Demain, ils s’en iront : sans moi. Les augures de la Chamane ont été clairs, je dois rester en terre Kigallu et découvrir leur quotidien, leur culture, afin de trouver le moyen de briller. Alors, glorifié, je pourrais revenir et prétendre au statut qui m’est destiné en tant qu’Altan-Haydar : le titre de Maître de Guerre.

    Demain, ma vie commencera en tant que voyageur et mercenaire. Si telle est la volonté des ancêtres et des Tngris, je ne peux que l’accepter avec fierté et honneur. Mon devoir est simple, je ne peux donc pas y manquer. Mais au fond, moi qui ne sais rien des autres habitants de Kur-Kigal, en dehors des noms d’ethnies, je me demande bien par quoi je vais débuter !

    « À ton glorieux retour mon frère !
    — Et que les esprits veillent sur vous, mon frère. »
    Et Vous ?
    Lou, 26 ans

    Personnage sur l'avatar : Création originale (Nam Minh Giáo) de Ibuki Satsuki.
    Comment avez-vous découvert le forum ? Euh… Facebook, La Caverne aux Lucioles, Asma, Rakart, Ran… et quoi d’autres encore ? XD
    Un petit mot doux ? Tenez, un cookie pour la route le temps que je remplisse vraiment tout ce bazar <3


    Dernière édition par Altan-Haydar le Ven 18 Mai - 16:35, édité 4 fois


    Seuls les Braves perdurent auprès des Vivants.

    Altan-Haydar s'exprime ainsi en Tangut ❖ Altan-Haydar use de l'Aklo en #6600ff
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t266-altan-haydar-tunguz-de-la-tribu-baatar http://kurkigal.forumactif.com/t269-altan-haydar-a-la-recherche-de-la-gloire http://saol-eile.org
    avatar
    Date d'inscription : 17/05/2018
    Messages : 52
    Age du perso : 24 ans.
    Métier : Mercenaire.
    DC : Aucun.



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Ven 18 Mai - 10:14
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    Bienvenue plus officiellement parmi nous et bonne rédaction de fiche ! N'hésite pas si tu as la moindre question ! Sad



    Goddess wearing human skin
    Oracle of the Dark Mother ☽ While I'm fighting to stay human I portray a crying clown, 'Cause I'm cursed with acumen when the world is upside down. Begging the Gods above, I am lonely. That's the game They made me play, that's the way things got to be.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 717
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Therion - Call of Dagon
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Nomade
    Nomade
    Altan-Haydar - le Ven 18 Mai - 14:49
    http://kurkigal.forumactif.com/t266-altan-haydar-tunguz-de-la-tribu-baatar http://kurkigal.forumactif.com/t269-altan-haydar-a-la-recherche-de-la-gloire http://saol-eile.org
    Merci beaucoup pour l'accueil !
    En espérant que je n'ai pas trop laissé de fautes ou fait d'erreur Laughing


    Seuls les Braves perdurent auprès des Vivants.

    Altan-Haydar s'exprime ainsi en Tangut ❖ Altan-Haydar use de l'Aklo en #6600ff
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t266-altan-haydar-tunguz-de-la-tribu-baatar http://kurkigal.forumactif.com/t269-altan-haydar-a-la-recherche-de-la-gloire http://saol-eile.org
    avatar
    Date d'inscription : 17/05/2018
    Messages : 52
    Age du perso : 24 ans.
    Métier : Mercenaire.
    DC : Aucun.



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Ven 18 Mai - 17:58
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Félicitations !
    Te voilà validé(e) mon poussin !
    Maintenant que tu as passé la première étape du forum, je t'invite à venir recenser ton avatar sur ce topic histoire que personne ne te pique ta tronche, faire ton petit journal ici même en suivant le modèle et si tu cherches du rp, tu peux poster une demande par ici ! Ceci étant dit, amuse-toi bien sur le forum ! Laughing




    Goddess wearing human skin
    Oracle of the Dark Mother ☽ While I'm fighting to stay human I portray a crying clown, 'Cause I'm cursed with acumen when the world is upside down. Begging the Gods above, I am lonely. That's the game They made me play, that's the way things got to be.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 717
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Therion - Call of Dagon
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Nomade
    Nomade
    Altan-Haydar - le Ven 18 Mai - 18:00
    http://kurkigal.forumactif.com/t266-altan-haydar-tunguz-de-la-tribu-baatar http://kurkigal.forumactif.com/t269-altan-haydar-a-la-recherche-de-la-gloire http://saol-eile.org
    Merci beaucoup !!! LaughingLaughingLaughingLaughing


    Seuls les Braves perdurent auprès des Vivants.

    Altan-Haydar s'exprime ainsi en Tangut ❖ Altan-Haydar use de l'Aklo en #6600ff
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t266-altan-haydar-tunguz-de-la-tribu-baatar http://kurkigal.forumactif.com/t269-altan-haydar-a-la-recherche-de-la-gloire http://saol-eile.org
    avatar
    Date d'inscription : 17/05/2018
    Messages : 52
    Age du perso : 24 ans.
    Métier : Mercenaire.
    DC : Aucun.



    Contenu sponsorisé - 



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum