AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Derniers sujets
    » La boîte à Liens.
    Hier à 20:10 par Asma Aimée-du-Sang

    » Humeur en gif
    Hier à 16:56 par Amra Murmure-à-l'Océan

    » Time to flood !
    Hier à 15:33 par Asma Aimée-du-Sang

    » C'est mon lapin !
    Hier à 9:38 par Akkhi Hure-féroce

    » Le travail, comme la vie, c'est dur
    Hier à 8:12 par Éa Chaste-du-cœur

    » soheil ¢ titre lambda
    Dim 15 Juil 2018 - 21:42 par Dumuzi Gardien-du-Seuil

    » See you soon soon
    Dim 15 Juil 2018 - 17:24 par Amra Murmure-à-l'Océan

    » Yasha est là !
    Sam 14 Juil 2018 - 22:48 par Pritika Fleur-des-Dieux

    » Vyrm'Ion - Une errance
    Sam 14 Juil 2018 - 22:47 par Pritika Fleur-des-Dieux


    Peuple
    Peuple
    Celil - le Sam 21 Avr 2018 - 18:41
    http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140

    L’oxygène de tes eaux _
    ► Musique - Debut
    Sometimes all you need is a hot bath with steam and all this kind of sparkly girly shit. But that’s when life come in and yell “YOU SHALL NOT RELAX”. Yeah, story of my life. I should apologies to my unfortunate victims. Sorry guys. Girls. Well.
    Malgré tous les standards difficiles que pouvait avoir Celil, ce dernier n’en était pas au point d’être snob. Prendre goût au luxe ne l’empêchait pas d’apprécier les loisirs des moins riches et, n’ayant pas accès à des thermes privés sans y pénétrer avec ses clients, il n’y avait bien qu’ici qu’il pouvait se détendre dans un bain bien chaud.
    Il souriait comme s’il possédait le monde entier dans le creux de ses mains, ouvrant la porte menant aux bains avec panache et assurance. Le jeune homme effleura le bois du bout de ses ongles, jouant de son corps pour se pavaner avec un semblant de naturel, comme d’habitude. Beaucoup de clients gardaient une serviette autour de leur taille ou de leur buste, mais Celil, lui, exhibait fièrement son corps. Eh, c’était sa marchandise, et un peu de pub ne faisait pas de mal, si ?

    Des personnes qui lui lançaient des regards, certaines lui firent des signes, d’autres lui adressèrent la parole pour savoir s’il allait venir jouer aux dés après ça. Celil était un habitué du coin, impossible de le nier. L’éphèbe posa sa serviette à un endroit sec tandis qu’un vieillard qu’il connaissait bien le taquinait au moment de rentrer dans le bain. Ils chahutèrent un peu, rigolant à gorge déployée, le rire de Celil plus gêné qu’amusé. Il voulait se détendre, enfin !
    L’homme était insistant, sûrement un peu alcoolisé, et s’approchait trop près au goût de Celil. En temps normal, cela aurait pu aller, mais ils étaient nus, et le physique de son bourreau n’était pas assez beau pour qu’il se laisse toucher gratuitement. Voulant esquiver l’index qui ne cessait de s’enfoncer dans sa peau, Celil recula et glissa en poussant un cri de midinette. Hélas ! Il ne sombra pas seul dans le bain puisqu’en tombant, il plongea la tête d’une femme sous l’eau. Son ami ne s’en était pas rendu compte et continuait de bahuter : la malheureuse resta quelques secondes sans air. L’hétaïre se fâcha fasse au vieil homme qui s’enfuit alors, et Celil put enfin soulever son poids du corps de sa victime. Il tenta de se dépatouiller de ses longs cheveux tout en l’aidant à se redresser, bien que ses gestes ne servirent pas à grand chose si ce n’est montrer un certain soutien et une culpabilité. Sa voix douce et chaude s’éleva alors, le ton navré :

    « Veuillez m’excuser, j’étais coincé entre votre corps et celui d’un monsieur… disgracieux ?... »

    Ce n’était pas très gentil, mais il avait essayé d’être délicat.
    Il recula légèrement, dressant son dos en écartant ses mains du corps de la jeune femme, pour lui laisser un peu d’air. Il espérait que les vapeurs n’allaient pas empirer son mal, elle qui avait déjà dû rester sous une eau bien chaude…

    « Ca va aller ? » demanda le jeune homme, penaud, en posant ses mains entre ses cuisses tout en s’accroupissant à côté de l’inconnue.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140
    avatar
    Date d'inscription : 17/04/2018
    Messages : 121
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Hétaïre
    Thème : Loss of me
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Akkhi Hure-féroce



    Nomade
    Nomade
    Enthuya - le Dim 22 Avr 2018 - 13:16
    http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    Les derniers jours avaient été plutôt bien rempli.
    J'avais recontacter des gens de tous bords, des marchands, des fêtards et des intermédiaires. J'avais organisé mon stock pour commencer à vendre dès mon arriver. Il fallait organiser minutieusement les ventes, pour pouvoir alterner dans la plus grande tranquillité, l'utile et l'agréable. Je pourrais d'abord tout vendre et ensuite seulement profiter, mais je n'en avais pas trop envie.
    Pour compenser ma propre impatience, je vendais le plus facile les premiers jours.

    Et c'était chose faîtes! J'avais désormais l'argent pour organiser un petit quelque chose. Et pour fêter tout ça, quoi de mieux qu'un des fameux bains de Shurug la belle?
    J'aimais beaucoup aller aux thermes. Le plaisir de l'eau chaude était totalement inconnue dans les steppes, et l'on me faisait parfois des commentaires quant à la forte odeur de cheval qui m’accompagnait.

    Donc direction, la détente.
    J'avais pris avec moi, deux grandes serviettes. Si mettre des habits léger était quelque chose qui m'amusait grandement, n'avoir qu'une simple serviette comme protection était plutôt gênant. Mais bon, les autochtones ne s'en formalisait pas, et je comptais bien faire pareille.
    Je rentrais dans l'eau chaude, la serviette me cachant presque jusqu'aux genoux.
    Je fermais les yeux, laissant la douceur faire son travail.
    Mmmh, c'était si bon. Une telle quantité d'eau chaude avait quelque chose de criminel. Mais si agréable. Je pouvais presque sentir mes muscles se détendre.

    Jusqu'au moment où je me détendais un peu moins. Mes voisins immédiat commençait à faire pas mal de bruit. J'ouvrais un oeil pour les épier en toutes pudeur. J'ouvris grand les deux yeux à la vue, surprise. Pas celle du petit vieux bien entendu, il était plutôt laid. Mais le jeune homme avec qui il chahutait était très beau, et surtout, tout nu. Je détournais le regard ne voulant pas être prise en train de regarder.
    Je voyais encore son corps derrière mes paupières. Quelque chose de musclé, mais fin, élégant et racé. Pas comme les guerriers de mon clan. Et la couleur de sa peau, d'un noir doux, presque brillant était...exotique.

    Je tentais de penser à autre chose, alors que la chaleur commençait à me monter au visage, lorsque quelque chose tomba sur ma tête, me propulsant dans l'eau.
    Je me retrouvais à agiter les bras comme un moulin pour me relever. J'essayais de pousser avec mes jambes, mais elles glissèrent, ne faisant que faire remonter mon arrière-train à l'air, et ma tête encore plus loin.

    « Veuillez m’excuser, j’étais coincé entre votre corps et celui d’un monsieur… disgracieux ?... »

    Je sentis un bras attraper le mien, et je refis surface, mais ne voyait rien, mes longs cheveux cachant ma vue. Je les écartais, pour voir le beau jeune homme en train de s'excuser.
    Je tentais de reprendre mes esprits, tout ça pour être accueilli par la vue de se dernier sur ses genoux, cachant son entre-jambe d'une manière presque encore plus révélatrice.

    « Ca va aller ? »

    J'étais resté un instant à regarder, avant de me rendre compte de sa question.

    "Hein? Euh, oui, ça va, ça bien très aller vous en faites pas."

    J'en étais toute rouge. Heureusement, c'était normal avec cette vapeur. Ah mais non, ils sont souvent bronzé ici, donc ça va se voir, aaaaah.

    "Euh, vous venez souvent ici?"

    Mais c'est quoi cette question Enthuya? T'aurais pu lui demander si il habitait chez ses parents pour faire plus cliché!
    Pour me donner une contenance, je remis ma serviette en place. On regarde les gens dans les yeux Enthuya, dans les yeux!
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    avatar
    Date d'inscription : 05/04/2018
    Messages : 115
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Commerçante/chasseuse
    Thème : <a href="https://www.youtube.com/watch?v=rnwtRpxdHhc" target="_blank" rel="nofollow">Mangez moi Mangez moi!</a>
    DC : Rakart Voix-Crispée



    Peuple
    Peuple
    Celil - le Mer 25 Avr 2018 - 21:07
    http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140

    L’oxygène de tes eaux  _
    ► Musique - Elder Kettle
    Sometimes all you need is a hot bath with steam and all this kind of sparkly girly shit. But that’s when life come in and yell “YOU SHALL NOT RELAX”. Yeah, story of my life. I should apologies to my unfortunate victims. Sorry guys. Girls. Well.
    Celil ne put réprimer un sourire amusé alors qu’il se débattait avec les cheveux de la brune qui ne devait rien voir, puisque ses longues mèches lui couvraient le visage. Le jeune homme s’écarta pour laisser respirer l’inconnue, et s’assit en poseur qu’il était, le regard mielleux et un chouïa culpabilisé. Il sourit davantage en faisant les yeux doux lorsque la jeune femme le fixait un moment, pour enfin lui répondre que tout allait bien.

    « J’en suis ravi. » répondit-il avec une expression ravissante.

    La dame était rouge mais l’hétaïre ne s’en affola pas : elle sortait la tête de cette eau très chaude, après tout ! Et puis, s’il n’eut pas le teint aussi ébène, sans doute ses joues seraient pivoines, elles aussi. La question que la demoiselle lui posa le fit pouffer ; Celil porta sa main devant ses lèvres comme une midinette en basculant son corps, ses jambes l’une contre l’autre et les pieds tendus avec grâce.

    « Vous êtes adorable. » lâcha-t-il pour s’amuser de sa candeur.

    Puis, appuyant ses mains à côté de son fessier, il se souleva légèrement pour s’assoir plus près de l’inconnue.

    « Dès que j’ai un peu de temps, je viens ici. Ces thermes sont vraiment idéaux pour la peau… » Il posa son index sur sa joue en souriant. « J’ai mes petites habitudes. Avant de finir ébouillanté, je vais jouer aux dés, puis je m’en vais une rue plus loin où une charmante Innana vend ses services pour des massages et masques de beauté. Ils sont é-pa-tants. »

    Une vraie demoiselle, ce jeune homme, tant il prenait soin de son corps. Mais, eh, il faut entretenir ses outils de travail, non ? Souriant poliment, avec toujours ces yeux malicieux, Celil se permit de poser une question à son tour :

    « Et vous ? Vos yeux bridés me feraient dire que vous êtes nomade, mais peut-être ai-je des stéréotypes trop ancrés dans ma tête. »

    Il ramena ses genoux contre son torse et tendit légèrement son dos en arrière, ses bras sveltes tendus pour le maintenir assis. Il pencha sa tête dans un sens puis dans l’autre, avant de ramener ses bras sur ses jambes, en enroulant ses doigts. Ses mèches humides ondulaient sauvagement sur son front, avec la même fourberie que son regard.

    « Par ailleurs, je ne me suis pas présenté. » Il tendit son bras comme pour faire une révérence, sa paume vers le plafond, avant de ramener sa main sur son genou. « Je me prénomme Celil. Enchanté de faire votre connaissance, dame ?... »

    L’éphèbe ne tardait généralement pas à se présenter pour récupérer les noms de ses interlocuteurs ; déformation professionnelle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140
    avatar
    Date d'inscription : 17/04/2018
    Messages : 121
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Hétaïre
    Thème : Loss of me
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Akkhi Hure-féroce



    Nomade
    Nomade
    Enthuya - le Sam 28 Avr 2018 - 19:20
    http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    « J’en suis ravi. » répondit-il avec un beau sourire et un regard tout...

    Je mordis très doucement l'intérieur de ma lèvre alors qu'il me regardait d'un air doux et touché, désolé.
    Je ne comprenais pas comment il pouvait avoir cet air penaud, mais pourtant, pas vulnérable du tout. C'en était désarmant.

    « Vous êtes adorable. »

    Alors là, je devins toute rouge, mettant mes mains au visage pour cacher ces joues qui me trahissent.

    "Mais, euh, voyons, pas du tout!"

    C'était bien un truc qu'on m'avait jamais dit ça. Les guerriers d'autres tribus m'avaient déjà complimenté, mais me disait que j'étais belle, féroce voir les deux. Mais moi? Adorable? Pas du tout!

    Et en plus il se rapprochait, je haussais les sourcils de surprise, remontant le buste, comme pour éviter le contact, sans avoir à m'en éloigner.

    Mes yeux s'illuminèrent quand il parla de dés.

    "Je viens très peu ici, mais je dois dire que j'aime beaucoup.
    Et dites moi, aux dés, vous gagner?"


    Je restais plus de marbre quand à sa  mention des masques. Après tout, je savais déjà que les Kigallus aimaient à prendre soin d'eux, alors ça devait sûrement être normal.

    « Et vous ? Vos yeux bridés me feraient dire que vous êtes nomade, mais peut-être ai-je des stéréotypes trop ancrés dans ma tête. »

    "Ça se vois tant que ça?" dis-je d'un air un peu joueur. "Mais oui, je viens des plaines. Et vous, vous êtes d'ici je pense non?"

    En même temps, pas besoin d'être un génie pour ça, il parlait parfaitement Kigallu, et disait venir souvent donc, bien sûr. Mais j'en avais vu peu avec une peau si sombre, donc peut-être pas.
    Ses yeux dans les miens, son regard en coin, je ne savais plus trop ou me mettre. Je lui fit une sorte de grand sourire un peu débile, pour tenter de reprendre le contrôle d'une situation plutôt bizarre.
    Il tendit sa main, et je commençais à tendre la main pour la lui serrer, avant qu'il ne la pose sur son genoux. Je retirais la main rapidement, espérant qu'il n'avait rien vu.

    "Enthuya. Enthuya du clan Tanji. Enchanté de même."


    Je remarquais soudainement qu'il ne m'avait pas dit son honorifique, chose que les gens du pays faisait spontanément. Malheureusement, je ne me souvenais plus pourquoi certains n'en avaient pas ou ne le disais pas.
    Mince, j'aimerais bien savoir, mais je ne savais même plus si cela pourrait le gêner ou pas?
    Que faire?
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    avatar
    Date d'inscription : 05/04/2018
    Messages : 115
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Commerçante/chasseuse
    Thème : <a href="https://www.youtube.com/watch?v=rnwtRpxdHhc" target="_blank" rel="nofollow">Mangez moi Mangez moi!</a>
    DC : Rakart Voix-Crispée



    Peuple
    Peuple
    Celil - le Lun 30 Avr 2018 - 21:25
    http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140

    L’oxygène de tes eaux _
    ► Musique - Soulful
    Sometimes all you need is a hot bath with steam and all this kind of sparkly girly shit. But that’s when life come in and yell “YOU SHALL NOT RELAX”. Yeah, story of my life. I should apologies to my unfortunate victims. Sorry guys. Girls. Well.
    Celil observa la demoiselle assombrir le rouge de ses joues ; il pouffa, de ce petit rire de tombeur dont il avait le secret. Et il en jouait, de ses charmes : c’était encore plus amusant avec une personne aussi réceptive ! L’hétaïre s’adaptait en fonction de ses interlocuteurs. Si jamais l’inconnue avait coupé court, l’Arallu aurait aussitôt arrêté ses manies. Autrement dit, Celil était du genre à toujours aller plus loin jusqu’à ce qu’on lui dise « stop ». Ne quittant pas la jeune femme des yeux, l’éphèbe remarqua tout de suite le changement de regard de cette dernière lorsqu’il évoqua les dés. Le sourire du jeune homme devint plus naturel, tandis qu’il se pencha un peu plus en arrière, la tête tournée lascivement en direction de son interlocutrice.

    « A dire vrai, je joue tout le temps mais je ne suis pas si doué… » Il ricana et posa son index sur sa lèvre inférieure en faisant un clin d’oeil. « Les dés me portent chance une fois sur trois ou quatre, je dirais. Ce n’est pas très glorieux… Mais je suis plus aisé à d’autres passes-temps. A chacun ses jeux de prédilection. » Il pouffa davantage en détendant ses muscles, montrant allégrement son ton plaisantant en étouffant son rire contre le dos de sa main.

    « Oh, oui, chaque partie de mon corps crie son appartenance à la capitale : la ville vit en moi autant que je vis en elle ! »

    Il se gaussa sans exagérer son rire, détendant finalement ses jambes devant lui avec grâce et sensualité, comme une seconde nature. Elle n’avait rien de naturelle, dans le fond, c’était plutôt une habitude. En présence de cette demoiselle au sourire béat, Celil se sentait détendu : il pouvait être moins méticuleux sur ses manières. Il avait pourtant tiré une révérence très théâtrale, et se sentit probablement aussi bête que l’inconnue lorsqu’elle tendit sa main pour la lui serrer. Elle fut vive mais ce détail n’échappa pas à l’Arallu qui fut pris au dépourvu. L’éphèbe offrit à la femme un sourire un peu gêné, probablement le plus naturel depuis qu’ils s’étaient parlés.

    « Je vous avoue ne pas connaître toutes les coutumes Tunguz. Elles varient selon les clans, alors, il m’arrive parfois d’être maladroit. » Son sourire s’agrandit. « Je suis néanmoins ravi de constater qu’il est d’usage de vouvoyer pour vous aussi. J’ai été élevée par ma mère Arallu : je n’ai jamais su tutoyer, cela me rend mal à l’aise. Tutoyez-vous parfois vos pairs ? »

    Celil avait redressé son dos, attentif. Il était désormais bien détendu, entre les thermes et la discussion ; c’était après tout sa passion et le cœur de son métier, converser. Sa curiosité n’avait d’égal que sa capacité à faire parler les autres pendant des heures.
    Ses yeux avaient quelque chose de plus sincère ; il posa calmement sa tête sur ses genoux.

    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140
    avatar
    Date d'inscription : 17/04/2018
    Messages : 121
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Hétaïre
    Thème : Loss of me
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Akkhi Hure-féroce



    Nomade
    Nomade
    Enthuya - le Jeu 10 Mai 2018 - 3:22
    http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    Ce rire. Doux, pure, cristallin comme celui d’un enfant. Si ses étranges manières, et le dévoilement subtil de son corps me faisait rougir, sa joie me mit simplement de bonne humeur. Même mieux, cela dissipa un peu la gêne que je ressentais face à lui. D’ailleurs, je n’avais jamais entendu un tel rire parmi mes frères. Je ne me doutais pas qu’un homme puisse être doux dans ses manières et dans son être. Il y avait quelque chose de reposant la dedans.

    « A dire vrai, je joue tout le temps mais je ne suis pas si doué… »

    J’eus un petit rire. La main du hasard se fiche bien de si on l’aime ou pas. Et c’est ce qui rend cela encore plus drôle.

    "Je joue peu aux dés, mais j’aime beaucoup ça. Ensuite, j’aime la plupart des jeux. Et c’est quoi vos passe-temps ?"

    Je levais un sourcil dans une tentative plutôt malhabile de provoquer un air de sous-entendu. Je commençais à imaginer de quelle genre de jeux il voulait parler, mais je ne savais pas vraiment non plus. Néanmoins, mieux valait faire comme si je savais.

    "C’est vrai que vous avez l’air à l’aise ici. Et puis, votre ville est si grande, si belle. Ce n’est que la troisième fois que je viens ici, mais elle me plaît vraiment beaucoup !"

    J’avais véritablement de l’amour pour Shurug. Heureusement pour moi, j’enviais pas les gens comme lui, vivant ici toute l’année. Une partie de son charme résidait justement dans le fait de ne pas y vivre. Etre entre deux mondes me donnait vraiment le meilleur de chaque.
    Je regardais ses jambes, fines, belles, musclés. Je ne savais pas si il faisait exprès, mais là maintenant oui. Il se montrait, s’exposait délibérément. J’avais envie de continuer à regarder, mais déjà qu’il m’avait dit que j’étais adorable, si en plus il me voyait en train de le regarder, je mourrais de gêne.

    Aaaah, et en plus, il avait vu que j’avais voulu lui serrer la main. Il me fit même à nouveau son petit sourire gêné, atout. Un tout petit sourire, qui donnait envie de tout de suite lui pardonner.


    « Je suis néanmoins ravi de constater qu’il est d’usage de vouvoyer pour vous aussi. J’ai été élevée par ma mère Arallu : je n’ai jamais su tutoyer, cela me rend mal à l’aise. Tutoyez-vous parfois vos pairs ? »


    Je fis un regard un peu étonné.

    "Euh, bah je sais pas parler en Tu. Je sais que en vous. Quand j’essaie ca donne toujours des trucs bizzare. Mais sinon, chez nous, y a les deux, mais on utilise les deux beaucoups. Le Tu aux gens de son âge et en dessous, vous pour les autres.
    Je savais pas que les Arallus utilisait plus le vous."


    Je savais que ils formaient une ancienne tribu de Shurug, mêlé à une plus nouvelles de conquérants. Mais je ne savais pas vraiment d’autres choses sur les différences entre eux. Il me semblait juste que les Arallus avaient beaucoup inventé et construits. Mais c’est tout.

    J’ouvris des grands yeux lorsque je le vis se baisser, et sa tête partit jusqu’à ses genoux.

    "Vous faites ça comment ?" dis-je d’un air complètement estomaquée.

    Je ne savais même pas qu’on pouvait être aussi souple. Il peut pas aller plus loin, si ?
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    avatar
    Date d'inscription : 05/04/2018
    Messages : 115
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Commerçante/chasseuse
    Thème : <a href="https://www.youtube.com/watch?v=rnwtRpxdHhc" target="_blank" rel="nofollow">Mangez moi Mangez moi!</a>
    DC : Rakart Voix-Crispée



    Peuple
    Peuple
    Celil - le Dim 13 Mai 2018 - 22:16
    http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140

    L’oxygène de tes eaux  _
    Sometimes all you need is a hot bath with steam and all this kind of sparkly girly shit. But that’s when life come in and yell “YOU SHALL NOT RELAX”. Yeah, story of my life. I should apologies to my unfortunate victims. Sorry guys. Girls. Well.
    Entendant les éloges d’une jolie demoiselle sur la ville natale de l’éphèbe, ce dernier sourit avec douceur. Il aimait tendrement cette capitale qui l’avait vu naître, grandir, et lui permettait d’atteindre les sommets qu’il visait. Ce n’était pas à la campagne qu’il aurait pu devenir un hétaïre si proche des hautes sphères… Et bientôt, il serait aux côtés de la famille royale. Il y était presque.

    « Shurug est une ville qui peut réaliser bien des rêves. » se contenta-t-il de dire pour aller dans son sens.

    Sans vraiment y prêter attention, Celil s’amusait de son corps qu’il exhibait et montrait fièrement à travers des mouvements gracieux et calculés. C’était un peu une seconde nature. Bientôt la curiosité de Celil vint sur le tapis et il engagea la conversation avec un naturel professionnel.

    « Oh, alors vous tutoyez aussi. » s’exclama le jeune homme avec intérêt. «Même parmi mes pairs Arallus, je suis parfois considéré comme étrange : nous tutoyons nos proches, et les enfants, par exemple. Mais moi, je ne fais que vouvoyer, en toutes circonstances. » Il laissa un rire enjôleur s’échapper d’entre ses fines lèvres avant d’ajouter : « Ca me donne un certain charme, peut-être ? J’espère, hahaha ! »

    Il plaisantait d’un ton cristallin, se détendait. Parce qu’il se relaxait il posa sa tête sur ses genoux et il fut aussi étonné que l’inconnue lorsqu’elle s’estomaqua de sa souplesse. Il pouffa comme une midinette.

    « Oh, je suis très souple. L’habitude et l’entraînement depuis tout petit, je dirais. »

    Il ricana encore et, ravi d’être sous les feux des projecteurs, il décida de le démontrer aussitôt : il plia tout d’abord sa jambe droite, qui plaqua au sol en tendant son pied en pointe, puis leva sa jambe droite à la verticale. Elle monta le long de son corps et il l’attrapa avec sa main gauche. Un véritable exercice de souplesse, le visage détendu avec une sérénité légèrement frimeuse. Intérieurement, Celil espérait ne pas glisser pour ne pas se faire mal. Il lâcha calmement prise et se repositionna de manière détendue, une jambe allongée dans le bassin et l’autre recroquevillée contre son torse.

    « Debout, j’aurai pu vous montrer l’étendue de ma souplesse mais contentons-nous de ça, hahaha. »

    Après, ça risquerait de devenir payant, pensa-t-il en plaisantant avec lui-même.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140
    avatar
    Date d'inscription : 17/04/2018
    Messages : 121
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Hétaïre
    Thème : Loss of me
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Akkhi Hure-féroce



    Nomade
    Nomade
    Enthuya - le Jeu 17 Mai 2018 - 19:44
    http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    Je fis sourire carnassier en l'entendant parler des rêves des Shurug.
    C'était si vrai. Ici, je pouvais me laisser aller aux plaisirs de tables les plus fous. Je pouvais manger, danser, festoyer et recommencer jusqu'à plus soif. Tout semblait possible ici. Pour peu que l'argent soit de votre côté, Shurug vous ouvraient large ses portes accueillantes. Et il y avait encore tant à faire. Car si lui pouvait voir son rêve se réaliser, si il était peut-être du une quelconque attente, moi je le vivais le rêve. J'avais tout ce dont pouvait rêve tout être humain. La liberté, l'indépendance et toute la manœuvre pour en profiter.

    « Oh, alors vous tutoyez aussi. »

    Je restais toujours étonné de la surprise que cela provoquait. Comme je n'avais toujours entendu mon père ne parler que comme ça l'aklo, j'avais toujours cru que tout le monde parlait ainsi. Mais la réalité était autre.

    "En fait, c'est parce que je ne sait pas comment dire Tu. Enfin, comment dire bien. Le vous est plus facile."


    Déjà que j'avais de la chance d'être doué en langues. Enfin, celle-ci tout du moins. Je parlais un très bon Aklo. Par contre, je n'avais pas l'accent et était quasiment incapable de tutoyer. A chaque fois que je le faisait, je confondais tous les mots.

    "Je ne savais pas que vous étiez Arralu. J'aurai dit Kigallus, mais j'ai encore beaucoup de mal à faire la différence entre les deux."


    « Ca me donne un certain charme, peut-être ? J’espère, hahaha ! »

    Merde, je devais répondre quoi à ça?

    "Euh, peut-être?" dis-je d'un air perdue

    A mais non, t'es bête, c'est pas ça qu'il fallait dire. En même temps, je n'avais pas envie qu'il se rende compte qu'il me plaisait. Et comme j'avais du mal avec les Tu et les Vous, je n'arrivais pas toujours à comprendre les différences que cela faisait dans le ton des gens. Mais il était charmant, ça c'est sur. Raah, t'es pas maline Enthuya, j'espère que je ne l'avais pas blessé. Mais non voyons, c'est un garçon, ça se sent pas blessé un garçon!

    Eh bien, je ne savais pas que on pouvait entraîner sa souplesse. Encore moins jusqu'au point d'attendre ses jambes avec sa tête. Je regardait mes propres cuisses, tentés d'essayer.

    Mais mon attention fut accaparer par sa jambe qui, soudainement se tendit, et lentement, s'éleva dans les airs. Mes yeux ne purent quitter sa jambe, bouche-bée devant un tel exploit. Mon regard montait avec cette dernière, suivant les muscles en tension, sur sa peau superbement glabre. Et pas le moindre tremblement, comme-ci tout ceci eut été la chose la plus naturelle du monde.
    Et quand il l'attrapa avec sa main, mon regard descendit à nouveau le long de sa cuise, jusqu'à croiser le haut de son entrejambe, d'où s'élevait ce superbe membre.

    Je ne sais pas trop ce qui me passait en tête, mais j'en eus comme une soufflement, alors que mon nez projeta soudainement du sang avec violence dans l'eau du bain.

    "Merde!"

    Dis-je encore toute moite de sa prouesse physique, la main sous le nez, tentant vainement de retenir le saignement qui s'était spontanément déclaré dans mes narines. Je ne savais pas trop ce qui se passait, mais c'était gênant.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    avatar
    Date d'inscription : 05/04/2018
    Messages : 115
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Commerçante/chasseuse
    Thème : <a href="https://www.youtube.com/watch?v=rnwtRpxdHhc" target="_blank" rel="nofollow">Mangez moi Mangez moi!</a>
    DC : Rakart Voix-Crispée



    Peuple
    Peuple
    Celil - le Ven 18 Mai 2018 - 21:30
    http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140

    L’oxygène de tes eaux  _

    Sometimes all you need is a hot bath with steam and all this kind of sparkly girly shit. But that’s when life come in and yell “YOU SHALL NOT RELAX”. Yeah, story of my life. I should apologies to my unfortunate victims. Sorry guys. Girls. Well.
    « En fait, c'est parce que je ne sais pas comment dire Tu. Enfin, comment dire bien. Le vous est plus facile.
    - Ha ! » s’exclama aussitôt Celil en tendant la paume de sa main pour exprimer son accord. « Je ne suis pas le seul ! Enfin quelqu’un qui me comprend ! »

    Il ricana, d’un rire un peu plus sincère quoique toujours aussi guilleret. A la remarque de la jolie demoiselle, il répondit :

    « Je ne peux pas vous en vouloir, on ne peut pas faire la différence entre un Kigallu et un Arallu à première vue. Avec la tradition du métissage des Kigallu, nous n’avons que très peu de distinctions physiques. » Il pouffa avec malice. « Enfin, il y a bien les coutumes et notamment le style vestimentaire, mais comment dire… »

    Il se regarda et ouvrit légèrement les bras, afin de montrer son corps et de rappeler qu’eh bien, ils étaient nus. C’était encore plus compliqué pour faire la différence, n’est-ce pas ? Celil sourit en posant sa tête sur ses genoux, et posa un index contre ses lèvres. Quel poseur !

    « Je vais vous donner une astuce. » Se redressant légèrement, il poursuivit : « Ce n’est pas une vérité absolue, mais en règle générale, les Arallus sont de peau colorée, et si elle est très noire, comme la mienne, il y a des chances que ce soit un Arallu. » Il sourit avec gentillesse. « Je connais cependant beaucoup de Kigallu de couleur, alors ne prenez pas ce conseil comme référence fiable ! »

    Il pouffa encore, en midinette qu’il était. L’hétaïre continuait de plaisanter en se mettant en avant, comme il savait si bien le faire. A l’une de ses répliques concernant son charme, le « peut-être » de la jeune femme le fit réfléchir un instant, mais très rapidement ; à peine de quoi voir la réflexion sur son visage. Celil adaptait sa stratégie face à son interlocutrice. Il aurait été facile de la mettre dans l’embarras en faisant le malheureux, n’est-ce pas ?
    Il voyait très clair en cette inconnue qu’il charmait et qui réagissait comme beaucoup de jeunes filles et garçons face à ses airs mielleux : aussi, plutôt que de la faire culpabiliser, il continua de faire le malin, démontrant sa souplesse avec facilité. Et un regard confiant, bien sûr, la frime respirant par tous les pores de sa peau, sans être vulgaire.

    Il pouvait sentir les yeux de l’étrangère le parcourir et il sourit simplement en reprenant une pose plus naturelle. Puis, en voyant le sang couler du nez de la Tunguz, Celil réagit immédiatement, effaçant son sourire pour un air plus concerné, en se rapprochant d’elle.

    « V-Vous allez bien ? »

    Il s’approcha encore et créa un contact sans s’en rendre compte, posa sa main sur son épaule, inquiet.

    « Le bain est peut être trop chaud ? Vous devriez sortir, j’ai peur que vous vous évanouissiez. »
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140
    avatar
    Date d'inscription : 17/04/2018
    Messages : 121
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Hétaïre
    Thème : Loss of me
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Akkhi Hure-féroce



    Nomade
    Nomade
    Enthuya - le Sam 26 Mai 2018 - 19:35
    http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    « Je ne suis pas le seul ! Enfin quelqu’un qui me comprend ! »

    Je le regardais, d’un air surpris. Comment ça, je le comprend ? C’est parce que sais pas bien parler que c’est plus facile. Pourtant il m’a dit qu’il est né ici. Qu’est ce que cela voulait dire alors ?

    "Comment ça ? Vous savez pas dire tu non plus ?


    Je hochais la tête quant à ses explications. Cela faisait plus de sens si c’était surtout des différences de coutumes. Après tout, les gens de la ville couchaient tout le temps et avec tout le monde. Ca doit être ça le métissage en fait. Faire des bébés tout le temps.
    Je me demandais si Celil en avait déjà.

    Et il s’exhibait à nouveau. A croire qu’il faisait exprès. Mais effectivement, sans habit, comment savoir qui est qui ?

    "Je m’en souviendrais. Je m'étais souvent demandé pourquoi vous n’étiez pas tous de la même couleur, comme chez nous."

    Ahah, je pourrais briller en société si j’arrivais à déceler du premier coup d’oeil qui est qui.

    Ouf, il n’avait pas mal pris mon peut-être. Ce pays était vraiment bizarre, avec des hommes dans des corps de femmes ou qui jouaient aux femmes à moitié, je ne savais plus sur quelle pied danser.

    Vint ensuite le jet de sang, pas trop imposant, mes violents.
    Inquiet pour moi, il s’approcha, et alors que j’allais lui répondre, il posa sa mains sur mon épaule, et un frisson me parcourut de la tête au pied. Sa main était si douce si chaude.

    "Je..je..ble"

    Je mis alors ma main sur la sienne, ne voulant pas rompre le doux contact.

    « Le bain est peut être trop chaud ? Vous devriez sortir, j’ai peur que vous vous évanouissiez. »

    "Euh non, tout va bien, tout va bien, tout va bien."

    Je restais un instant sans bouger, comme si cela était parfaitement normal que nos mains soit ainsi.
    Avant de sentir un grattement sous mon nez. A mais oui, il y avait encore du sang. Il n’avait pas trop couler dans le bain, mais cela n’allait pas tarder, alors je levais ma main gauche pour essuyer. Ma main gauche ? Pourquoi était-elle propre ?

    …..

    Oh non !
    Ma main droite, sur celle à Celil, était pleine de sang !

    "Aaaah, je suis désolée !" fis-je en panique, tentant de tirer ma serviette pour nettoyer ça main, alors que cette derrière était coincé sous mes fesses. Je voulais ensuite nettoyer sa main avec la mienne, mais je l'utilisais pour tirer ladites serviette, et l'autre était sale.
    Ni moi ni mes mains ne savaient plus où se mettre, c’était dans la panique dans ma tête.
    Mais qu’est ce que j’étais en train de faire ?
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    avatar
    Date d'inscription : 05/04/2018
    Messages : 115
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Commerçante/chasseuse
    Thème : <a href="https://www.youtube.com/watch?v=rnwtRpxdHhc" target="_blank" rel="nofollow">Mangez moi Mangez moi!</a>
    DC : Rakart Voix-Crispée



    Peuple
    Peuple
    Celil - le Mer 30 Mai 2018 - 18:37
    http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140

    L’oxygène de tes eaux  _

    Sometimes all you need is a hot bath with steam and all this kind of sparkly girly shit. But that’s when life come in and yell “YOU SHALL NOT RELAX”. Yeah, story of my life. I should apologies to my unfortunate victims. Sorry guys. Girls. Well.
    « Comment ça ? Vous savez pas dire tu non plus ?
    - Contrairement à vous, ce n’est pas que je ne sais pas le parler, c’est juste que je n’y arrive pas. Une barrière psychologique, en quelque sorte. »

    Il sourit avec amusement, sans aucune honte quant à cette muraille de politesse dont il n’arrivait pas à se défaire ; et il n’en avait pas vraiment envie, non plus. Comme il l’avait dit peu après : cela lui donnait un certain charme, non ? Les gens se souvenaient plus facilement de lui ainsi… Eh, à quelque chose malheur est bon.
    La jeune demoiselle n’en finissait pas de surprendre Celil qui s’était mise à saigner du sang. Cependant, l’hétaïre s’était inquiété avant toute chose : il arrivait que les touristes fassent des malaises dans les bains, et d’une personne à une autre le corps pouvait réagir différemment. Autrement dit, ce n’était pas un symptôme à prendre à la légère. Pourtant, Enthuya déclina son invitation à sortir et Celil se sentit un peu bêta, hésitant entre insister et laisser faire.

    Sa main posée sur la sienne, l’éphèbe n’était toujours pas rassuré. Alors qu’il allait ouvrir la bouche, il remarqua que les doigts de la demoiselle étaient ensanglantés. Il se figea un instant, les sourcils froncés avec un certain mépris dans le regard ; il n’aimait pas être sale. Enthuya s’excusa aussitôt mais gaffa encore et Celil dû prendre sur lui-même.

    « N-Non… Ce n’est rien… » répondit-il la voix chevrotante de retenue, laissant transparaître malgré lui de l’agacement.

    Observant la jeune femme, Celil enchérit :

    « Il n’y a pas mort d’homme, respirez un bon coup. Pas trop fort, avec les vapeurs… »

    Il était un peu plus posé, esquissant un sourire poli avant de se redresser. Il observa ses membres quelques secondes, inexpressif, avant de redevenir tout sourire, d’une voix aiguë comme une midinette :

    « Bon eh bien, plus qu’à nettoyer tout ça. Accompagnez-moi, ou vous allez teindre ce pauvre bain ! »

    Finalement, pas besoin d’hésiter à la faire sortir ou pas : c’était le plus logique ainsi, non ? Il fallait se baigner propre, un point c’est tout.

    « Attention à votre serviette… » ajouta-t-il en lançant un regard curieux sur le corps de la demoiselle.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140
    avatar
    Date d'inscription : 17/04/2018
    Messages : 121
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Hétaïre
    Thème : Loss of me
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Akkhi Hure-féroce



    Nomade
    Nomade
    Enthuya - le Mar 12 Juin 2018 - 14:00
    http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs

    Je le regardais sans comprendre. Comment ne pouvait-t-on pas arriver à dire des mots si on les connaissait ? Il me dit que c’était "psykologique" mais je ne trouvais pas cela très logique.
    Mais bon, il avait l’air de bien vivre avec, donc tant mieux du coup.
    J’avais encore un peu de mal à évaluer les différences que faisait les manières de parler des gens. J’avoue, j’étais plus séduit par le physique de Celil que sa manière de parler.
    Je n’aurai malheureusement pas plus le temps d’explorer cette voix, car le sang que j’étalais partout lui déplut.

    T’es tellement bête Enthuya, t’es tellement bête ! Non seulement tu saignes dans des bains, mais au lieu de t’essuyer correctement, t’essaies d’en profiter, et t’en mets partout.
    Son ton, agacé avec raison me brisait le coeur.

    "Désolé, désolé, désolé, désolé."


    Je le regardais, penaude comme jamais, ne sachant plus quoi faire.
    Et ce sourire, terrible, policé, forcé, de circonstance. Je pouvais bien voir qu’il l’avait fait naturellement, mais qu’il n’avait rien de naturel. Entraîné, automatique, mais il n’avait nullement la chaleur et la joie des précédents.

    « Il n’y a pas mort d’homme, respirez un bon coup. Pas trop fort, avec les vapeurs… »

    Un bon coup, mais pas trop fort ? Avec le nez en sang, et en lancer encore plus loin ? Pas question !
    Je vais juste arrêter de respirer un moment, ce sera mieux je pense !

    « Bon eh bien, plus qu’à nettoyer tout ça. Accompagnez-moi, ou vous allez teindre ce pauvre bain ! »

    Je hochais la tête, les lèvres pincés. Il avait raison, j’en avais assez fait comme cela, il fallait que je sorte.

    Je voulus alors sortir, en même temps que tenir ma serviette et m’essuyer. Le résultat ne se fit pas attendre, je tombais lamentablement sur le sol. De la position assises à couché, il n’y a qu’un pas, mais tout de même, c’était gênant.
    Je voyais déjà Celil se penchait vers moi pour m’aider alors que je venais de tomber. J’eus, à ma grande surprise, la bonne idée de lâcher une de mes mains pour l’empêcher de m’assister.

    Bon, à plat sur le sol, le nez qui coule, mais ma serviette autour des hanches, le buste contre le sol, ma pudeur était intact.
    Par je ne sais quelle effort de contorsion, je parvins a remonter ma serviette, et sans trop mettre de sang sur le sol, avant de enfin, me relever !

    "Sortons."

    Et je le suivis vers la sortie.
    Avant de réaliser que je venais de l’empêcher de m’aider à me relever, alors que je n’avais qu’un simple serviette comme seule barrière.


    T’ES TROP BETE ENTHUYA!
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    avatar
    Date d'inscription : 05/04/2018
    Messages : 115
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Commerçante/chasseuse
    Thème : <a href="https://www.youtube.com/watch?v=rnwtRpxdHhc" target="_blank" rel="nofollow">Mangez moi Mangez moi!</a>
    DC : Rakart Voix-Crispée



    Peuple
    Peuple
    Celil - le Jeu 14 Juin 2018 - 19:14
    http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140

    L’oxygène de tes eaux  _

    Sometimes all you need is a hot bath with steam and all this kind of sparkly girly shit. But that’s when life come in and yell “YOU SHALL NOT RELAX”. Yeah, story of my life. I should apologies to my unfortunate victims. Sorry guys. Girls. Well.
    D’entendre Enthuya s’excuser en boucle fit quelque peu regretter Celil d’avoir été ferme dans son timbre ; il n’était pas sûre que ce soit par agacement ou compassion, cependant. L’invitant à sortir le temps que son saignement s’arrête, l’hétaïre sorti du bain avec grâce, dévoilant ses muscles en faisant ruisseler l’eau sur son corps. Poseur, il mit en arrière ses cheveux d’un coup de main en redressant son torse humide.

    Se permettant une remarque sur la serviette de la Tunguz, Celil se tourna vers elle. A peine ses yeux se posèrent sur son corps - pour vérifier le placement de la serviette - que la jeune femme s’étala sur le sol. L’éphèbe se raidit d’un coup en serrant les poings, devant se retenir de s’exclaffer en se pinçant les lèvres. Prenant sur lui pour ne pas rigoler comme un rude tavernier, le jeune homme s’approcha de la maladroite pour l’aider à se relever ; par une quelconque magie, ou sorcellerie, Enthuya parvint à se mettre à plat sur le marbre et avec vivacité, l’Arallu se hâte de plaquer une main contre le bas de son visage, ses autres doigts rentrant dans la peau de son coude pour s’obliger à ne pas rire. Il était pris de rictus et malgré lui, quelques pouffements s’échappèrent. Il l’observa se redresser sans rien dévoiler, et la voix encore amusée, lâcha spontanément :

    « Vous êtes bien souples vous aussi finalement ! »

    A peine eut-il fini de parler qu’il dû de nouveau plaquer sa main sur sa bouche en sentant un rire compulsif revenir. Il emboîta le pas pour ne pas montrer son visage aussi tendu qu’amusé. Il inspira un bon coup, détendit ses muscles, expira, inspira encore en laissant ses bras tomber le long de son corps. Puis, d’un geste de main, l’invita à s’asseoir sur un banc dans le couloir des thermes.

    « J-J’arrive tout de suite. » bégaya-t-il entre deux pouffements, avant de s’enfuir.

    Il revint finalement deux minutes plus tard, avec une serviette propre et un seau d’eau - de ceux pour se laver, mais qu’importe.

    « Vous saignez encore ? » demanda-t-il en sortant une éponge du seau pour essuyer la main d’Enthuya. Puis, il lui tendit un mouchoir pour arrêter le sang.

    De toute évidence c’était un tissu assez coûteux pour être incroyablement doux et brodé. M’enfin, il ne pouvait pas lui mettre une serviette dans le nez, alors pas le choix...

    « Vous êtes quelque chose… » avoua-t-il finalement avec un sourire aussi tendre qu’amusé.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140
    avatar
    Date d'inscription : 17/04/2018
    Messages : 121
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Hétaïre
    Thème : Loss of me
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Akkhi Hure-féroce



    Nomade
    Nomade
    Enthuya - le Jeu 28 Juin 2018 - 23:36
    http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    Bon, au moins, ma concentration extrême m’avait permis de ressortir de cette chute sans m’embarrasser plus. A défaut de profiter du sien, mon honneur était sauf. Enfin, ce qu’il en restait.
    Concentration qui m’avait permis de ne pas entendre ses pouffements, et je me relevais, un peu frustrée, mais fière de moi.

    « Vous êtes bien souples vous aussi finalement ! »


    Je le regardais l’air un peu perdue.

    "Euh, ah bon ?" Avant de saisir. "Ah oui, un peu, enfin, pas autant que vous."

    Le voir se retenir était tout ce qu’il y avait de plus charmant, même si je ne voyais pas ce qu’il y avait de drôle. Bon d’accord, je ne suis pas complètement rigide, mais sa souplesse à lui reste impressionnante !
    Il retint encore quelques rires, et j’eus quelques gloussements machinaux. Ses restes de rire, plus encore que sa joie, était communicative. Je ne savais pas pourquoi il était si amusé, mais ça me donnait envie d’être amusée aussi.

    Celil le raisonnable me fit assoeir sur un banc, ce que je fis immédiatement, avant de le regarder partir. Quelle dos. Encore ruisselant, j’étais hypnotisé par le balancement de ses hanches, avant qu’il ne sorte de ma vision. Bon, allez, calme toi Enthuya, c’est juste quelqu’un de très beau et musclé, c’est pas le premier que tu vois, et tu es dans des thermes mixtes, ils passent leur temps à se regarder à poil, poil qu’il n’a pas d’ailleurs mmmh, donc c’est normal, et toutes les autres Kigals arrivent très bien à se contenir et ne pas luis sauter dessus, aucune raison de ne pas faire pareille, c’est la cité des plaisirs oui, mais ce n’est la débauche constante non plus, tu le sens, il y a des choses en temps et heures et ce n’est parce que tu n’as qu’une serviette et que lui aussi, et que la sienne pourrait malencontreusement tomber si toi aussi tu tombais malencontreusement à nouveau mais dans sa direction qu’il faut en faire tout un fromage.
    Ressaisis-toi Enthuya !

    Il arriva à peu près à ce moment, et je m’abstins de regarder directement dans sa direction. Qu’est ce qu’il penserait de moi si il savait que je le dévorais du regard ?!

    « Vous saignez encore ? »


    "Non, tout va bien, merci beaucoup."


    Je me laissais faire doucement, alors qu’il enlevait le sang. Il avait vraiment la peau douce.
    Il me tendit alors un tissu, encore plus doux et fin que lui. Je le regardais, l’air un peu troublé, et l’accepta, avant de juste le plaquer contre mon nez, ne voulant pas le salir non plus.

    « Vous êtes quelque chose… »

    "Mais euh…"

    Je ne savais absolument pas quoi dire. C’est vrai qu’en plus du reste, j’étais tombé assez lamentablement. Et ce devait être ça qui l’avait faire rire probablement ! Pour tromper mon propre embarras, je lui fis un petit sourire.

    "J’avoue, je viens pas souvent ici, et j’ai encore moins l’habitude des bains mixtes…"


    Oups, ne parle pas de cela Enthuya, voyons !

    "Enfin, d’habitude, je tombe pas aussi souvent."


    Mais c’est encore pire, mais que fais-tu ma pauvre fille!

    "C’est très gentille à vous de m’avoir aider. En plus, vous deviez avoir envie de rester encore dans le bain non ?"


    Voilà qui est mieux, détend toi pauvrette, tu vas avoir une attaque à continuer à penser à la mixité des bains et au mixage des corps.
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t141-enthuya-a-la-foire-aux-plaisirs
    avatar
    Date d'inscription : 05/04/2018
    Messages : 115
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Commerçante/chasseuse
    Thème : <a href="https://www.youtube.com/watch?v=rnwtRpxdHhc" target="_blank" rel="nofollow">Mangez moi Mangez moi!</a>
    DC : Rakart Voix-Crispée



    Peuple
    Peuple
    Celil - le Mar 3 Juil 2018 - 13:08
    http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140

    L’oxygène de tes eaux  _

    Sometimes all you need is a hot bath with steam and all this kind of sparkly girly shit. But that’s when life come in and yell “YOU SHALL NOT RELAX”. Yeah, story of my life. I should apologies to my unfortunate victims. Sorry guys. Girls. Well.
    Celil se sentait un peu comme une mère en cet instant ; la pensée le fit sourire. Il tapotait et frottait sans forcer son éponge contre la peau d’Enthuya afin d’en retirer le sang qui avait déjà commencé à sécher. Il y avait de l’hémoglobine et l’éphèbe fronça les sourcils, attrapant le bout des doigts pour les décrasser. Il y mit un peu de force cette fois pour parvenir à ses fins, sachant très bien qu’il allait forcément faire un peu mal à ses hyponychiums.
    C’était aussi un peu pour se faire pardonner qu’il lui tendit son mouchoir luxueux, pour qu’elle essuie son nez et son arc de cupidon. Il ne put s’empêcher de lâcher une remarque amusée, à laquelle la jeune femme répondit sans répartie, faisant davantage ricaner l’hétaïre.

    Il observa la main de la Tunguz sous tous ses angles, touchant sa paume du bout des doigts comme s’il portait un plateau d’argent. Après avoir vérifié qu’il n’y avait plus aucune goutte de sang séché, Celil rinça l’éponge dans son sceau d’eau puis commença à essuyer son propre corps des fluides laissés par Enthuya.

    « Il y a aussi des thermes séparés à Shurug, qui sont plus rares ; c’est un peu difficile avec les Shu’aru. Et puis, je les trouve moins conviviaux. »

    Ils étaient bien pour chasser ou draguer, mais l’hétaïre ne manquait pas vraiment d’occasions pour faire des galipettes, aussi n’avait-il aucun intérêt à rester avec des machos qui ne parlaient ni de bijoux ni de beaux garçons.
    Pour autant, l’Arallu ne perdit pas le nord et, alors qu’Enthuya rebondissait pour changer habilement le sujet, Celil ne la loupa pas et moqueur demanda :

    « Je vois, et avez-vous l’habitude de voir des corps nus, alors ? »

    Taquin l’hétaïre ; il fallait dire que c’était trop tentant avec cette demoiselle qui rougissait aussi facilement qu’elle chutait ! Il pouffa encore, le facétieux, alors qu’il répondit enfin à la dernière question de la jeune femme :

    « Ne vous inquiétez pas, je peux y retourner quand je veux. Il est normal d’aider autrui, non ? »

    Il se redressa finalement et posa son poing sur sa hanche et sourit poliment.

    « D’ailleurs, je vais sûrement y retourner. Avez-vous encore besoin de moi ? »
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t185-celil-encore-un-truc-cher-que-tu-pourras-pas-te-payer-huhu#1134 http://kurkigal.forumactif.com/t186-celil-tu-peux-m-admirer-c-est-gratuit#1140
    avatar
    Date d'inscription : 17/04/2018
    Messages : 121
    Age du perso : 21 ans
    Métier : Hétaïre
    Thème : Loss of me
    DC : Éa Chaste-du-cœur, Akkhi Hure-féroce



    Contenu sponsorisé - 



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum