AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Derniers sujets

    Clan
    Clan
    Rahni Pense-le-Monde - le Lun 16 Avr - 18:04
    http://kurkigal.forumactif.com/t176-r-a-h-n-i-savoir-ecouter-est-un-art#1091 http://kurkigal.forumactif.com/t179-r-a-h-n-i-le-monde-est-si-vaste-et-nous-sommes-si-petits-mais-unis-par-l-amitie-nous-sommes-des-geants#1097
    avatar
    Rahni Pense-le-Monde du Clan du Vent.
    Les gens qu'on interroge, pourvu qu'on les interroge bien, trouvent d'eux-mêmes les bonnes réponses.
    Bien le bonjour, je m'appelle Rahni mais on me surnomme depuis peu Pense-le-Monde. J'ai quatorze ans, je suis Kigallu et je fais partie du clan du Vent. Dans la vie, je suis princesse héritière mais je veux devenir philosophe et côté cœur et orientation sexuelle, sachez que je suis célibataire et aromantique et asexuelle car je m'abstiens des passions. Je suis également définie comme de genre Inanna bien que je n'en soie pas encore tout à fait sûre pour le moment.


    Caractère

    Ceux qui désirent le moins de choses sont les plus près des dieux ; Ce qui caractérise Pense-le-Monde, c'est son choix d'être quelqu'un d'humble, de frugal et de spartiate là où sa famille vit dans le luxe. Elle pense en effet que le plus important dans la vie est la recherche du bonheur et que ce dernier ne consiste pas à acquérir et à jouir, mais à ne rien désirer car il réside pour elle dans le fait d'être libre. Malgré son jeune âge et contrairement à ce que son apparence énergique peut laisser présager, c'est une fille mature et plutôt détachée dont la plus grande qualité est la tempérance, l'aidant à faire la part des choses et demeurer en général maîtresse d'elle-même ; cependant, elle reste une adolescente et n'est pas à l'abri d'émotions fortes ou d'impulsions du moment. Cela dit, elle ne permet en général pas à ses passions de l’emporter sur la raison, parce qu'elle est ainsi faite : les élans du cœur sont souvent trompeurs. Ce n'est ni une personne d'instinct, ni vraiment d'émotion et c'est également son plus grand défaut. Pense-le-Monde, comme son honorifique l'indique, pense beaucoup et agit parfois trop tard. C'est une cérébrale qui manque un peu du sens de l'action et qui intellectualise tout. Elle aime étudier, la théorie comme la pratique et si la Maison de Sagesse lui enseigne la Logique, l'Ethique et la Rhétorique, elle en apprend encore plus en écoutant les gens et en faisant des voyages. Apprendre est sa plus grande inspiration : de tous, et de tous les domaines.

    Si tout est incertain, pourquoi craindre quelque chose ? ; Rahni est encore une enfant, et elle est aussi impavide qu'elle est curieuse. Si cela était à sa portée, elle dévorerait le monde, si riche d’apprentissage. Elle voudrait tout savoir, tout apprendre et pense que chacun a une parabole à enseigner. Qu'elle peut apprendre de tout le monde et de toutes les situations. Elle ne craint ainsi pas le changement et aime à le provoquer, se fourrant parfois dans des situations inextricables pour le simple plaisir de s'y adapter. Sociable et posée, elle est rarement effrayée par les gens ou les situations et sait contourner l'angoisse : elle pense qu'il y a d'un côté les choses qui dépendent de nous et sur lesquelles nous devons concentrer nos efforts et d'un autre côté les choses qui ne dépendent pas de nous et sur lesquelles nous n'avons aucune influence. Ainsi, il ne faut pas lutter en vain contre ce qui ne dépend pas de nous, mais au contraire l'accepter et nous abstenir des vices et passions qui nous y exposent. Il y a bien sûr une point d’orgueil dans cette attitude faussement insouciante qui agace la plupart des proches de la jeune fille qui affirme avoir peur de peu de choses... en réalité, la jeune fille craint toutes ces petites choses qui font peur aux enfants : le noir, les bruits dans la nuit, les dangers du vaste monde et derrière son masque de maturité, elle a encore bien des choses à apprendre. Bravache et matamore est-elle, sous son apparence calme et mature.

    Redoute la volupté; elle est mère de la douleur ; Peu de choses dérangent Pense-le-Monde, sinon la passion qui pour elle enchaîne les gens et les abêtit. Elle a toujours trouvé les choses de l'Amour repoussantes, avec cette fierté un peu étrange qu'on les enfants qui se moquent des adultes parce que leurs sentiments leur font faire des choses idiotes. Née d'un flagrant manque de maturité, ce désintérêt proche du dégoût fait d'elle une personne évitante, aux amitiés un peu superficielles malgré sa sociabilité. Elle se considère comme chaste et libre de toute tentation et essaye souvent d'expliquer son point de vue aux autres, quand elle ne cherche tout simplement pas à l’imposer. Un des principaux problèmes de Rahni vient du fait qu'elle soit convaincue d'avoir raison sur ce sujet, et que les Hommes seraient bien plus heureux libérés de leurs pulsions. C'est ce qui les distinguerait des bêtes ; mais dans le fond, c'est plus un mépris des histoires d'adultes qu'une vraie philosophie, ce qui la rend fallacieuse dans son raisonnement.

    Savoir écouter est un art ; Contrairement aux apparences, Pense-le-Monde ne parle que peu, voir presque pas. Elle préfère bien plus écouter et observer et doit son honorifique à ce mutisme agaçant qu'elle maintient dans les discussions, loin d'être une fille bavarde. Elle refait le monde en pensées et privilégie l’écoute à tout le reste ce qui en fait une parfaite confidente, avec une certaine honnêteté émotionnelle. Mais elle est curieuse, encore une fois et il lui arrive de pousser les gens à la confidence pour en apprendre plus sur eux de manière pourtant assez désintéressée. Elle essaye souvent de "lire" les personnes qu'elle rencontre en observant leurs réactions, leurs manières de parler, de se comporter... mais encore une fois, Rahni est jeune et manque d'expérience et se trompe souvent dans ses déductions directes.

    Physique

    On a souvent besoin d'un plus petit que soi ; Il n'y a pas grand'chose de remarquable chez Pense-le-Monde, qui est une adolescente banale aux cheveux châtains et aux yeux noisette. De petite taille - elle ne dépasse pas le mètre quarante - elle fine et menue, avec de toutes petites mains aux doigts courts. Pâle de complexion, avec une allure passe-partout, la jeune fille n'a rien de spécial, aucun signe particulier. Son visage encore enfantin se développe sur de grands yeux, un petit nez retroussé qui plonge sur une grande bouche souvent étirée par un sourire et des pommettes hautes. Elle attache ses cheveux épais en queues de cheval pratiques et sans fioritures car elle préfère le pratique à l'esthétique, portant le plus souvent des vêtements confortables plus que beau. Rahni porte relativement peu de bijoux pour son statut social, étant une princesse de sang : rien de plus que quelques bracelets de tissus ou de perles tissés et enfilés par ses esclaves. Sa petitesse ne la complexe pas, étant plus petite que les jeunes de son âge en général, avec un visage poupin qui n'aide en rien les gens à la considérer comme une adulte. Et ça tombe bien car Rahni pense qu'on ne devient pas adulte en accomplissant un rituel basé sur le coït, mais en devenant sage et lettré.Elle ne se sent pas "encore adulte" et désire prendre son temps pour le devenir réellement, selon ses propres standards.

    L'innocence craint souvent la rigueur ; Ce qui transpire de Pense-le-Monde, c'est une forme de bonté désintéressée, d'insouciance retenue : elle a l'air foncièrement gentille. Il se dégage d'elle une aura de calme qui donne l'impression la première fois qu'on la rencontre qu’elle est une fille sage et détendue, ce qui est exactement le cas.  Elle ne se masque ni ne se défile. Rahni est exactement ce qu'elle montre, et montre le fond de sa personnalité sans crainte. Elle a l'air d'une jeune fille stable, propre sur elle mais avec une certaine lueur de malice qui étincelle dans le regard, un petit quelque chose de rieur malgré son sérieux. Il est facile de voir que malgré ses longs silence, la jeune fille a beaucoup de personnalité et une grande douceur accompagne ses gestes, en général lents et méticuleux sauf pour sa marche : Pense-le-Monde marche vite, d'un pas sûr et habitué aux longues promenades.

    Mon Histoire

    Père, qu'est-ce qui est réellement à moi ? avait un jour demandé la petite fille, dans un accès de curiosité. Son père, le Prêtre-Roi Umbar Marche-sur-le-Verre, la couva d'un regard amusé avant de lui répondre aussi sincèrement qu'énigmatiquement : l'usage de tes idées, mon enfant. C'est cette phrase qui demeurant gravé dans le marbre de ses pensées fit de Rahni la personne qu'elle est aujourd'hui, bien qu'elle ait encre tant de chemin à faire. Elle appris très tôt à ses côtés que ce qui troublait les hommes, ce n'étaient pas les choses, mais les jugements qu'ils portaient sur les choses. Marche-sur-le-Verre, monarque imposant et un peu distant, fut cette figure qu'elle suivit avec admiration pendant toute son enfance, rêvant d'un jour pouvoir lui ressembler. Cadette d'une fratrie composé de quatre grands frère, Rahni eut plus d'occasion qu'eux de toucher à plusieurs domaines, encouragée par sa famille car elle avait moins d'obligations mais aussi moins... d'intérêt politique pour la famille. Enfant, elle se passionna pour la lecture et appréciait de poser tout un tas de questions aux scribes de son père et aux esclaves qui s'occupaient de ses frères et d'elle : chacun avait une histoire à raconter, uns avoir à offrir. C'était fascinant ! On apprenait aussi bien de la théorie que de la pratique. Elle grandit et avec elle la flamme de son insatiable curiosité, dans ce grand palais à la fois coupé de tout et au centre de tout, à l'ombre de ses grands frères. La vie avait quelque chose de facile, d'insouciant, comme la plupart des enfances heureuses. Car oui, l'enfance de Rahni fut heureuse, malgré quelques quolibets que lui donnaient ses aînés, se moquant de sa petite taille, du fait qu'elle était la seule fille de la famille, et toutes sortes de choses que font les grands frères à leurs petites sœurs.

    La petite fille observait ce petit monde qui évoluait autour d'elle, le nez dans ses livres avec pourtant cette envie qui la tiraillait : apprendre du vaste monde en rencontrant toute sorte de gens, d'environnements, de situations. Comment mettre en pratique ses idées, quand on vit enfermée ? Elle demanda à son père d'être enseigné par un professeur d'algèbre et un autre d'histoire quand elle eut onze ans, espérant qu'une meilleur compréhension des matières complexes ferait d'elle une héritière plus digne. Mais ce n'était pas ça : emmagasiner du savoir ne servait à rien si on ne pouvait le constater. Observant ses frères, elle en vint à se dire qu'ils s’affaiblissaient de vivre dans le luxe et la facilité. Ce fut à cette époque qu'elle compris la notion de paresse et de débauche et rejeta en bloc le style de vie qu'elle constatait autour d'elle. Pourquoi se contenter des choses faciles ? Mais à chaque fois qu'elle en parlait, ses frères lui disaient la même chose : tu n'es qu'un enfant, tu ne peux pas comprendre. Quels idiots. Il n'y avait pas besoin d'un honorifique pour comprendre certaines choses, juste de savoir ouvrir les yeux et d'être un peu dégourdi. Elle se promis alors d'en apprendre le plus possible sur ce qui faisait d'un souverain une personne juste. Observant son père, Rahni comprit alors que les choses étaient bien plus compliquées qu'elles ne le semblaient... Puisque finalement quel homme est sans erreur ? Et quel roi sans faiblesse ? Son père avait un jour dit qu'il mettrait sur le trône non pas le plus âgé, mais le plus sage de ses enfants. Pouvait-elle devenir son héritière, si elle se montrait la plus sage de tous ?

    Tu n'es qu'une enfant, martelaient ses frères. Et c'était stupide dans le fond, de se dire qu'on ne pouvait devenir adulte qu'en faisant l'amour. C'était donner une importance si forte à un si petit détail dans une vie. Qu'est-ce qui faisait un adulte, pour Rahni ? C'était apprendre à assurer ses responsabilités, assumer ses actes et dires, apprendre continuellement. Être adulte, ce n'était pas avoir donné un soir son corps et avoir laissé une magie opérer. C'était avoir fait mûrir son esprit. Alors, lorsqu'elle eut quatorze ans, la plus jeune des enfants du roi alla trouver son père pour lui demander sa Nuit Voilée, s'estimant prête. Son père y consentit, comprenant bien qu'elle ne désirait qu'avoir enfin de la légitimité face à ses proches. Et s'il fallait en passer par là. Mais la jeune fille avait gravé ses mots dans son esprits : je ne deviendrai adulte que lorsque je serais réellement quelqu'un de mature et de sage, digne d'être l'héritier du trône de mon père. Le soir de sa Nuit Voilée, Marche-sur-le-Verre laissa les prêtres choisir un nouveau nom pour sa fille : elle serait Pense-le-Monde, puisqu’elle aimait le refaire dans sa tête et que peut-être, un jour, elle aurait la lourde tâche de repenser ce monde, si elle s'en montrait digne. Rahni choisit une danseuse d'à peu près son âge, et demanda simplement son intimité pour la nuit. Nuit où il se passa rien du tout, à part de longues discussions. Le lendemain, elle offrit son premier et dernier mensonge à sa famille, avec un sourire bienheureux. A présent, elle était une adulte selon leurs standards antiques. Mais pour elle, le voyage ne faisait que commencer : elle reviendrait reine, peut-être, mais reine-philosophe. mais pour ce faire, elle devait découvrir le peuple, la vie en dehors du palais, le pays... il y avait encore tant à apprendre pour devenir un vrai adulte. Pense-le-Monde demanda un garde du corps à son père, et l'autorisation, comme elle était le dernier enfant, de parcourir la capitale puis le pays à la recherche d'expériences et d'amitiés de toute classe sociale. Elle voulait connaitre des princes, des mendiants, des soldats et des voleurs. De vieux scribes, de jeunes enfants, des prêtres comme des nomades. La connaissance était aussi importante que l'amitié car le monde est si vaste et nous sommes si petits mais unis par l'amitié, nous sommes des géants !

    Et tant qu'elle vivrait, Pense-le-Monde chercherait à s'instruire car elle ne ne présumait pas que la vieillesse apporterait avec elle la raison. Sa quête pour devenir une adulte à la recherche de la sagesse ne faisait que commencer.

    Et Vous ?
    Melkin, 35 ans.

    Personnage sur l'avatar : Deltea/Dyute de Fire Emblem Echoes.
    Comment avez-vous découvert le forum ? Je l'ai crée !
    Un petit mot doux ? ... doux. =D


    r a h n i — Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'Homme est merveilleux, et que les Hommes sont pitoyables. ;; @barjavel - la nuit des temps
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t176-r-a-h-n-i-savoir-ecouter-est-un-art#1091 http://kurkigal.forumactif.com/t179-r-a-h-n-i-le-monde-est-si-vaste-et-nous-sommes-si-petits-mais-unis-par-l-amitie-nous-sommes-des-geants#1097
    avatar
    Date d'inscription : 16/04/2018
    Messages : 23
    Age du perso : 14 ans.
    Métier : Princesse héritière.
    Thème : Vangelis - Conquest of Paradise
    DC : Amra Murmure-à-L'Océan, Shamhat Aime-les-Lois.



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Lun 16 Avr - 23:01
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Félicitations !
    Me voilà validé(e) mon poussin !
    Maintenant que j'ai passé la première étape du forum, je m'invite à venir recenser mon avatar sur ce topic histoire que personne ne me pique ma tronche, faire mon petit journal ici même en suivant le modèle et si je cherche du rp, je peux poster une demande par ici ! Ceci étant dit, que je m'amuse bien sur le forum ! Laughing (lel)




    a m r a — Pourquoi faire autant d'histoires pour des lendemains qui chantent faux ? Réduisons nos peines, achevons-nous pour le plaisir. Distillons nos haines et buvons à nos souvenirs, buvons pour ne plus mentir, achevons-nous pour le plaisir. ;; @Apocalyptica - En vie
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 300
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Candyman II - Annie's
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Rahni Pense-le-Monde.



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum