AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  

  • Esclave
    Esclave
    Nue Défie-la-Mort - le Lun 2 Avr - 17:06
    http://kurkigal.forumactif.com/t124-nue-defie-la-mort-histoire-d-une-porte-poisse#537 http://kurkigal.forumactif.com/t126-nue-il-vaut-mieux-defier-le-destin-qu-y-succomber
    avatar
    Nue Défie-la-Mort
    Le destin est un jeu auquel nul ne triche.
    Bien le bonjour, je m'appelle Nue mais on me surnomme Défie-la-Mort. J'ai 19 ans, je suis Dayak métis Kigallu et je fais partie des esclave. Dans la vie, je suis ...une esclave duh. Et côté cœur et orientation sexuelle, sachez que je suis veuve et hétérosexuelle. Je suis également définie comme de genre Inanna.


    Caractère

    Défie-la-Mort est une femme de contrastes, autant capable de violence que de bonté, pour peu que l'on prenne le temps de l'apprivoiser. Elle n'aime pas se lier aux autres, persuadée d'être l'objet d'une malédiction qui lui retire sans cesse les êtres qui ont compté pour elle. Ce sont plutôt de malheureux concours de circonstances en vérité, plus qu'une malédiction mais cela amena Nue à mépriser les Dieux, cruels de la laisser vivre après avoir tant de fois frôlé la mort, qui emporta tous ceux qu'elle aimait. La jeune femme s'est toujours relevée seule et en cela a l'habitude de ne compter que sur elle-même, devenue amère et réservée quant elle fut pleine de vie.

    Nue se construit seule, à travers le combat. Elle fut garde du corps plus qu'esclave une bonne partie de sa vie et, si elle se montre peu encline à l'obéissance, sait céder du terrain lorsqu'il le faut. Malgré son côté rétif, jamais elle ne trahirait un secret de son maître, détestant naturellement les menteurs, les comploteurs et les fourbes. Si Nue fait croire qu'elle est de fer, c'est pour mieux cacher le fait qu'elle n'est plus qu'une coquille vide. Rien de plus qu'une somnambule errant dans des limbes interminables. Elle ne l'avouera jamais : la mort de son époux et maître l'a détruite. Défie-la-Mort est avare de paroles, exécutant en silence pour qu'on lui fiche ensuite la paix. D'une nature ombrageuse et prompte à la violence, elle à la lame facile et n'hésite pas à corriger dans le sang quiconque s'en prends à elle ou à quelqu'un qui lui serait cher.

    Malgré ce caractère difficile, Nue est plus tendre qu'on ne l'imagine, cachant des trésors de bonté pour peu que l'on apprenne à la connaître. Une fois attachée à quelqu'un, c'est une lionne prête à tout pour protéger l'objet de son affection. Lorsqu'elle s'ouvre à quelqu'un, Défie-la-Mort est une femme entière : elle se donnera sans concessions et exigea tout en retour. Elle déteste les sentiments tièdes, les demi-vérités : lorsqu'elle aime, c'est jusque dans la mort et la folie.

    Analphabète, elle ne sait ni lire, ni écrire, bien qu'elle ait quelques rudiments, simples bribes de ce que son mari avait commencé à lui enseigner. Cela n'était pourtant pas utile pour une esclave de garde et son maître précédent se moquait bien de son éducation, pour peu qu'elle exécute ses basses besognes salissantes. Nue tue sans sourciller, parce qu'on le lui demande, parce que c'est dans l'ordre des choses, parce qu'il faut des forts et des faibles, des survivants et des morts. Alors si elle est si pragmatique, pourquoi est-ce que la mort de son mari la détruit de l'intérieur ? Elle ne comprend pas, ne veut pas comprendre à quel point tout en elle est effondré, se refusant jusqu'aux larmes, jusqu'au deuil. Elle ne priera plus les dieux, parce qu'elle n'a plus rien à implorer : on lui a déjà tout pris.

    Physique

    Nue est une femme fine mais solide, à la musculature bien présente, sculptant son ventre et ses abdominaux. Plutôt petite, elle ne mesure qu'un mètre cinquante trois, facilement dépassée par la plupart des gens, qu'elle essaye de regarder de haut. Elle déteste sa taille trop modeste et sa corpulence peu impressionnante qui la discrédite lorsqu'elle essaye de rouler des mécaniques. Joli brin de femme, Nue a une peau pâle maquée de cicatrices impressionnantes, dont une longue balafre sous l’œil gauche et plusieurs larges cicatrices sur le corps, certaines trahissant des coups brutaux et profonds. Ses cheveux mi-longs lui arrivent au milieu du dos et elle ne les coiffe que très sommairement. Nue dédaigne bien souvent les apparats et les toilettes élaborées, aimant le confort et la praticité de tenues sobres. Deux yeux très verts surmontent un nez droit piqueté de tâches de rousseur au creux d'un visage à l'ovale régulier. Sa couleur de cheveux dénote par sa singularité. En effet, la belle les a entièrement blancs, bien qu'elle fut autrefois châtain, à l'image des fins poils de son corps longiligne. Avec sa peau pâle, il serait facile de la voir comme une femme éthérée et délicate mais ses gestes sont à son image : rudes et féroces. De manières, Défie-la-Mort n'en a pas. Si elle sait sommairement comment se tenir en société, ses mains caleuses sont plus habituées à manier l'épée que la plume ou la cithare.

    Nue jure, crache comme un homme et ne rate jamais une occasion de se battre, d'un naturel belliqueux. Elle a du mal à se soumettre à l'autorité, bien qu'elle soit consciente de son statut d'esclave. Sa voix un peu rauque pour l'image d'Epinal que l'on se fait d'une femme avec ses appâts, elle n'hésite jamais à rosser qui que ce soit lui manquant de respect et il semble que Nue ne respecte rien tant qu'un homme capable de la battre aux poings ou à l'épée.

    Mon Histoire


    C'est dans le sang que l'on naît et que l'on se fait.

    J'ai défié la mort par trois fois déjà. Trois fois, elle s'est refusée à me prendre. A présent j'erre seule sur une terre désolée, fantôme au milieu de fantômes. Lorsque j'hurle, personne n'entends.

    Nue est née de l'union entre une mère simple esclave Dayak et de son maître, influent membre du clan du Soleil. Elle ne fut jamais reconnue par son propre père : pour quoi faire ? Les Maîtres devraient-ils chaque fois reconnaître leurs bâtards ? Nue grandit auprès des autres esclaves de la demeure, après qu'une mauvaise fièvre ait emporté sa mère lorsqu'elle avait quatre ans. Elle conserva peu de souvenirs de cette dernière, si ce n'était l'odeur des blés mûrs et des fleurs sauvages, le son de son rire et le soleil dans des cheveux châtain dont elle avait hérité.
    Enfant turbulente et vive, Nue goûta plus souvent qu'à son tour au fouet de son géniteur, ce dernier désireux de soumettre cette âme naturellement libre et rebelle. Nue ne plia cependant qu'en surface face aux coups, comme si la violence ne pouvait atteindre son esprit trop borné dans une idée de liberté qu'elle n'avait jamais connu. Plus l'on frappait Nue, moins elle se montrait docile. Ce fut alors qu'un ami de son père, le voyant dépassé par cette esclave rebelle, la lui échangea contre quelques bons crus et une somme modeste. Nue avait sept ans.

    Ghilde Fort-en-Gueule s'avéra un véritable bourreau aux yeux de la petite : si son ancien maître avait toujours un peu retenu sa main contre celle qui était de son sang, Guilde n'avait pas les même scrupules. Il laissa plusieurs fois l'enfant gisant dans son sang, jamais assez pour la tuer : elle ne deviendrait rentable qu'une fois rendue docile. Puis, pour canaliser cette énergie qui sourdait par tous les pores de la petite, il lui assigna un maître d'armes. Des tâches domestiques simplistes de son enfance, il ne fut plus question. C'était frapper et parer, manier la dague et l'épée. Apprendre où frapper pour tuer, pour handicaper. Ghilde avait de nombreux rivaux et ennemis et Nue devint son bouclier et son épée, la dague contre la gorge d'un gêneur. C'était tuer ou être tuée, c'était une page teintée de sang de son histoire. Que l'on ne s'imagine pas que cela fut sans heurts : Nue récolta bon nombre de douloureuses cicatrices tant en affrontant les ennemis de son maître qu'en ne lui donnant pas entière satisfaction. L'enfant en passe de devenir une femme vivait à présent pour le meurtre. Cependant, le sang appelle le sang et, à force de trop de manigances, Ghilde fut retrouvé assassiné. A ses cotés, une petite forme pleine de sang séché, presque morte en le défendant. Presque mais encore en vie.

    Qu'est-ce qui poussa Finh Double-Égide à s'intéresser à cette jeune femme d'à peine quatorze ans au point de la réclamer pour lui ? A presque quarante ans, on ne lui connaissait aucun intérêt aux intrigues. Que ferait-il d'une fillette formée à l'art de l'assassinat ?
    Finh devint une énigme pour Nue : d'un caractère solitaire et peu amène, il n'adressait que peu la parole à celle qui approchait de l'âge d'être une femme. Durant une longue année, dans cette demeure presque déserte, Nue tourna en rond. Puis, à l'aube de ses quinze ans, l'homme qui l'intriguait tant vint la trouver. Finh dansa pour Nue et quelque chose en lui toucha profondément l'âme de la jeune femme. Ce fut son maître qui prit la virginité de Nue et ravit ce coeur tendre sous la carapace. A la demande de Finh, les prêtres donnèrent à l'enfant devenue femme le nom de Défie-la-Mort en écho au passé trouble de Nue. Puis Finh la demanda en mariage, sans aucun signe avant-coureur. Pourquoi Défie-la-Mort accepta-t-elle ? Pourquoi ressentit-elle pour la première fois cette joie simple et sincère ? Auprès de Finh, Nue découvrit la douceur d'aimer. Son époux était un océan de mystères et pourtant, auprès de lui, elle ressentit l'impression d'être en sécurité. Elle pu baisser sa garde et savourer toutes ces choses insignifiantes qui composent le bonheur.

    Prostrée au dessus du cadavre, la jeune femme hurlait malgré son visage en sang et ses cheveux d'un blanc immaculé. De nouveau du sang partout sur les pavés. Et Finh qui gisait là, massacré par qui ? Pour quoi ? Elle n'avait pas pu le sauver, ne pouvant que tenter de protéger son cadavre, défigurée d'un mauvais coup d'épée qui avait manqué de lui emporter l’œil gauche. Elle était parvenue à faire fuir leur agresseur mais pas à le sauver. Le choc la laissa là, délirante de fièvre, jusqu'à ce que les gardes de la cité l'y trouve et l'emporte jusqu'au dispensaire le plus proche.
    Nue demeura prostrée de longs mois, mangeant à peine, plus morte que vive, réalisant à peine qu'elle avait fait une fausse couche, le sang emportant le misérable fœtus qu'elle avait porté sans le savoir encore. On venait de lui prendre le centre de son univers. Il lui fallu longtemps pour parvenir de nouveau à marcher, parler. Une longue année passa ainsi, jusqu'à ce qu'on lui annonce avec pudeur qu'elle avait été demandée comme esclave d'une certaine Murmure-à-l'Océan. Nue ne posa pas de questions, ne remercia ni ne blâma personne du petit dispensaire. Elle était une esclave : c'était là le lot commun à tous. Elle se forgea une carapace d'insensibilité. Feignit de ne pas vouloir connaître les raisons et la personne qui avait assassiné son mari. Elle enfouit tout cela derrière un mur.

    Le temple de Derketo était un parfait décors à sa détresse intérieure, sinistre à souhait. Son nouveau maître ne lui avait porté quasiment aucune attention, au point d'en piquer un peu l'esclave de colère : à quoi bon l'acquérir si c'était pour l'ignorer et la laisser tourner en rond dans cet horrible temple à l'odeur de poisson ?
    La colère était une émotion familière à laquelle se raccrocher : en un sens, ce fut ce qui sauva Nue de son propre désespoir. Il est facile de se cacher derrière la haine et la vengeance. Facile de mépriser et d'ignorer ce maître faible qui l'oubliait bien souvent depuis trois mois. Avec tout son temps libre, Nue reprit ses entraînements, tentant de récupérer sa musculature perdue durant sa rémission. Sous ses dehors éteints, en elle brûle une flamme terrifiante : celle du désir de se venger de ceux qui lui ont ravi son bonheur.
    Et Vous ?
    Livia 30 ans

    Personnage sur l'avatar : Cirilla (Fiona Elen Riannon) - Le Sorceleur
    Comment avez-vous découvert le forum ? Derrière un caillou.
    Un petit mot doux ? Moi douce, tu veux rire ?


    Dernière édition par Nue Défie-la-Mort le Jeu 23 Aoû - 20:43, édité 9 fois



    Spoiler:
    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t124-nue-defie-la-mort-histoire-d-une-porte-poisse#537 http://kurkigal.forumactif.com/t126-nue-il-vaut-mieux-defier-le-destin-qu-y-succomber
    avatar
    Date d'inscription : 02/04/2018
    Messages : 149
    Age du perso : 19 ans
    Métier : Esclave
    Thème : Wicked Game
    DC : Mahyar / Pritika



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Lun 2 Avr - 17:08
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    Pas une esclave, mon esclave. '___'

    Re-bienvenue la morue, hésite pas si tu as des questions !



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 878
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Admin
    Admin
    Amra Murmure-à-l'Océan - le Lun 2 Avr - 19:55
    http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Félicitations !
    Te voilà validé(e) mon poussin !
    Maintenant que tu as passé la première étape du forum, je t'invite à venir recenser ton avatar sur ce topic histoire que personne ne te pique ta tronche, faire ton petit journal ici même en suivant le modèle et si tu cherches du rp, tu peux poster une demande par ici ! Ceci étant dit, amuse-toi bien sur le forum ! Laughing



    Old One wearing human skin
    Whisperer in Darkness ☽ Strange is the night where black stars rise, and strange moons circle through the skies. Song of my soul, my voice is dead, die thou, unsung, as tears unshed, shall dry and die.

    Da ship:

    Voir le profil de l'utilisateur http://kurkigal.forumactif.com/t29-a-m-r-a-triste-elle-est-prete-a-tout http://kurkigal.forumactif.com/t42-a-m-r-a-triste-elle-fait-la-grimace#65
    avatar
    Date d'inscription : 06/02/2018
    Messages : 878
    Age du perso : 19 ans.
    Métier : Hte-Prêtresse de Derketo.
    Thème : Thom Yorke - Suspirium
    DC : Shamhat Aime-les-Lois, Votava Rêve-en-Silence.



    Invité
    Invité - le Lun 2 Avr - 20:03
    Wesh madame ! Bienvenue !

    Tu viens on fait des bébés ?
    avatar



    Contenu sponsorisé - 



    - Sujets similaires

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum